George Weigel

  • Au cours de ces trois dernières décennies, j'ai eu le privilège de m'entretenir longuement avec les papes Jean-Paul II, Benoît XVI et François. Ce que j'ai appris dans ces conversations est la source des réflexions présentées dans ce livre.
    Le prochain pape aura probablement été adolescent ou tout jeune homme à l'époque de Vatican II. Il se peut même qu'il n'ait alors été encore qu'un enfant. Quoi qu'il en soit, il n'aura vécu ni le concile, ni les débats qui ont suivi sur sa signification et son application, comme l'ont fait Jean-Paul II, Benoît XVI et François. Il s'ensuit que le prochain pape ne présidera pas à la mutation engagée par ses prédécesseurs immédiats du même point de vue qu'eux. C'est pourquoi il paraît opportun de se demander aujourd'hui ce que l'Église a appris pendant les pontificats de ces trois papes conciliaires - et d'imaginer ce que le prochain pape pourrait tirer de cet enseignement. Aucun pontificat n'est une complète réussite.

  • L'auteur de cet essai propose une réforme complète du catholicisme fondée sur la foi et l'évangélisation, redéfinissant la vie religieuse, la participation des laïcs et l'engagement social de l'Eglise.

  • Le portrait total et intime du dernier géant d'aujourd'hui, la vie d'un homme engagé dans tous les grands combats du siècle, la chronique d'un pape qui aura bouleversé le christianisme et l'histoire planétaire à l'orée du troisième millénaire.Une somme exceptionnelle, résultat de cinq ans d'enquêtes à travers le monde, fondée sur les témoignages des amis et collaborateurs, les confidences des personnalités religieuses, artistiques ou politiques, l'ouverture sans précédent des archives du Vatican, de la correspondance privée, la révélation de textes inédits ou de documents diplomatiques secrets.Le roman vrai de Karol Wojtyla, l'enfant polonais, l'acteur-ouvrier entré en résistance, le jeune curé de campagne novateur, l'archevêque insoumis de Cracovie, le cardinal de l'ouverture à Vatican II.Le grand récit du pontificat de Jean-Paul II, l'élection et la vie quotidienne à Rome, les encycliques, les synodes et les voyages, mais aussi les enjeux et les dessous des dossiers brûlants, de la chute du mur de Berlin à la reconnaissance d'Israël, de l'Amérique latine à Pékin, des brasiers du tiers-monde aux désarrois de la société occidentale - les moeurs, le travail, les droits de la femme...Le vrai message du pape, l'homme de prière et l'homme de Dieu, le poète et le philosophe, le pasteur et le théologien, à la rencontre des autres, du Padre Pio à mère Teresa, mais aussi Sakharov, Lévinas, le Dalaï-Lama, les représentants de l'orthodoxie, et du protestantisme, comme du judaïsme ou de l'islam.

  • L'ironie du catholicisme moderne Nouv.

  • Déjà comme jeune prêtre, Jean Paul II avait longuement réfléchi et médité sur l'amour humain, le mariage et la famille, profitant de ses entretiens avec les jeunes pour approfondir ces questions importantes.
    Sa conviction était claire : l'avenir de l'homme et du monde passe par la famille, et celle-ci est une structure essentiellement voulue par Dieu, composée uniquement d'un homme et d'une femme, avec leurs enfants. Il insistait sur les origines divines et surtout sur l'unicité et l'indissolubilité du mariage.
    Une fois élu au siège de saint Pierre, ce ministère sacerdotal auprès des jeunes a pris une dimension universelle.
    15 ans après la mort du saint pape, le cardinal Sarah démontre, avec la vigueur qui le caractérise, que celui-ci avait anticipé avec une clairvoyance étonnante les nouvelles fractures qui fragilisent notre humanité commune. Sa pensée devient ainsi une ressource de premier plan pour ceux qui désirent prendre soin d'elle.

  • Cet ouvrage, bien plus qu'un essai, est un témoignage : le témoignage d'un homme d'Église qui a été frappé par la manière exceptionnelle, peut-être unique dans l'histoire, dont Jean-Paul II a incarné la charisme pétrinien - cette mission, confiée à Pierre et à ses successeurs, de servir l'Église entière, universelle (« catholique », au sens étymologique du terme), qui elle-même vit au milieu du monde comme une servante de l'humanité. En douze petits chapitres personnels, subtils, profonds, et à l'aide d'une série de parallèles entre Pierre et son lointain successeur, le cardinal Barbarin dresse un portrait original de celui qui a fait entrer l'Église dans le troisième millénaire - et qui, sans nul doute, marquera durablement la manière d'occuper le siège apostolique.

  • Qu'en est-il de la fracture entre l'Union européenne et les Etats-Unis ? Quelle est la crise morale que traverse l'Europe ? Comment a-t-elle pu enfanter hier Auschwitz et le Goulag ? Pourquoi nie-t-elle aujourd'hui ses racines chrétiennes ? L'amnésie volontaire la condamne-t-elle à la passivité politique ? Et la volonté de sortir de l'histoire au déclin démographique ? Ou, plus simplement, le rejet de la Bible à la haine de soi ? Pour le théologien catholique et intellectuel américain George Weigel, ces interrogations n'en font qu'une.
    Contemplant, sur les bords de Seine, le face-à-face entre le vide de l'Arche de la Défense et le foisonnement de Notre-Dame, il ose poser, de manière iconoclaste, la seule question vraiment taboue de ce début de XXIe siècle. Une civilisation qui prétend se fonder sur les Droits de l'Homme peut-elle se donner pour culte l'ignorance de Dieu ?

empty