Atelier Creation Libertaire

  • Depuis plus de quinze ans, la brochure Pour un municipalisme libertaire est l'un des textes les plus diffusés de l'Atelier de création libertaire. Pour nous, la raison en est simple ? : un certain nombre de libertaires - ainsi que des personnes s'intéressant à un engagement conséquent dans une politique du quotidien - trouvent dans les propos de Murray Bookchin des idées leur permettant d'avoir, non pas une réponse, mais quelques pistes pour bousculer les a priori.
    D'un côté, celui qui déclare la démocratie morte ou, pour le moins, très ankylosée, et, de l'autre, celui qui affirme n'y avoir plus d'espace dans nos villes, dans nos quartiers, pour une politique libertaire du quotidien... Murray Bookchin (14 janvier 1921-30 juillet 2006), militant et essayiste américain, est considéré comme l'un des plus importants penseurs de la nouvelle gauche aux Etats-Unis. Fondateur du concept d'écologie sociale, il a influencé non seulement les milieux écologistes et libertaires nord-américains, mais aussi européens et dans d'autres régions du monde, comme les Kurdes de la région du Rojava en ce début de XXIe siècle.
    Postface de John P. Clark : "De la théorie à la pratique : des assemblées communales et autres institutions horizontales et démocratiques".

  • La domination qu'exercent les riches sur les pauvres, les hommes sur les femmes, les vieux sur les jeunes, se prolonge dans la domination que les sociétés fondées sur la hiérarchie exercent sur leur environnement. Et de même que ces relations de domination aliènent les personnes - c'est-à-dire détruisent ou réduisent leur potentialité humaine - , de même ces sociétés hiérarchiques détruisent la nature. Mener une politique écologique appelle donc une mutation des rapports politiques au sein de la société : « protéger la nature » suppose l'émancipation sociale.

empty