François Baillon

  • On dit la politesse du désespoir. Légère nous apparaît ici la poésie déclinée dans la fantaisie d'un parcours d'artiste.
    Hasard et nécessité, on y voit Dieu jouer avec le feu. Certes, Dieu n'est pas tombé dans la marmite, étant inné, mais il s'efface du monde qu'en apprenti sorcier il a créé. Dieu est le bouilleur de crus, le savant brouillon dont nous sommes l'erreur.
    A quelle pierre philosophale fixerons-nous sa mémoire?
    «Doit-on être croyant pour obtenir la grâce?» s'interroge l'auteur.
    Sans doute faudrait-il sortir de la caverne de Platon, retrouver la candeur de l'enfant, né comme le papillon de la chenille d'un chou, d'un coeur léger butiner les fleurs, nous frotter aux pollens.
    Qu'est la maturité à l'Homme traversé de courants d'air, sinon l'attache d'une enfance choisie que surprend à persévérer la poésie?
    Le temps, l'espace, les lois de l'univers, à travers les lieux qu'il se souvient de rêver, le créateur brouillon ne peut qu'être nostalgique de son geste. Sa création lui échappe dans l'instant où il s'en retire, telle la mer du rivage.
    Sans jamais se prendre au sérieux, sur un fond mélancolique, l'auteur, humoriste, nous fait vivre ces instants futiles dont nous pèse l'insoutenable légèreté. Modeste à l'égal de l'auteur, je ne prétends ici produire qu'un écho de voix vive. Au fil des mots, comme d'un linge, il donne du fil à retordre.
    Le poète est celui qui inspire. Il me semble ici que le non-sens s'érige en sens pour en masquer l'absence, la dérision pour acte de foi dans la raison.
    Citons pour finir ces mots « A l'intérieur de cette pierre évoluait la couleur gourmande du miel, le pastel des plaines qu'on rencontre en Arabie sous le couchant, la teinte acide et juteuse d'une orange qu'on vient d'arracher. C'était un soleil en devenir, une étoile endormie » On se dit qu'à force de vouloir épurer tout ce qui serait de trop, seule la fantaisie peut surseoir au blanchiment du sens.
    La littérature n'est pas le domaine du progrès, heureusement nous confie le poète.
    On se dit qu'au sortir de l'obscurité, Icare apparaît comme l'allégorie du Progrès qui, par l'euphorie qu'il suscite ne peut que se brûler les ailes pour renaître de ses cendres sous une forme que nous ne pouvons anticiper : un blanc.

  • ... à raconter

    François Baillon

    • Alna
    • 18 Octobre 2010

    Un auteur doit réinterpréter ce qui l'entoure, tirer substance des personnages qui habitent son quotidien pour réenchanter le monde. Mais si l'imagination prend toute la place, si la magie des mots opère trop bien, ne finit-il pas par se mettre en danger ?

  • Nathalie, dix ans, dialogue avec les Jours de la semaine : elle voit un visage en chacun d'eux dès qu'elle observe le ciel. Cependant, pourquoi s'inquiète- t-elle de les voir disparaître petit à petit, comme si de rien n'était ? Et sa mère est-elle réellement censée penser qu'elle devient folle ?
    Vivvian ne semble conscient de la réalité des choses que durant la nuit, grâce à l'apparition de deux méduses phosphorescentes qui lui sortent de la tête. Mais que font-elles de lui tout au long du jour ? Qu'en est-il alors de ses actions ? Pourquoi est-il si sûr de croire qu'à cause d'elles, il ne perçoit pas le monde comme il est ?
    Solange a décidé de faire appel à un psychodétective pour fermer définitivement son coeur ;
    Depuis, elle a l'impression de porter davantage d'intérêt aux choses plutôt qu'aux gens, comme des fleurs tapissées qu'on déciderait d'arracher de leurs murs. Les rires qu'elle pousse sont devenus effrayants, et elle-même se sent quelque peu déséquilibrée.
    Au sein d'une ville qui, pour eux, n'a pas les mêmes couleurs que pour d'autres, cette enfant et ces deux jeunes adultes verront leurs chemins se croiser pour vivre le changement le plus déterminant de leur vie.
    Dans un univers volontairement poétique et surréaliste, où l'ordre serait de retrouver les sensations premières de la vie, ce roman deviendrait comme l'expression de la perte de l'enfance.

  • Les jeunes comédiens de 7 à 12 ans trouveront dans ce recueil une mine de variations autour de contes célèbres et redécouvriront, grâce au théâtre, les racines de notre patrimoine culturel.

    Les contes détournés proposés dans ce recueil théâtral collectif mettent en scène des héros de contes familiers tels que : Le petit chaperon rouge, Le Loup, Le petit poucet, L'ogre, Le vilain petit canard, Les trois petits cochons, Boucle d'or, Les 3 ours, Cendrillon, Blanche Neige ou encore Jacques et le haricot magique.

    Chaque saynète offre de nombreux clins d'oeil aux récits originaux, puisqu'intégrant des similitudes avec le conte traditionnel, tout en s'en éloignant plus ou moins fortement. Parfois on retrouve, en plus des personnages familiers du conte, des éléments récurrents tels que la forêt, le loup, l'ogre, parfois le héros ou l'héroïne vit dans une époque modernisée.

    Destinées à des élèves de 7 à 12 ans, ces pièces et saynètes sont de durée variable : de 5 minutes pour les plus courtes à 40 minutes pour les plus longues. Selon les textes, la distribution permet de faire jouer un petit groupe ou une classe entière.

    Toutes ces pièces peuvent être aisément mises en scène et représentées en classe ou en atelier théâtre.

  • DESI étudie dans une perspective transversale et transdisciplinaire les réalités diasporiques de l'Inde anglophone. DESI entend en effet s'intéresser à l'étude des phénomènes civilisationnels et culturels des diasporas indiennes anglophones, couvrant donc une large palette scientifique allant de l'analyse sociologique à l'étude de la littérature, du cinéma et des arts plastiques ainsi que de la théorie post-coloniale. Desi comme son nom l'indique donc, explore les réalités des desis, terme qui désigne ironiquement et par antiphrase les membres de la diaspora indienne et sud-asiatique. À l'évidence, la problématique principale d'une telle équipe de recherches s'inscrit dans le cadre général d'une réflexion sur ce que l'on appelle communément le phénomène de « globalisation », son histoire et son processus, ses impacts économiques et humains mais également culturels et littéraires. Comment de nouveaux systèmes de référence portent-ils atteinte ou au contraire renforcent-ils les identités nationales?? La diaspora indienne paraît de plus l'une des plus idoine à apporter sa réflexion, car par son histoire, par sa situation géographique, par son devenir, elle incarne très certainement plus que toute autre communauté humaine hors de ses frontières originelles les enjeux de ce phénomène.

  • Les thoughts concerning education de locke font figure d'oeuvre mineure. pourtant, leur place dans l'histoire des idées doit être révisée. en angleterre, la pensée pédagogique de locke commente le passage d'un système de valeurs aristocratique à celui d'une nouvelle classe dirigeante dont les visées utilitaristes s'accordent mal avec les valeurs morales que locke défend. cette pensée est liée au reste de l'oeuvre : s'appuyant sur les fondements psychologiques élaborés dans l'essai sur l'entendement humain, elle est solidaire de l'analyse politique des deux traités et de la place croissante de la religion dans l'oeuvre de locke. c'est aussi dans sa biographie que naissent des réflexions qui constituent un sommet de la pensée pédagogique européenne. ces réflexions connaîtront au siècle suivant un succès qui justifie la réputation de locke comme inspirateur des lumières européennes.
    Jean-françois baillon, ancien élève de l'e.n.s., agrégé d'anglais, docteur ès lettres, est spécialiste de l'histoire des idées en grande-bretagne aux xviie et xviiie siècles et a traduit plusieurs ouvrages sur john locke. il est maître de conférences à l'université michel de montaigne - bordeaux 3, où il participe aux activités du c.i.b.e.l. (centre interdisciplinaire bordelais d'étude des lumières).
    Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions armand colin et le centre national d'enseignement à distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.
    Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'université française s'intègre dans les préparations assurées par le cned aux capes et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.

    Qui est l'auteur des thoughts ? le texte de some thoughts concerning education. les écrits de locke sur l'éducation. locke's place among educational writers. locke's theory of education : principles. locke's politics of education. emancipation and discipline. locke et l'emploi de la force. l'éducation du corps. locke's curriculum. the education of the gentleman. locke and the education of the poor. the changing status of childhood. the reception of locke's ideas in the eighteenth century.

empty