Olivier Dezutter

  • La compétence professionnelle de l´enseignant ne se réduit pas à préparer des cours, aussi bons qu´ils puissent être.
    Elle réside aussi dans sa capacité à ajuster finement ses décisions aux événements multiples et complexes qui se produisent dans la gestion d´une classe en temps réel et à la diversité des élèves. C´est cette capacité à réguler les apprentissages, à ajuster finement les conditions de son enseignement, à improviser de manière maitrisée, qui est ici étudiée et illustrée. Les diverses situations analysées concernent l´enseignement de la langue et de la littérature françaises, dans des classes du primaire et du secondaire, en Belgique, au Québec et en France.
    Ces études sont une contribution à l´analyse du travail enseignant, dans le but d´améliorer la formation professionnelle par une pratique réfléchie.

  • "Comment faire « entrer » les élèves du secondaire et les étudiants du postsecondaire dans les temps et les lieux de la lecture de la littérature, réels et imaginaires, et leur faire vivre des expériences significatives de lecture? Quelles oeuvres choisir en priorité? Comment prendre en compte les pratiques de lecture qui s'effectuent en dehors de l'espace-temps scolaire, et de plus en plus souvent sur de nouveaux supports? Comment faire lire des textes qui traitent de temps et de lieux non familiers pour les lecteurs d'aujourd'hui ou qui jouent avec les frontières du temps et de l'espace et présentent des défis particuliers de compréhension? Comment programmer des activités afin d'accompagner les différents temps de la lecture (avant-pendant-après) et susciter l'engagement dans ces activités?
    Les textes rassemblés dans ce volume apportent des éclairages multiples et complémentaires à ces questions. Ils témoignent de l'évolution actuelle des travaux dans le domaine de la didactique de la littérature et traitent d'une grande diversité de contextes d'enseignement en Europe, au Canada et au Brésil."

  • À un moment où de nombreux domaines affichent des préoccupations relatives à la littératie, il paraît utile de s'attacher à la constitution et à la réinterprétation de son espace conceptuel dans le champ de l'enseignement et de l'éducation. Plutôt que de se focaliser sur les différentes tentatives définitoires qui ont pu en être proposées, les contributions de ce volume tendent à explorer la plasticité de cet espace à partir de ses racines épistémologiques et scientifiques afin de le rendre plus opératoire pour les chercheurs et les praticiens. Il s'agit de voir en quoi il conduit à penser autrement le développement des activités langagières : le continuum de leurs apprentissages, leurs interactions, leurs usages dans différentes institutions sociales, leurs fonctionnalités pour l'individu et la société. Le tissage des points de vue des auteurs francophones, de différentes nationalités, permet d'envisager les apports potentiels de cet espace conceptuel et renouvelle le regard porté sur les questions d'enseignement et sur les interventions éducatives.

empty