Antoine Renand

  • - 62%

    Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu'il estime avoir commise quinze ans plus tôt. Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série. Une brillante avocate, dévouée à la défense d'un homme victime, selon elle, d'une effroyable injustice. Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
    2005. Dans un village perché d'Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.Rapidement, les habitants s'organisent et lancent des battues dans la nature environnante.Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n'est qu'au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose...Finaliste du Prix des maisons de la presse 2020." Antoine Renand, on va beaucoup en entendre parler ! " Damien Thévenot, Télématin." Plus qu'un excellent polar, une pépite ! " Sandrine Bajos, Le Parisien, sur L'Empathie." Aussi haletant qu'angoissant ! " Michel Primault, Femme Actuelle, sur L'Empathie.

  • Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte.
    " Il resta plus d'une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l'homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d'un puzzle qu'il avait sous les yeux depuis des années et qu'il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. " Cet homme, c'est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la " brigade du viol ". Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.

empty