Jean-Louis Siroux

  • Quel rôle le langage joue-t-il dans la fabrication des élites? La question sert de fil directeur à cet ouvrage qui, à partir d'une enquête ethnographique menée en Belgique francophone, interroge les processus de socialisation langagière auxquels sont confrontés les élèves d'un établissement scolaire prestigieux.
    Au moyen d'observations menées dans différents espaces de la vie scolaire (des interactions les plus ordinaires entre enseignants et élèves au tournoi d'éloquence), l'analyse montre la force de cette socialisation langagière, mais aussi toute l'ambivalence avec laquelle les élèves la vivent et se la réapproprient. En toile de fond, c'est aussi le portrait d'une classe sociale « en train de se faire » que dresse cet ouvrage.
    L'univers relativement désenchanté d'une jeunesse tiraillée entre le désir d'épanouissement personnel et la pression de la compétition sociale.

  • « Qu´ils se servent de leurs armes une bonne fois (...) On a, je crois, la quatrième armée du monde. Elle est capable de mettre fin à ces saloperies » : la sortie martiale d´un célèbre philosophe français dit quelque chose de la brutalité des réactions qu´a suscitées le mouvement des gilets jaunes. On sait que les moments de grande conflictualité sociale polarisent le débat politique. Les gilets jaunes n´auront pas fait exception, alimentant tantôt de vifs espoirs d´émancipation, tantôt l´image inquiétante d´une horde de sauvages assiégeant la République. Face à certains discours outranciers, il est tenant d´épouser le registre de la dénonciation morale. On gagne à les prendre au sérieux : quelles conceptions de la « démocratie », du « peuple », de la « violence » ou encore de la « vérité » ressortent du traitement médiatique des gilets jaunes ? Sous la liberté de ton de l´essai, le livre invite à se saisir des outils des sciences sociales pour décrypter le discours médiatique.

  • Dans le débat public autour de l'éducation, un mot d'ordre revient continuellement : l'urgence d'un rapprochement entre l'école et l'entreprise, notamment via des formes d'enseignement en alternance. Pour les uns, l'alternance permettrait de lutter contre le chômage. D'autres y voient davantage le moyen d'offrir aux élèves en difficulté scolaire un environnement plus en phase avec leurs désirs et leurs aptitudes.
    Dans l'immense majorité des cas, la nécessité de ce rapprochement apparaît d'une évidence telle qu'elle se dérobe à toute analyse critique. Combinant l'enquête ethnographique à l'analyse des discours politiques et médiatiques, ce livre invite à réfléchir aux transformations du système scolaire et des rapports de travail qui se jouent sous nos yeux, et aux questions politiques qu'elles soulèvent. Il s'efforce aussi d'instiller les quelques notes de discorde indispensables à tout véritable débat démocratique.

empty