Serge Abiteboul

  • Quand votre bot s'appelle Fanny et possède la belle voix grave de Fanny Ardant, et que vous voulez le déconnecter définitivement, activer le fameux code 777 suffit-il vraiment ? Pas facile de redevenir un Universel anonyme...
    Nouvelle après nouvelle, Serge Abiteboul explore ce que pourrait être notre vie future, entre objets hyperconnectés, greffes de cerveau artificiel et robots presque aussi insaisissables que certains de nos semblables...
    La science et l'imagination s'allient pour nous faire réfléchir aux possibles - et au souhaitable.
    Après tout, ce monde futur, c'est nous qui le construisons.

  • Conçus à partir d'un langage formel, la logique du premier ordre, les systèmes de gestion de bases de données relationnels servent de médiateurs entre l'individu et la machine : ils traduisent les données en informations. Avec l'augmentation du volume de données distribuées sur la Toile émerge aujourd'hui une « intelligence collective » façonnée par de grands moteurs de recherches dont le monopole soulève des questions éthiques et politiques. Un des grands défis des années à venir est de développer les technologies qui permettront de trouver, d'évaluer, de valider, de vérifier, de hiérarchiser l'information pour construire la « Toile des connaissances » de demain.

  • Relational database management systems, using as foundations a formal language, first-order logic, serve as mediators between individuals and machines. With the increase in the volume of data disseminated on the Web, a "collective intelligence" is currently emerging, shaped by large search engines whose monopoly raises ethical and political questions. One of the main challenges for the coming years is the development of technologies that will make it possible to find, evaluate, validate, verify and rank information, and thus to build tomorrow's "Web of knowledge".

  • Quand l'ancienne prof devenue clocharde Nadia Dijkster est retrouvée dans un square sinistre, baignant dans son sang, il est difficile de croire à un suicide.
    Quand on découvre qu'elle avait passé la nuit avec son amour de jeunesse, l'artiste un peu dingue, cher monsieur Sebastian Chabbe, et que ce dernier manque à l'appel, il est difficile de croire à une coïncidence.
    Quand on s'attaque à L'arpète, bringuebalé par Serge Abiteboul entre l'argot de la rue et la poétique de l'art, des squats de la banlieue parisienne aux plages vietnamiennes, des châteaux italiens aux cabanes islandaises, il est difficile de s'arrêter pour souffler. Car souffler, Sebastian Chabbe, le peintre-sculpteur-mythomane, ne le fait pas. Poursuivi sur plusieurs continents pour le meurtre de sa femme, de sa maîtresse et d'un truand sans foi ni loi, le bonhomme nous fait cavaler dans les recoins glauques de l'âme humaine et dans le mensonge qu'il élève au rang d'art. On pourrait le détester : on s'y attache, il pourrait nous faire peur : on le sait faible.
    C'est l'histoire d'un vieux dégueulasse qui fait des blagues de blondes et des tableaux mystiques, et qui se retrouve soudainement sous le feu des projecteurs, et avec lui, un monde que la bonne société nomme "déviant". Un monde où le sexe est hors-norme, où la religion a plusieurs visages, où l'amour est la haine.
    Serge Abiteboul signe là un roman noir, à la langue qui frappe, aux mots qui cognent, aux thématiques actuelles ; il nous fait courir après l'arpète de la mort, un type au cou de taureau qui peint les ténèbres dans son atelier-caverne.

  • Ils transforment les sciences, l'industrie, la société... Ils bouleversent les notions de travail, de propriété, de gouvernement, de vie privée... et d'humanité. Qui, aujourd'hui, n'a pas entendu parler des algorithmes ?
    Avec eux, nous passons facilement d'un extrême à l'autre : nous nous réjouissons qu'ils nous facilitent la vie, mais redoutons qu'ils nous asservissent...Pour en finir avec cette vision manichéenne, cet ouvrage propose un nouveau regard sur notre époque, sur le temps des algorithmes.
    Les algorithmes sont probablement les outils les plus sophistiqués que les hommes aient eu à leur disposition depuis les commencements de l'histoire de l'humanité. Créations de l'esprit humain, ils sont ce que nous avons voulu qu'ils soient. Et ils seront ce que nous voulons qu'ils soient : à nous de choisir le monde que nous voulons construire.

  • Depuis des milliers d'années, nous collectons de l'information et utilisons des algorithmes. Mais récemment, la récolte a littéralement explosé : les technologies numériques nous permettent de créer, stocker, transformer et transmettre des données dans des quantités et à une vitesse de plus en plus considérables.
    Ordinateurs, téléphones, objets connectés, réseaux sociaux...
    Chacun de nous contribue activement, consciemment ou non, à bâtir un nouveau continent, la Terra Data, la "terre des données". Entre promesses et menaces, quelle société se dessine derrière cette avalanche d'information ?
    Cet ouvrage nous invite à découvrir ces nouveaux territoires, pour agir en faveur d'une utilisation des données responsable et humaniste. Internautes, ingénieurs, consommateurs, citoyens : ces enjeux nous concernent tous !

empty