gens de Campagnol

À propos

Christian Combaz, réfugié en province depuis trente ans, nous invite à écouter une France que personne n'entend plus mais dont il craint qu'elle ne finisse par élever la voix. Sa chronique villageoise prend souvent le ton de la parabole et nous offre un tableau chaleureux d'une population vouée au service d'autrui, résignée à un sort ordinaire, mais qui n'a jamais suscité autant d'ironie chez les parvenus.
Du vieux curé qui vit avec l'épicière au partisan de José Bové qui s'enrichit dans l'immobilier, du clochard algérien devenu la coqueluche du conseil général au menuisier local qui se flatte d'avoir la clientèle du Dalaï-lama, ce livre est truffé de personnages peu convenus mais archétypiques, d'événements à la fois locaux et planétaires et de bons sentiments propres à éveiller l'intérêt du journal de 13 heures - heure à laquelle, symboliquement, l'horloge de Campagnol est restée bloquée.

Couverture : photomontage d'après un panneau © Alexandre Fundone / Flickr / Getty Images et un paysage de campagne © Derek Croucher / Photographer's choice / Getty Images

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782081280908

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    251 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 146 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Christian Combaz

Né en 1954 en Algérie, Christian Combaz publie son premier roman, Messieurs, en 1979. Suivront Constance D., et Oncle Octave. Mais c'est le succès du pamphlet Éloge de l'âge qui le consacre en tant qu'écrivain. En 1988, il écrit À ceux qu'on n'a pas aimés, puis deux essais: Les Sabots d'Émile et Lettre à Raymond, rédigés sur un ton de polémiste chrétien proche de Bernanos. L'Académie française lui décerne en 1993 le prix Eve Delacroix " pour l'ensemble de son œuvre romanesque". Auteur aujourd'hui d'une trentaine d'ouvrages, il a été nommé, en 2006, Officier des Arts et des Lettres.

empty