Piero-Dominique Galloro

  • Entre l'Europe et l'Amérique du Sud des liens existent, depuis plusieurs siècles, au-delà des seuls rapports commerciaux, financiers ou techniques. La Suisse, le Luxembourg, la France et la Belgique ont instauré, entretenu et développé, avec les pays du continent sud-américain, des échanges d'hommes et d'idées. Ces relations migratoires ont, au cours des « années de plomb » connu leur point d'acmé avec l'accueil de Brésiliens, de Colombiens, d'Argentins et de Chiliens tentant d'échapper aux exactions qui les frappaient dans leurs pays et venus se réfugier en Europe francophone à la fin du XXe siècle. La réception et le séjour de ces hommes et de ces femmes sur le Vieux Continent, en relatant les conditions de leur arrivée, de leur accueil et de leurs trajectoires au sein des sociétés européennes apportent au lecteur un éclairage particulier à la fois historique, sociologique et politique sur la question de l'exil et de l'asile. Les contributions apportées par les auteurs au fil des chapitres de cet ouvrage qui constitue le point d'orgue du programme Alfa-Transmigrared proposent un contrepoint nécessaire aux actuelles visions des politiques migratoires développées par l'Europe.

  • Si le concept d'intégration est une idée de base des sciences sociales depuis le XIX° siècle, il est appliqué depuis une vingtaine d'années dans les pays européens essentiellement à des populations immigrées. Cet ouvrage analyse la construction des discours qui en découlent, ses développement sémantiques, ses utilisations dans la société politique. Les textes reviennent notamment sur la première déclinaison entendue du mot intégration, celle par le travail, mais également sur la place de la famille et des femmes de l'immigration.

  • Les plus riches pages de l'histoire de la Lorraine ont été réalisées par ses habitants.
    Parmi eux, des migrants, venus des villages frontaliers, des pays de l'Est ou des rives de la Méditerranée, ont participé à l'aventure industrielle, économique et culturelle de cette région, de son essor à son déclin. À partir des années 1930, la venue d'Algériens et de Marocains dans le bassin houiller a contribué à son développement. Cet ouvrage participe à l'histoire de l'immigration et dévoile une autre mémoire de la mine, marquée par les recrutements massifs d'après 1945, la guerre d'Algérie, les décolonisations et la lutte pour le statut du mineur...
    Aujourd'hui retraités, ces mineurs demeurant en Lorraine, au Maroc ou en Algérie, ont été longuement entendus par Piero-D Galloro et son équipe. Ces rencontres avec des mineurs aux parcours variés, restés plus ou moins longtemps en Lorraine, nous renseignent sur le vécu, les difficultés, bouleversements et héritages des migrations, le rapport aux pays d'origine et d'accueil, etc. Ce livre relate une partie encore méconnue des apports sociaux, économiques et culturels des mouvements migratoires liés à l'histoire des charbonnages de France.

  • Parler des discriminations semble aller de soi.
    L'idée de lutte contre les discriminations est devenue une sorte de paradigme dans lequel la question de l'égalité de traitement est consubstantielle de la vie en société organisée, et donc de l'État de droit. Pourtant les écarts sont grands entre les directives européennes qui obligent les États membres à prendre des mesures nécessaires en vue de combattre toute discrimination fondée sur le sexe, la race ou l'origine ethnique, la religion ou les convictions, un handicap, l'âge ou l'orientation sexuelle et la réalité vécue par les individus.
    L'ouvrage présenté ici interroge l'ensemble des concepts qui posent parfois autant de questions que de réponses incantatoires. À travers les interventions des auteurs, qu'ils soient chercheurs ou professionnels, ce recueil propose des axes de réflexion permettant de dépasser une certaine vision de l'approche des discriminations dites ethniques et raciales à travers un regard critique et distancié.

  • La période de grandes transformations sociales que nous vivons actuellement est propice à l'émergence et au développement du sentiment de nostalgie, qui peut même devenir une attitude de vie. Tous les sociologues qui mènent des recherches sur l'immigration connaissent bien la présence de la nostalgie dans la vie des personnes qui en sont issues. L'analyse de ce sentiment nous permet de comprendre que l'être humain ne peut pas toujours être socialisé, ni s'adapter à n'importe quelles conditions de vie.
    Cet ouvrage interroge la nostalgie au niveau philosophique, littéraire, politique, ainsi qu'à travers ses manifestations dans la publicité et le cinéma. Un éclairage qui nous fait comprendre l'impact et l'influence de certains discours politiques qui exaltent le passé et nous aide à réfléchir sur la question de l'adaptation de l'être humain à son époque.

  • La mémoire de l'une des principales immigrations en France oscille entre oubli et idéalisation. Main-d'oeuvre indispensable en France, les itinéraires des Italiens ont été plus complexes que leur intégration ; célébrée aujourd'hui, peut le laisser paraître. Les trajets ont été sinueux et l'accueil souvent malveillant.
    Face au déracinement et en fonction de leurs activités, les Italiens se sont regroupés dans les mêmes lieux, développant un entre-soi fondé sur la solidarité et le souvenir des origines. Cette italianité n'a toutefois jamais signifi é le repli, en dépit des pressions exercées parfois par l'État italien. Les Italiens de France ont effet, par leur travail, leur engagement militant pour certains, ou encore, pour beaucoup, leurs pratiques culturelles, enrichi leur pays d'installation. Pendant plus d'un siècle, s'est construite une présence qui a conduit à une visibilité spécifi que, la ritalité, dont ce livre entend rendre compte.

empty