• Inconscient, désir, pulsions, mais aussi psychométrie, troubles en tous genres... Voici l'essentiel des notions de psychologie, pour tous ceux qui souhaitent découvrir la discipline dans une démarche professionnelle ou personnelle.
    La psychologie est une science humaine qui a beaucoup évolué ces vingt dernières années. L'objectif : l'aborder sous les notions les plus modernes, en laissant une part limitée aux approches psychanalytiques, dont les concepts principaux et la grille de lecture sont essentiels à la compréhension de plusieurs notions mais qui ne peuvent plus résumer la pratique du psychologue. Ariane Calvo aborde les approches cognitives, comportementales, les neurosciences, et la grande évolution du traitement des traumatismes psychiques. Elle s'intéresse également à la psychométrie et aux courants de la psychothérapie.

  •  

    Même le plus brillant d'entre nous peut se sentir perdu face à l'inconnu et ne pas réussir à régler la température de la douche d'un hôtel, à utiliser une télévision ou une plaque de cuisson sans consulter la notice. À ce propos, dès la première publication de cet ouvrage, en 1988, Don Norman expliquait avec un ton provocateur que le problème n'est pas en nous et ne vient pas de nous, mais qu'il provient d'une conception qui ignore les besoins et la psychologie des personnes.

     

    Les mauvaises conceptions sont légion, mais on peut heureusement y remédier aisément en créant des objets faciles à prendre en main. Cette édition, soigneusement révisée et (enfin) traduite en français, rappelle les principes intemporels de la psychologie qui vous donneront les clés pour élaborer des objets adaptés à leurs utilisateurs. Vous comprendrez enfin pourquoi certains produits sont si satisfaisants alors que d'autres ne peuvent que décevoir.

     

    Note des éditions Eyrolles

    Ce livre est la traduction du best-seller The design of everyday things. Nous avons longuement hésité à nommer la version française de cet ouvrage « Le design des choses du quotidien », traduction littérale du titre anglais, mais l'acception du terme « choses », ici un peu péjorative, nous semblait dénaturer son contenu. Nous avons donc finalement choisi « Le design des objets du quotidien », plus proche des propos de l'auteur.

     

    Spécialiste en sciences cognitives, DON NORMAN est directeur du Design Lab à l'University of California, à San Diego. Diplômé en génie et en psychologie, il a écrit de nombreux ouvrages et a également été vice-président d'Apple. Il habite à La Jolla (Californie).

     

  • Préface de Marie-Joseph Chalvin - Postface d'Isabelle Gingras

    Nous apprenons tous de façon différente et aucune méthode pédagogique ne suffit à rendre compte de cette diversité. C'est pourquoi ce livre propose un outil qui permettra non seulement à l'étudiant de mieux se connaître, mais encore à l'enseignant et au formateur de distinguer les différentes façons d'apprendre pour adapter leur pédagogie à leur public.

    En s'appuyant sur les apports de la psychologie cognitive, cet ouvrage décrit des "profils" d'individus qui correspondent chacun à des processus d'apprentissage spécifiques. Pour déterminer chacun de ces profils, il distingue trois critères : l'identité, la motivation et la compréhension.

    Grâce à cette typologie inédite, fine et pertinente, l'enseignant et le formateur seront en mesure de mieux communiquer avec leurs étudiants afin de leur transmettre efficacement un contenu. Riche d'exemples et de conseils, ce guide pratique constitue l'outil de base de tout pédagogue.

    Cette nouvelle édition est enrichie de cas pratiques, décrits et analysés pour permettre aux enseignants et aux formateurs de mieux appréhender leurs élèves et d'amorcer un changement dans le cadre d'apprentissage.

  • Dans le contexte politique actuel, qui dénie au psychisme toute participation aux difficultés autistiques, les auteurs réunis par la CIPPA rendent compte de leur pratique clinique, institutionnelle et de leurs recherches auprès d'enfants autistes et de leur famille. Cet ouvrage ne cherche pas à être exclusivement une « défense et illustration de la psychanalyse ». Au contraire, il se situe constamment dans une perspective d'ouverture et de jonction avec les disciplines cognitives et les recherches scientifiques qui sont à y associer. À l'orée des restrictions théorico-cliniques mises en perspective par le 3e plan autisme (2013/2017), il défend la richesse des complémentarités et des atouts que proposent, dans le respect d'un cadre consensuel, l'imagination, la créativité, le plaisir partagé et les vertus essentielles d'une observation fine et continue. S'inscrivant dans un partenariat constant avec les parents, il se désolidarise complètement d'une psychanalyse qui accuse ou met à distance toute articulation avec le milieu familial.

  • Qu 'elle soit initiale ou continue, générale ou professionnelle, la formation est trop souvent organisée à partir d'impératifs techniques et d'exigences programmatiques. Alain Rieunier rompt ici avec cet empirisme technocratique et propose un ouvrage qui permettra à tous les formateurs de mettre en cohérence leurs objectifs et leurs méthodes, leurs modalités d'animation et leurs outils d'évaluation.
    Car il s'agit bien de penser toute formation comme un véritable « projet », articulée à une analyse des besoins, finalisée par un référentiel, planifiée en une succession d'étapes qui s'enchaînent de manière rigoureuse, régulée en tenant compte, tout à la fois, des acquisitions cognitives et de la dimension affective. Il s'agit bien de concevoir des formations qui soient de véritables « systèmes » dans lesquels les situations et les ressources proposées permettent aux apprenants de s'impliquer, de mobiliser leurs acquis, d'acquérir et de savoir transférer des connaissances nouvelles.
    Pour cela, Alain Rieunier, qui maîtrise parfaitement les travaux les plus actuels sur les apprentissages et la formation, a construit un livre qui est pleinement, dans sa forme, en adéquation avec ce qu'il propose sur le fond. Le lecteur-acteur pourra s'approprier et utiliser, grâce à lui, un ensemble de données rarement réunies dans un même ouvrage. Il pourra se former à la conception rigoureuse d'un projet de formation en découvrant, pour chacun des chapitres, les objectifs poursuivis et les moyens d'évaluer sa propre progression. Il pourra accéder à une véritable compréhension de ce qui peut structurer et permettre de mettre en oeuvre, dans tous les domaines, une formation efficace.

  • La psychologie pour les nuls en 50 notions clés

    ,

    lu par Odile COHEN; François HATT
    • Lizzie
    • 11 Avril 2019

    Inconscient, désir, pulsions, mais aussi psychométrie, troubles en tous genres... Voici l'essentiel des notions de psychologie, pour tous ceux qui souhaitent découvrir la discipline dans une démarche professionnelle ou personnelle.
    La psychologie est une science humaine qui a beaucoup évolué ces vingt dernières années. L'objectif : l'aborder sous les notions les plus modernes, en laissant une part limitée aux approches psychanalytiques, dont les concepts principaux et la grille de lecture sont essentiels à la compréhension de plusieurs notions mais qui ne peuvent plus résumer la pratique du psychologue. Ariane Calvo aborde les approches cognitives, comportementales, les neurosciences, et la grande évolution du traitement des traumatismes psychiques. Elle s'intéresse également à la psychométrie et aux courants de la psychothérapie. Dans ce livre audio, vous apprendrez notamment que Sigmund Freud a conceptualisé le complexe d'OEdipe, qu'entre 45 000 et 50 0000 psychologues exercent à ce jour en France ou encore que la méthode clinique a été définie en France pour Daniel Lagache, qui fait alors rentrer la psychologie à l'université...

  • Centré autour de thématiques clés (paradigmes émergents, questions de méthode, autisme et troubles envahissants du développement, pratique de l'épistémologie psychodynamique en clinique interdisciplinaire), cet ouvrage met au travail les problèmes épistémologiques et méthodologiques de la psychiatrie d'aujourd'hui au regard de l'avancée des neurosciences et de la recherche psychanalytique.

    Il s'attache à montrer comment la complexité de la clinique contemporaine exige de s'installer à l'interface de ces disciplines régies par des épistémologies différentes. Sans tenter d'y chercher une complémentarité totalisante, les auteurs en explorent les convergences possibles pour une  meilleure compréhension du fonctionnement cérébral et du travail psychique.

    Cette articulation conceptuelle entre causalité physique et causalité psychique, qui ne vient pas remplacer le clivage classique psyché /soma produit une réflexion épistémologique pouvant guider la pratique clinique.


  • Travailler plus efficacement en faisant moins d'effort, impossible pensez-vous ? Eh bien si, car notre cerveau est capable d'accomplir des prouesses ! Sans nier ni ses limites ni les risques de "surchauffe", l'auteur, spécialiste en psyc

  • Au croisement des modèles théoriques, cet ouvrage effectue une double synthèse à la fois du côté des neurosciences cognitives et du côté de la psychanalyse sur la question de la mémoire.

    Cet ouvrage propose une étude sur la mémoire, son fonctionnement et ses troubles, dans une optique « complémentariste », c'est-à-dire, une double lecture, celle de la psychanalyse et celle des neurosciences avec un maillon intermédiaire : celui de la psychologie développementale précoce. Ainsi, il fait apparaître des correspondances entre concepts relevant d'épistémologies différentes, entre fonctionnement cérébral et fonctionnement psychique.
    Les neurosciences comme la psychanalyse mettent en perspective la dynamique et les enjeux des processus mnésiques.

  • Le raisonnement intervient de façon manifeste, ou non, dans diverses activités. Il a suscité en psychologie un nombre croissant de recherches qui ont privilégié la déduction, et ont conduit à plusieurs théories hégémoniques. Un résultat bien établi est que les individus font intervenir divers critères étrangers à la logique classique. Polymorphisme du raisonnement humain propose un examen de ces travaux, complété par celui de formes de raisonnement non déductif encore peu étudiées : l'induction, l'abduction, le raisonnement avec des informations incertaines, la non-monotonie. L'auteur conteste le postulat d'un mécanisme inférentiel, unique ou fondamental, adopté par les théories de la logique mentale et des modèles mentaux, et envisage diverses formes de rationalité de la pensée. Une conception pluraliste est proposée, qui se réfère à la coexistence de deux modes inférentiels fondamentaux susceptibles d'opérer, isolément ou conjointement et, dans ce dernier cas, avec des résultats divergents ou convergents. L'ouvrage s'adresse aux étudiants de 2e et 3e cycles, ainsi qu'aux enseignants et aux chercheurs, en psychologie et disciplines connexes des sciences cognitives.

  • Les groupes de parole constituent un mode privilégié d'accompagnement des personnes en difficulté avec l'alcool. S'inspirant à la fois des groupes de rencontre non directifs de Carl Rogers et des réunions des Alcooliques anomymes, ils reposent sur l'implication du soignant alcoologue. Ce travail de groupe s'appuie sur trois concepts théoriquement explicités : la problématique alcoolique, l'alliance thérapeutique, l'approche intégrative.

    Cinq champs de connaissance sont mis en jeu selon les thématiques de groupe proposées : la relation à l'alcool, les grilles psychanalytiques et psychopathologiques, l'approche cognitive et comportementale, la dimension systémique, familiale trans et intergénérationnelle, la réflexion philosophique, culturelle et politique.

    À l'intention de ceux, médecins généralistes, psychiatres, psychanalystes, psychologues, infirmiers... qui animent ou souhaitent animer un groupe d'accompagnement en alcoologie, Henri Gomez donne les précisions techniques nécessaires à la création d'un tel groupe, une analyse de son évolution, de la place du soignant, et des modalités selon lesquelles cet outil collectif doit se différencier dans le temps pour répondre aux besoins diversifiés des patients et de l'équipe professionnelle. De nombreuses vignettes cliniques et des fragments de réunions issus de l'expérience de l'auteur illustrent son approche des groupes de parole en alcoologie.

    Henri Gomez est alcoologue et psychiatre à Toulouse. Il anime une association de recherche clinique et d'entraide en alcoologie (AREA).

     Mise en vente le 05 janvier 2012

  • Blonds, bruns ou sans cheveux, gros ou menus, les yeux grands ouverts sur le monde ou toujours endormis, les bébés sont différents : ceux qui vivent avec eux le savent bien. Mais le savent-ils, ceux qui les étudient ? Le discours scientifique dont les bébés sont l'objet est sans équivoque : le bébé est un être étonnant et très compétent. Mais ce bébé des psychologues cognitivistes existe-t-il réellement ? Les conclusions des études réalisées avec des bébés fortement sélectionnés et observés dans des conditions très particulières, peuvent-elles être généralisées sans problème à l'ensemble des bébés réels ? Si les différences observées entre les bébés dérangent parce qu'elles gênent l'accès aux lois générales de développement, prises comme objet d'étude, elles peuvent, par contre, éclairer les mécanismes individuels de développement de la personnalité. Dans cette perspective, les conduites doivent être situées dans la dynamique des relations entre l'enfant et le milieu dans lequel il se développe et, sous leur double aspect socio-affectif et cognitif, car les bébés, objets d'étude, sont aussi et avant tout des sujets à part entière.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Destiné aux enseignants qui trouveront dans ce livre, grâce à de nombreuses illustrations, les données de base dont ils ont besoin pour comprendre et intégrer dans leurs classes les activités motrices recommandées par les programmes.

  • La thèse soutenue dans ce livre est que le développement de la rationalité ne peut se réduire à la substitution majorante de structures nouvelles, comme le pensait Jean Piaget, mais que se développer c'est, aussi et souvent, inhiber une structure concurrente. L'histoire du concept d'inhibition est longue et diverse - Sherrington, Pavlov, Freud, etc. - et semble connaître aujourd'hui un souffle nouveau en psychologie cognitive. Rationalité, développement et inhibition propose une analyse originale du rôle du processus d'inhibition, dans quatre domaines clés du fonctionnement cognitif, du bébé à l'adulte : la construction de l'objet, le nombre, la catégorisation et le raisonnement. Cette analyse attaque de front quelques paradoxes embarrassants de la psychologie, tels celui des compétences précoces et des incompétences tardives. Destiné aux étudiants, enseignants et chercheurs en psychologie, et disciplines connexes des sciences cognitives, l'ouvrage s'adresse aussi à tous les éducateurs qui, de la crèche à l'université, s'interrogent sur les mécanismes de l'intelligence.

  • Ce livre analyse les activités des bébés de 10 mois à 2 ans avec des objets de types différents. Il nous révèle des capacités souvent surprenantes, par rapport à ce qui a été décrit dans la littérature jusqu'ici. Dès cet âge très précoce, on observe des organisations d'actions qui préfigurent les conduites d'expérimentation physique, d'organisation logique et de jeu de fiction décrites chez des enfants plus âgés. De plus, ces très jeunes enfants font preuve d'une grande ténacité et d'une étonnante curiosité dès qu'ils se posent eux-mêmes des problèmes par rapport aux objets qui sont à leur disposition.

  • L'amitié constitue un lien majeur attesté par mille témoignages, à travers les temps et les cultures. Des sondages récents ont révélé sa valeur prioritaire dans toutes les catégories d'âge et de niveau social. Mais l'amitié n'a pourtant fait l'objet que d'études sporadiques et disparates.
    Cet ouvrage vise à en cerner les contours et les profondeurs, à la lumière d'enquêtes multiples et d'approches expérimentales et cliniques. En partant du cadre quotidien des rencontres, on aboutit à l'intimité singulière des dyades selon deux démarches successives : l'inventaire des régulations sociales qui déterminent plus ou moins le champ des éligibles ; l'étude interactionnelle concernant les attractions, motivations et perceptions affectives. On découvre ici le rôle de l'idéal personnel ; celui des affinités de style ; et finalement le sens d'un échange qui conjugue à des degrés divers connivence narcissique et expérience communielle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Trois verbes pour décrire le déroulement d'un des actes les plus fondamentaux, les plus automatiques, les plus adaptés, les plus fréquents que l'on peut réaliser comme celui de la prise d'un objet. Cet acte, si simple pour un adulte, exige du bébé la maîtrise difficile, mais néanmoins rapide, de ses capacités perceptives et motrices. Voir et toucher sont deux façons de percevoir un même objet par des modalités sensorielles très différentes. Elles sont pourtant coordonnées, dès la naissance, et le bébé ne vit plus dans un chaos mais dans un monde unifié et organisé. L'auteur de l'ouvrage confronte les différentes approches dans lesquelles sont étudiés la vision et le toucher chez le bébé dans la première année de la vie. Elle réalise simultanément une synthèse des recherches sur la sensori-motricité et la coordination des perceptions. C'est dans ce second domaine qu'elle a contribué à révéler, par ses nombreuses expériences sur les nourrissons, une coordination perceptive visuo-manuelle précoce.

  • Détermine les mécanismes psychologiques mis en jeu par la perception, la mémoire, la formation de schèmes mentaux, compte tenu de la spécificité de la musique relative aux propriétés physiques des sons, à l'organisation, d'ordre culturel, de l'harmonie, à des aspects structuraux ou temporels.

  • Dans la vie de tous les jours, nous faisons constamment des prévisions, échaffaudons des hypothèses, tirons des conclusions, comme Raoul et Pétunia, les deux héros de cet ouvrage. Nous cherchons à étayer nos points de vue, ou nos décisions, sur des raisonnements fiables, tout en étant hantés par la crainte de l'erreur, ou rongés par l'envie d'avoir raison à tout prix. Mais savons-nous aussi bien raisonner que nous le prétendons ? Preuves à l'appui, les psychologues qui mènent des recherches novatrices sur la question, apportent une réponse nuancée. À nous observer en situation, il apparaît, en effet, que nous sommes peu soucieux, le plus souvent, de respecter les lois de la logique ou des probabilités : nous tombons dans des pièges, victimes de biais du raisonnement indépendants de notre volonté. À travers des exemples concrets, et le rappel des expériences les plus connues, les auteurs décrivent les erreurs de confirmation, de conjonction, d'appariement..., décortiquent les phénomènes d'annulation mentale, de dissonance cognitive, expliquent les stratégies de confirmation ou d'infirmation que nous mettons en oeuvre quotidiennement, sans le savoir. Enfin, ils s'interrogent sur les raisons pour lesquelles nous prenons tant de liberté avec la démarche rationnelle. Et ils nous trouvent de bonnes excuses... Ce livre passionnera tous ceux qui ont affaire avec le raisonnement humain en action : les enseignants, les psychologues, les formateurs, les décideurs... comme tous ceux qui désirent comprendre les risques d'erreurs inhérents à nos routines intellectuelles.

  • À partir d'une histoire critique de l'idée que se sont faite de la notion de raison, Platon, Aristote, Descartes, Hume, Kant, Hegel...

  • Identifiées, acceptées et exprimées, les émotions deviennent source d'énergie. Combinées au développement de l'intelligence, elles deviennent, selon la célèbre méthode Gordon, des atouts pour une éducation nouvelle. Le temps est venu de rendre leur place aux émotions. Parents, redécouvrez vos enfants ; enseignants, percevez les émotions de vos élèves. Mieux que les mots, elles vous parlent. Servez-vous-en pour mieux connaître leurs besoins, et partagez en harmonie l'immense bonheur d'apprendre.

  • Traite de l'odorat sur le plan anthropologique. Après un rappel cursif de la psychologie de l'odorat et de la perception olfactive, l'ouvrage s'intéresse, à partir des données ethnographiques, aux modalités de la mémorisation des odeurs et de leur catégorisation. Enfin, il traite de la question centrale en anthropologie culturelle : celle de la réalité du partage.

empty