Eric Reinhardt

  • L'amour et les forêts

    Eric Reinhardt

    À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte.
    Récit poignant d'une émancipation féminine, L'amour et les forêts est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement.

  • La chambre des époux

    Eric Reinhardt

    Nicolas, une quarantaine d'années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu'elle est atteinte d'un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s'apprête à laisser son travail en plan pour s'occuper d'elle, Mathilde l'exhorte à terminer la symphonie qu'il a commencée. Elle lui dit qu'elle a besoin d'inscrire ses forces dans un combat conjoint. Nicolas, transfiguré par cet enjeu vital, joue chaque soir à Mathilde, au piano, dans leur chambre à coucher, la chambre des époux, la symphonie qu'il écrit pour l'aider à guérir. S'inspirant de ce qu'il a lui-même vécu avec son épouse pendant qu'il écrivait son roman Cendrillon voilà dix ans, Éric Reinhardt livre ici une saisissante méditation sur la puissance de la beauté, de l'art et de l'amour, qui peuvent littéralement sauver des vies.

  • Issu de la classe moyenne et diplômé de Sciences Po, Dimitri a 27 ans. Il est reporter à l'AFP lorsqu'il se lance dans une longue enquête sur la naissance d'Internet : contrairement aux idées reçues, le système de transmission de données qui est à la base de la révolution numérique a été développé de manière déterminante par l'ingénieur français Louis Pouzin, jeune homme de 84 ans que Dimitri rencontre et interviewe. Cet entretien lui dévoile que, dès 1973, les recherches menées au sein de son laboratoire ont été entravées, puis suspendues par les pouvoirs publics - Valéry Giscard d'Estaing en dernière instance - sous la pression du puissant industriel et lobbyiste Ambroise Roux. C'est sur lui que Dimitri oriente alors son enquête, mettant au jour une « certaine France ». Jeux d'influences, intérêts privés, corporatisme, rejet de ces nouveaux venus que sont les informaticiens : les Français font le choix de s'engager dans la voie du Minitel, une somptueuse impasse, alors que les Américains, en s'accaparant l'invention de Louis Pouzin abandonnée par notre beau pays, s'emparent du leadership mondial de la création d'Internet. Fasciné par les arcanes du réel, Dimitri se rêve aussi romancier (il a un projet de livre sur Max Ernst et Jackson Pollock, ou plus précisément sur le déplacement de l'épicentre artistique mondial de Paris à New York à partir d'une après-midi fantasmée, celle du 23 juin 1942), et vagabonde de ville en ville à la recherche d'instants qu'il voudrait décisifs. Il multiplie les rencontres, y compris amoureuses, avec des filles comme avec des garçons : une manière comme une autre, cette fougue, sa colère chevillée au corps, de poursuivre sa vie, ou une idée qu'il se fait d'elle, une course qui anime le désir et déjoue la mélancolie. Et c'est justement par sa richesse et sa complexité, voire ses contradictions, que Dimitri est une figure révélatrice de cette génération dont il nous dévoile la saveur et les conflits.

  • Cendrillon

    Eric Reinhardt

    C'est un livre d'amour et de guerre sur la mondialisation et les dérives du capitalisme moderne.
    Laurent Dahl prend la fuite, abandonnant femme, enfants, appartement londonien et domestiques. Son ascension fulgurante dans une société d'investissements vient de s'achever en faillite. Patrick Neftel roule à vive allure vers un studio de télévision, des armes cachées dans le coffre de sa voiture, pour accomplir le geste radical et désespéré qui lui donnera enfin le sentiment d'exister. Thierry Trockel conduit son épouse vers un manoir isolé aux environs de Munich. Ils doivent y retrouver un couple rencontré sur Internet.
    À travers ces trois personnages issus d'une classe moyenne malmenée par l'auteur, c'est la société dans toute sa rudesse qui se révèle :
    Traders bourrés de cocaïne, laissés pour compte de la promotion sociale, parents soumis et humiliés, adolescents rageurs, jeunes gens avides et ambitieux, arrogance et dégradation des people, mépris des intellectuels de gauche pour les déclassés. Cendrillon est le roman de notre monde, un monde qui agonise et ressuscite d'un marché financier à l'autre : documenté, précis, captivant.

  • David Kolski est directeur de travaux de la future plus haute tour de France. Retards insurmontables, pressions incessantes : il ne vit que dans l'urgence. Alors qu'il s'apprête pour une fois à dîner en famille, son regard est happé par une femme à l'élégance austère, au rayonnement de reine. C'est Victoria, ambitieuse et intelligente, belle et indépendante. Directrice des ressources humaines d'une multinationale, elle dirige sa vie comme celle de ses salariés. Les amants sauront-ils faire face aux exigences de leur désir?

    À travers le récit d'une passion dévorante, Éric Reinhardt poursuit avec brio l'étude de notre époque contemporaine. Chronique d'un monde du travail de plus en plus violent, Le système Victoria est une oeuvre captivante, où la sensualité se mêle autant au plaisir qu'à l'assujettissement.

  • Eric Reinhardt Le Moral des ménages « Faiblesse des dépenses d'énergie ! Accroissement du taux d'épargne ! Effondrement du moral des ménages ! Cet article désignait ma mère avec une telle clarté qu'il n'était pas utile de lire son nom pour savoir qu'il s'agissait d'elle. Barbara Füller accusait ma mère frontalement d'avoir ralenti la croissance. Il aurait pu y avoir un encadré consacré à ses habitudes de consommation, une photographie l'aurait représentée dans sa cuisine épluchant des courgettes, vêtue d'une robe de chambre élimée, un économe à la main. Examinant la photographie, le sociologue le moins subtil aurait pu en induire avec certitude que le moral de ma mère était au plus bas. En réalité, le moral de ma mère était au plus bas depuis qu'elle s'était mariée. Le moral de ma mère avait décliné lentement, régulièrement, inexorablement, au fil des ans. Elle avait perdu toute confiance en l'avenir. » « ça court, ça cavalcade, c'est d'une méchanceté endiablée, d'une violence jubilatoire. » Michel Abescat, Télérama.

    « Reinhardt écrit vite, sec, dur : aucun doute, on tient là un véritable écrivain. » François Busnel, L'Express.

    « Un monologue époustouflant de frustration et de rage pour décrire une famille «Kinder» coincée dans un pavillon de banlieue. C'est un chef-d'oeuvre. » Frédéric Beigbeder, Voici.

  • Existence

    Eric Reinhardt

    Diplômé d'une école prestigieuse, obsédé de logique et fanatique de l'oeuvre de Wittgenstein, Jean-Jacques Carton-Mercier est devenu à près de quarante ans un cadre supérieur détestable qui méprise ses contemporains. Égocentrique et conformiste, il se comporte en véritable tyran domestique avec son épouse et ses deux enfants. Mais un fait anodin - l'achat d'un Bounty dans une boulangerie - va déclencher dans sa vie une série de catastrophes. Ce misanthrope sûr de ses valeurs et de sa supériorité va rencontrer l'hostilité de ses semblables, découvrir ses faiblesses et ses doutes quant à l'existence qu'il s'est construite. Il perdra sa femme et son travail, sans comprendre ce qui lui arrive. La folle journée de Carton-Mercier, d'humiliations en désastres, est un vrai régal pour l'esprit. Épousant la pensée chaotique du narrateur, souvenirs, hypothèses et inventions diverses bousculent le récit. L'enchaînement inattendu des dialogues et des situations, l'apparition de personnages burlesques font de cette satire sociale le roman le plus drôle et le plus surprenant qui soit.

    Après le Moral des ménages, salué par la critique et les libraires, Éric Reinhardt poursuit avec brio sa charge incisive contre les valeurs conservatrices et dérisoires qui minent nos sociétés.

  • « J'ai failli vous bazarder à un putain de groupe chinois. De vrais tueurs. » Élisabeth se débat dans une adversité masculine, se coltine OPA, rachats, offensives syndicales, courses au pouvoir.
    Elle est directrice des ressources humaines, DRH d'un groupe industriel appartenant à un fonds de pension américain. Un événement tragique survient dans l'entreprise, et elle voit son système se retourner contre elle, la broyer. Les lâchetés prolifèrent, les ouvriers montent au créneau, les politiciens s'en mêlent, et les Chinois se laissent tenter. Fermetures de sites, conflits sociaux, joutes syndicales, réunions épiques, cynisme, business trips à New York, humiliations, manipulations et séductions, l'ultralibéralisme et la mondialisation bousculent Élisabeth, qui cherche le sens premier du mot « équité ». Fresque pour temps de crise, fable morale, Élisabeth ou l'Équité dresse un état des lieux qui fait peur. Élisabeth, femme de pouvoir, évolue au sein d'une entreprise en proie aux vacillements actuels.
    Après les succès de Cendrillon et du Système Victoria, le romancier Éric Reinhardt s'empare brillamment du dialogue théâtral, réaliste et social. Il pose les questions fondamentales d'un monde en mutation.

  • Catalogue en anglais de l'exposition Louboutin au Palais de la Porte Dorée à partir du 26 février 2020.

  • Demi-sommeil

    Eric Reinhardt

    Bruno Stepffer, homme d'affaires, est envoyé à Las Vegas pour conclure de juteux contrats commerciaux. C'est par une nuit de canicule, dans cette ville artificielle, qu'il fait la connaissance de Judith, jeune New-Yorkaise, pour laquelle il se prend d'une passion destructrice. Mais à Paris l'attend Margot, collègue de travail à qui il s'est attaché « accidentellement » depuis quelques mois. Plongé dans un demi-sommeil, Bruno choisit de vivre cette grande histoire d'amour, mais à quel prix ?

  • La tour granite

    Eric Reinhardt

    La tour Granite La construction d'un édifice aussi ambitieux que la tour Granite relève d'un travail collectif où chaque rouage est essentiel. C'est avant tout une aventure humaine où tous ceux qu'elle mobilise, quels que soient leur rôle et l'importance de leur mission, peuvent être fiers d'avoir contribué au succès de l'entreprise.
    Les regards croisés de Jean Gaumy et Harry Gruyaert, mettent en évidence cette dimension humaine. Les textes d'Eric Reinhardt amplifient cet aspect en donnant à entendre la parole, les pensées et les sensations de tous ceux qui ont oeuvré à l'édification du bâtiment depuis l'ouvrier qui a coulé la dalle de béton jusqu'au président de Vinci. C'est toujours émouvant quand une oeuvre architecturale, signe visible dans la ville, suscite chez ceux qui l'ont conçue ou qui y travaillent un sentiment d'appropriation personnelle. Le bâtiment devient le lieu d'une cristallisation identitaire.

  • Au travers de douze exemples douze tours réalisées par lagence Valodre et Pistre dans le monde entier (Russie, Liban, France, Chine) , Eric Reinhardt révèle les principes et les valeurs qui fondent leur architecture. Soucieux de concilier fonctionnalité, respect de lenvironnement et de la commande, Valodre et Pistre conçoit chaque projet comme une énigme dont la solution est cachée.

    Lagence Valode & Pistre architectes, fondée en 1980 par ses dirigeants actuels, est une agence internationale darchitecture, de design intérieur, de design urbain et dingénierie, implantée à Paris, Madrid, Varsovie, Moscou, Ekaterinbourg, Beijing et Shanghai.
    Denis Valode et Jean Pistre poursuivent actuellement leur réflexion à travers dimportants programmes diversifiés, quil sagisse de tours de grande hauteur, de centres commerciaux, dhôpitaux ou de quartiers entiers de ville. Dans tous les secteurs dintervention Denis Valode et Jean Pistre sattachent à transférer les apports et les nouveautés dun secteur à lautre, et surtout à proposer des réflexions de fond qui vont au-delà du projet lui-même. En particulier, en matière de qualité des lieux de travail, de maîtrise de la relation entre patrimoine et architecture contemporaine dans la réhabilitation, et de lutilisation de technologies de pointe (structures, matériaux nouveaux, respect de lenvironnement).

    La notoriété de lagence est fondée sur des projets issus de cette démarche tels que le Musée dArt contemporain de Bordeaux, lUsine LOréal dAulnay-sous-Bois, le Technocentre Renault, les sièges sociaux de Shell et dAir France, lUniversité Léonard de Vinci à La Défense, la Cour Saint- Emilion à Bercy, et plus récemment la Tour T1 à La Défense.
    Le travail de Denis Valode et Jean Pistre a été souvent récompensé, en particulier par lEquerre dArgent, ils sont également Chevaliers de lOrdre des Arts et des Lettres et membres de lAcadémie dArchitecture.


  • The Victoria System is Eric Reinhardt's acclaimed and controversial French bestseller.LONGLISTED FOR THE IMPAC DUBLIN LITERARY AWARD.
    NOMINATED FOR THE PRIX GONCOURT, THE PRIX RENAUDOT AND THE GRAND PRIX DU ROMAN DE L'ACADEMIE FRANCAISEDavid Kolski never sleeps with the same woman twice - apart from his wife.Then he meets Victoria. Head of people at a multinational company, by day she is a ruthless executive in a lightning-paced, high-pressured whirlwind of power and productivity. By night she likes good wine, luxurious hotel rooms, and abandoning herself to her sexual fantasies.David is soon addicted. Under crushing pressure at work to oversee the construction of a huge Paris tower-block in near-impossible circumstances, he takes new vigour and inspiration from his hard-headed capitalist lover. He works harder, faster and better, and then escapes to indulge in the most intense sexual passion he's ever experienced. But when Victoria offers to use her position to help him in his career, a dark shadow falls over their affair. Is she really capable of helping anyone other than herself, or is she hiding something from him? And who are the two men in the Audi he keeps seeing, always a few cars behind him?Complex, compelling and ambitiously structured, The Victoria System is a daringly sensual story of an obsession. Part erotica; part thriller; part novel of ideas, like a series of slightly angled mirrors held up to our globalised, capitalist society, the twists and turns of its narrative create a dazzling interplay of reflections and compel us to question the assumptions and forces of our modern world.
    'Dark, twisted and devastating. . . A big novel of amorous adventures in the era of the blackberry. Eric Reinhardt is the new Alexandre Dumas' Nouvel Observateur'Erotic, raw, violent and vertiginous . . . We often accuse French writers of navel-gazing and ignoring the world around them, but Eric Reinhardt is one of those who gives the lie to this cliché' Emmanuel Carrère, author of Limonov
    'Part classic, part tragedy, part thriller: Eric Reinhardt merges genres and invokes elusive echoes in this highly contemporary novel of a rare depth' Libération'The Victoria System is a fantastic and sensual modern thriller, like nothing I've ever read' Christian Louboutin
    'A powerful novel about the philosophical and moral consequences of ultra-liberalism, and a subtle reflection on the urges of the powerful' Marianne
    éric Reinhardt is one of the rising stars of French literature. He is the author of five novels and also a freelance publisher of art books. He lives and works in Paris. The Victoria System was first published in French in 2011 and was nominated for the Prix Goncourt, the Prix Renaudot and the Grand Prix du Roman de l'Académie Française. It is éric Reinhardt's first novel to be translated into English.Sam Taylor is the English-language translator of HHhH, by Laurent Binet, and the author of the novels The Island at the End of the World, The Amnesiac and The Republic of Trees. He lives in France and the United States.

  • The Victoria System is Eric Reinhardt's novel of sex, power, capitalism and deception. LONGLISTED FOR THE IMPAC DUBLIN LITERARY AWARD. SHORTLISTED FOR THE PRIX RENAUDOT, THE PRIX GONCOURT AND THE GRAND PRIX DU ROMAN DE L'ACADEMIE FRANCAISE David Kolski is overseeing the construction of the largest tower in Paris. A highly stressful job with numerous complications, it keeps him from his wife and children. Then, by chance, he encounters Victoria de Winter. Victoria is a ruthless high-flyer who knows what she wants and always gets it. She shows David a luxurious life of decadence and desire, and together they explore the limits of who they are and what they want. At the same time, David finds he is more driven at work. He seems to be a better, more complete man. Yet he has doubts. What kind of dark, a-moral world is Victoria leading him into? Can he really trust her? Can he even trust his own perceptions any more - or is the intense pressure turning him paranoid? And should you, the reader, trust his account? 'Erotic, raw, violent and vertiginous . . . We often accuse French writers of navel-gazing and ignoring the world around them, but Eric Reinhardt is one of those who gives the lie to this cliche' Emmanuel Carrere, author of Limonov 'Bold, arresting, accomplished, complex, sensual, sexual, intriguing, heady' Le Monde 'An ambitious and tragic novel which weaves together sex, power games and imagination. An ultracontemporary anti-fairy tale' Les Inrocktibles 'Finally, a sexy book by someone who appears to have had sex' Dazed and Confused Born in 1965, Eric Reinhardt is the is the author of four previous novels and a freelance publisher of art books. He lives and works in Paris. The Victoria System is his first novel to be translated into English. Sam Taylor is the English-language translator of HHhH , by Laurent Binet . He lives in France and the United States.

  • Beckmann/N'Thépé

    Reinhardt Eric / Ams

    • Loco
    • 17 Novembre 2016

    Aldric Beckmann et Françoise N'Thépé ont créé leur agence d'architectes en 2002. Dès les débuts de leur association, ils ont été l'une des équipes parmi les plus singulières et les plus prometteuses de la jeune architecture française. Ils ont fait partie, dès l'origine, de ce que l'on a dénommé la French Touch.
    Passionnés par l'expérimentation, sans cesse à la recherche de solutions innovantes, ils sont également très impliqués en matière de développement durable, particulièrement sensibles aux différentes manières d'habiter la ville et chacune de ses composantes (circulation, déplacements, transports, habitat collectif, habitat individuel, espaces de travail, de commerce, de loisirs, de culture...).
    Leur pratique se déploie dans l'ensemble des territoires qui constituent l'environnement : urbanisme, architecture, architecture intérieure, scénographie, design, signalétique, graphisme...
    Cette première grande monographie autour de leurs réalisations rompt avec l'habituelle monographie d'architecte.
    Une priorité est donnée à l'approche photographique :
    Un seul et même regard, celui du photographe Olivier Amsellem, crée une unité visuelle. Le lecteur découvre une sélection serrée de bâtiments : immeubles d'Evry, bibliothèque universitaire de Marne-la-Vallée, logements de Masséna, etc. , représentative de l'esprit Beckmann/N'Thépé.
    Afin d'aborder plusieurs projets non réalisés, une collaboration entre les architectes et l'écrivain Eric Reinhardt a permis à ce dernier de restituer par l'écriture ce qui ne peut encore être représenté.
    Enfin, l'ouvrage accueillera un important entretien de Aldric Beckmann et Françoise N'Thépé avec Nikola Jancovic.

  • Du music-hall parisien aux tapis rouges d'Hollywood, l'extraordinaire parcours de Christian Louboutin, le premier créateur de chaussures de luxe au monde.

    Les talons hauts, les mélanges de matières, les plumes, les imprimés sont les marques de fabrique des souliers dessinés par Christian Louboutin, dont les célèbres semelles rouges constituent la signature mondialement connue.
    Le créateur a conquis les stars comme les icônes de la mode et l'on remarque ses escarpins et ses bottes dans les restaurants et les boîtes de nuit de Paris à Hong Kong.

    Cette monographie retrace les vingt ans de carrière de l'artiste et célèbre le spectre prodigieux de son art, depuis les créations glamour devenues cultes jusqu'aux modèles les plus fétichistes.
    Christian Louboutin se remémore ses années d'apprentissage et les rencontres qui ont compté pour lui. Il évoque les visions qui l'ont inspiré au cabaret ou dans ses voyages en Asie et au Moyen-Orient.
    Il nous livre des anecdotes émouvantes, comme l'histoire qui l'a incité à glisser une lettre d'amour dans un de ses modèles.

    Pour illustrer cette rétrospective, les photographies de Philippe Garcia, spécialement créées pour ce livre, avec come modèle, entre autres, Kristin Scott Thomas ou Dita Von Teese, proposent une interprétation saisissante des plus belles pièces de Christian Louboutin, offrant une vision envoûtante du travail du plus grand créateur de soulier de notre époque.

  • Les paysages de Jean-Claude Pondevie laissent entrevoir « dans la noirceur de l'encre, une part de rêve (.) et s'efforcent de révéler une part d'indicible, ils tissent comme une attente. Le noir ne tient du réel que sa pure essence lumineuse, ce trésor de rayons dont Barthes disait qu'ils continuaient à nous atteindre après la disparition de l'être ou de la chose photographiée. » Cet ouvrage constitue une première monographie sur le travail photographique de Jean-Claude Pondevie auquel répond, égréné au fil des pages, un poème d'Eric Reinhardt.

empty