• "Les races n'existent pas ! Au nom de ce gimmick présenté comme le point final de toute discussion raisonnable, un catéchisme subtil vient perturber notre compréhension du mot race. Un catéchisme culpabilisant pour celles et ceux qui habitent ce corps racialement indicible. Un monde profondément marqué, si ce n'est obnubilé, par le corps de minorités dites visibles, lesquelles sont régulièrement sommées dans une injonction paradoxale d'être comme les autres, de ne pas se sentir différents. J'ai fini par me convaincre que cette invisibilité et cette indifférence ne sont finalement que les piliers d'une forme nouvelle de soumission, et que le négationnisme racial ne sert qu'à perpétuer la domination des Blancs."

    Militant associatif, Fabrice Olivet a déjà publié La question métisse (Mille et Une Nuits, Fayard, 2011).

  • Gérer sa contraception est un défi qui se pose à tous les couples en âge fertile. Accueillir un enfant ou non est une décision qui change la vie... Poser un choix éclairé sur la contraception demande d'en connaître les mécanismes et ses impacts sur la physiologie.Alors que nous sommes constamment à la recherche de plus de naturel dans nos vies, la question d'une contraception plus respectueuse s'impose. Comment comprendre et gérer ses cycles naturellement ? Comment préparer sainement notre corps pour concevoir ?Au féminin comme au masculin, cet ouvrage propose d'explorer de nouvelles pistes pour apprendre à gérer autrement sa fertilité.

  • " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. "
    Il y a quelques mois, Alex et Marco résolvaient une affaire qui sonnait comme une première dans leurs carrières de flics respectives : malmenant les statistiques, plusieurs cas de viols d'hommes avaient monopolisé la Brigade pour une année de fausses pistes. Les coupables, des femmes, s'étaient organisées en meute, perpétrant leurs actes ensemble ou séparément et dans l'obscurité, massacrant les hommes comme ils les avaient massacrées. La loi du Talion. Voilà à quoi la BCDS avait dû faire face.
    Cette nouvelle aventure au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels s'ouvre sur un procès. Celui de deux étudiants propres sur eux jugés pour avoir violé l'une de leurs camarades d'école. La jeune femme, plusieurs années après les faits, a tout d'un fantôme. Quant au juge, il semblerait qu'il faille le convaincre. Ce sur quoi on tergiverse trois ans après la nuit tragique, c'est sur la question du consentement. En cause : l'alcool, le comportement probable de la victime, invérifiable. Un classique pour Alex. Toutes ces affaires n'aboutissent que dans de rares cas.
    Ce qui ne change pas non plus, c'est l'histoire qu'elle vit avec Marco. Il n'y a pas que les statistiques qui obsèdent cette mère célibataire qui s'est promis d'arrêter la bière : Alex est la reine du cloisonnement. Hors de question de présenter son nouveau compagnon à sa fille, et encore moins d'annoncer la nouvelle à la brigade. Alors ils font comme ils peuvent dans le pire des contextes possibles, voient défiler les cas d'exhibitionnisme, de viols en réunion, de violences conjugales... Et toujours, ces hommes qui se servent sans demander la permission.
    Depuis peu, un nouveau cas les préoccupe, celui de trois blogueuses à qui on a proféré en ligne des menaces de viol et de meurtre, toujours via le même forum, celui de Gaming, et sans que jamais un modérateur soit intervenu. Derrière tout ça, il n'y a pas que des hommes, il y a un groupe, des parts de marché, une réussite florissante. Derrière tout ça, il y a une société qui consent à ce que ses femmes encaissent le pire sans faire de vagues.
    Alex avait coupé les ponts avec Chloé, juge et partie prenante dans l'affaire des " ravagées ". Les circonstances vont les rapprocher. Et l'affaire sera délicate, d'une violence d'autant plus grande qu'elle implique des individus sans signe distinctif, des hommes-anguilles, impossibles à traquer.

  • Réconciliez-vous avec les mathématiques !Jeunes frères, enfants ou petits enfants à aider, déclaration de revenus à remplir, emprunts, placements, achat d'une moquette ou de la quantité exacte de peinture, les occasions sont innombrables d'utiliser les mathématiques " élémentaires ", du niveau du collège ou des classes de seconde.
    C'est ce champ là que nous vous proposons d'explorer d'une manière non scolaire, mêlant quelques éléments d'histoire des sciences, de nombreuses applications concrètes. Nous irons sur les traces des Mésopotamiens et des anciens Egyptiens mesurer les champs et le mouvement des étoiles, nous admirerons le cercle et ce célèbre nombre p qui n'a pas, au XXIe siècle, livré tous ses mystères. Quant aux théorèmes qui paraissent si abstraits à certains de nos collégiens, les Thalès, les Pythagore, nous explorerons leur richesse et leurs conséquences. Nous explorerons ensuite les nombres entiers, indispensables aux puces de nos cartes bancaires. Pour des fractions, pour des nombres incommensurables, pour des nombres négatifs, nous verrons que des hommes se sont déchirés. Nous approcherons aussi la statistique, celles de nos journaux et de nos gouvernants, science (ou art ?) des dénombrements.
    Dans cette nouvelle édition, découvrez des chapitres inédits de mathématiques appliquées, avec notamment un focus sur ce que nos politiques appellent "la proportionnelle" : car les maths sont partout dans notre vie quotidienne !

  • Il s'agit ici de ce que Walter Benjamin appelait, dans un compte rendu qu'il fit à l'époque de l'ouvrage, une « contribution à la sociologie des employés », d'un style et d'une méthode bien différents cependant. L'auteur circonscrit d'abord son objet d'étude par les données statistiques et les premières études de spécialistes puis il mène en dix semaines une enquête de terrain à Berlin: il étudie minutieusement les conditions d'habitat, de transport et de travail (des usines aux bureaux de placement) des employés, dont il dit la prolétarisation progressive. Il mène des entretiens avec les employés et les employeurs il participe à leurs loisirs (le cinéma surtout, le sport aussi) et s'immisce dans leur intimité en dépouillant la correspondance privée de quelques-uns d'entre eux. L'étude volontairement totalisante des employés réunit et rejoint les thèmes qui ont toujours intéressé l'auteur, et auxquels il avait déjà réfléchi. Terminé à la fin de 1929, le manuscrit est publié en une série de dix articles dans le journal auquel Kracauer collabore, le Frankfurter Zeitung. Le livre paraît dans les mois suivants. En mai 1933, il vient rejoindre le bûcher de livres dénoncés comme subversifs par les nazis.

    Siegfried Kracauer (1889-1966) devient, après des études d'architecture, journaliste, critique de cinéma et écrivain. Éclectique, il est notamment l'auteur du Voyage et la danse (2008), Jacques Offenbach ou le secret du Second Empire (1994), De Caligari à Hitler (1984), Théorie du film (1960), ainsi que de l'Histoire : des avant-dernières choses (2006).

  • Sur quels concepts reposent les statistiques ?
    Que nous enseignent-elles exactement ?
    Quel que soit le domaine, les statistiques ont donné forme au monde que nous habitons. Pour les médias, les statistiques sont régulièrement « accablantes », « horribles », ou, parfois, « encourageantes ». Pourtant la plupart d'entre nous ne sait vraiment pas qu'en faire et comment les interpréter. La statistique est à la fois une science, une méthode et un ensemble de techniques. Ce petit livre retrace son histoire, présente les mathématiciens et personnages liés à son développement et au monde fascinant qui l'entoure.

    Eileen Magnello, statisticienne, est chercheur à l'University College de Londres.
    Borin Van Loon est illustrateur et peintre surréaliste.

  • Cette enquête sur l'immense demande de quantification dans le monde moderne examine le développement des significations culturelles de l'objectivité depuis plus de deux siècles. Comment devons-nous tenir compte du prestige actuel des méthodes quantitatives et de leur puissance ?
    La réponse habituelle est que la quantification est considérée comme souhaitable dans l'enquête sociale et économique depuis ses succès dans l'étude de la nature. Cette justification ne satisfait pas Theodore Porter.
    Pourquoi, demande-t-il, le genre de succès obtenus dans l'étude des étoiles, des molécules ou des cellules devrait-il être un modèle attrayant pour la recherche sur les sociétés humaines ? Et d'ailleurs comment faut-il comprendre l'omniprésence de la quantification dans les sciences de la nature ? À son avis, nous devrions diriger notre regard dans la direction opposée : en comprenant l'intérêt pour la quantification dans les affaires, le gouvernement et la recherche sociale, nous apprendrons quelque chose de nouveau sur son rôle dans la psychologie, la physique et la médecine.
    S'appuyant sur un large éventail d'exemples issus des laboratoires et du monde de la comptabilité, des assurances, de l'analyse coûts-avantages et du génie civil, Porter montre qu'il est « parfaitement faux » d'interpréter la rigueur quantitative de la science comme une tendance en quelque sorte inhérente à l'activité de cette dernière, sauf là où les pressions politiques et sociales imposent un compromis. En réalité, la quantification naît d'une tentative pour élaborer une stratégie d'impersonnalité permettant de résister aux pressions de l'extérieur. C'est dans un contexte culturel que l'objectivité prend son essor, la quantification devenant plus importante lorsque les élites sont faibles et les négociations privées suspectes, et que la confiance fait défaut.

    Theodore M. Porter, professeur d'histoire des sciences à l'université de Californie, à Los Angeles, est l'auteur de The Rise of Statistical Thinking, 1820-1900 (1986), et de Karl Pearson : The Scientific Life in a Statistical Age (2004). Il est membre de l'American Academy of Arts and Sciences.
    Nouvelle préface de l'auteur.

    Traduit de l'anglais par Gérard Marino.

  • Les probabilités font partie de la vie du citoyen du XXIe siècle, et ce, dans divers contextes et domaines – en santé pour la sélection d’un traitement, en gestion pour le choix d’un investissement, etc. Dans le milieu scolaire, il est donc impératif de développer une pensée probabiliste permettant la prise de décisions éclairées en moment d’incertitude, la modélisation des situations aléatoires et la compréhension de la notion de risque. Au Québec, bien que l’enseignement des premiers concepts de cette branche des mathématiques commence dès le début du primaire, il représente tout de même un défi de taille, car en plus d’être complexes et contre-intuitives, les probabilités n’occupent qu’une (trop) petite place au sein de la formation des enseignants.

    /> Le présent ouvrage s’adresse aux enseignants en exercice du primaire et du début du secondaire, aux futurs enseignants et aux formateurs universitaires en didactique des mathématiques. Ses auteurs invitent à la découverte des éléments contextuels et historiques liés à cette discipline, puis proposent des réflexions et des idées originales de situations pour l’enseignement (et la formation à l’enseignement) des premiers concepts de probabilités. Il est plus que probable que les propos de cet ouvrage ébranlent la façon de penser et les convictions du lecteur quant à la manière d’enseigner les probabilités.


    Vincent Martin est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches concernent les pratiques d’enseignement des probabilités et les caractéristiques didactiques des tâches probabilistes utilisées pour leur apprentissage.

    Mathieu Thibault est doctorant en éducation à l’Université du Québec à Montréal et chargé de cours en didactique des mathématiques à l’Université du Québec en Outaouais et à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses travaux touchent principalement la formation à l’enseignement des probabilités avec des outils technologiques.

    Laurent Theis est professeur titulaire au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Il s’intéresse à la résolution de situations-problèmes mathématiques au primaire et au début du secondaire ainsi qu’au soutien de l’élève à risque dans ce contexte.

  • Grandeurs et décadences du politico-game
    Savez-vous que le mot " président " dans un slogan de campagne assure 100% d'échec ? Qu'un bon président sans labrador constitue un acte de rébellion ? Que vous disposez de 3 634 chances de fouler du Charles-de-Gaulle sur le territoire français ? Et avez-vous la moindre idée du positionnement du premier gouvernement paritaire ? Les auteurs, fous de politique et de data, font s'affronter GAUCHE et DROITE sur le terrain des statistiques et des corrélations.
    Le chômage, la déchéance de nationalité, le sexisme, les Légions d'honneur honteuses, les punchlines cultes, les clashs, les ventes d'albums de Sardou indexées sur la popularité de Mitterand, les retraites en forme d'escarres dorées, les cravates satinées de Valls, l'IVG, la peine de mort, le vote des étrangers, les condamnations sans adieux à l'ambition et la sacro-sainte Corona de Chirac - des dizaines de matchs comme autant de sujets, sérieux ou légers, traités avec le génie de l'infographie et un penchant pour les extrapolations.
    Mais surtout, une grande battle visuelle et addictive dont on ne connaîtra pas l'issue. La GAUCHE/la DROITE, tout en gants de cuir, se tiennent prêtes sur le ring du politico-game. À vous de compter les points au gré des rounds de ce match full-contact.

  • Le présent ouvrage est destiné aux personnes désireuses de s'initier à la modélisation d'équations structurelles (en anglais, structural equations modeling ou SEM) et aux utilisateurs du logiciel AMOS qui commencent leur apprentissage du traitement de données issues d'études empiriques. Il propose une introduction aux principes de base de la modélisation d'équations structurelles par une explication détaillée de l'utilisation du logiciel AMOS à partir d'un exemple de recherche quantitative dans le domaine des sciences de la gestion, et ce, en mettant en valeur la philosophie d'apprentissage « apprendre en faisant ».

    Le lecteur de ce livre - qu'il soit un étudiant ou un professionnel réalisant une étude empirique - acquerra une connaissance de la modélisation d'équations structurelles et de l'application du logiciel AMOS. Il apprendra également les notions de base permettant d'établir un modèle de recherche et d'utiliser le logiciel AMOS, ou un ensemble similaire de logiciels statistiques généraux, afin de confirmer ou d'infirmer ce modèle.

  • Cet ouvrage couvre toute la matière des cours standards d'introduction aux méthodes quantitatives des premier et deuxième cycles universitaires nord-américains et européens en sciences sociales. Daus un style clair, familier, attrayant et proche de l'oral, l'auteur aborde toutes les notions importantes du raisonnement statistique et de son application à la recherche sociale sans faire appel aux mathématiques avancées. Un exposé moderne qui ne se perd pas dans le formalisme mathématique mais qui insiste sur la signification des concepts et des méthodes.

  • Cet ouvrage reconstitue l'histoire de plus de 7000 familles ayant vécu à Québec au cours de près d'un siècle et demi d'histoire, ce qui permet d'analyser le régime démographique de la population et les conditions de son renouvellement en rapport avec les structures sociales existantes.

  • Comment gagne-t-on la Coupe Stanley? Grâce à la défense ou à l'attaque? Quelle est l'importance de la position de gardien? Qui a été le meilleur attaquant, toutes époques confondues? Quelle est la valeur réelle d'un choix de repêchage?

    Autant de questions qui trouvent ici réponse pour la toute première fois grâce à des méthodes statistiques éprouvées. L'ouvrage, au verbe vif et au ton léger, joint au propos l'anecdote, l'humour et des observations éclairées sur le sport national des Québécois.

    Préfacé par Mathias Brunet, réputé journaliste sportif de La Presse, La puck roulait pas pour nous autres... passe au peigne fin 44 saisons de la Ligue nationale de hockey, de 1968 à nos jours. Il intéressera non seulement les millions d'amateurs de hockey et de pools du Québec, mais aussi tous ceux qui gravitent dans cet univers professionnel : entraîneurs, journalistes et dépisteurs.

  • Qu'est-ce qu'un échantillon représentatif ? Un intervalle de confiance ? Selon quels critères établit-on un panel ? Peut-on s'apercevoir que les personnes interrogées ont menti, ou se sont trompées ? Peut-on réellement dresser un portrait de l'opinion publique ?À l'aide de nombreux exemples, ce petit livre apporte les connaissances indispensables pour lire un sondage... et le comprendre. En réfutant quelques idées reçues, mais en montrant également les limites de ce genre de procédé, cet ouvrage nous donne les outils nécessaires pour répondre à la question « Peut-on croire les sondages ? ».

  • Ce manuel est d'abord destiné aux étudiants qui suivront peut-être un seul cours de statistiques dans leur formation, mais il pourra également servir d'entrée en matière à ceux qui suivront des cours plus avancés.
    Cette deuxième édition maintient l'approche et l'esprit de l'édition originale : elle se sert des concepts pour expliquer les formules plutôt que de se servir des formules pour expliquer les concepts. De plus, la présentation graphique et les textes ont été entièrement révisés et plusieurs sections ont été refondues, notamment celles décrivant les aspects plus complexes portant sur l'inférence statistique. On y trouve aussi de nouveaux contenus, dont un chapitre additionnel sur l'analyse non paramétrique.
    Comme dans la première édition, chaque chapitre est ponctué de «quiz rapides» qui permettent aux étudiants de vérifier leur niveau de maîtrise des concepts et se termine par des questions à choix multiples. On y trouve évidemment les réponses aux uns et aux autres.
    Le site Internet qui lui est associé contient pour chaque chapitre du livre des banques de données, des exercices et des commandes d'analyse pour le logiciel SPSS ; on y trouve également des discussions sur l'interprétation des résultats produits par le logiciel.
    Robert R. Haccoun et Denis Cousineau sont professeurs au Département de psychologie de l'Université de Montréal.

  • Les réponses qu'apportent la foi et la tradition de l'Église aux grandes questions humaines.Qu'est-ce que l'Église pense de l'écologie ? Besoin d'explications pour comprendre la position de l'Église sur la bioéthique ?Tiré de l'encyclopédie de référence Théo, ce livre expose de façon claire et simple toute la foi de l'Église.Avec 417 notions théologiques clairement définies et des liens vers le Catéchisme de l'Église catholique !Retrouvez l'intégralité du Nouveau Théo, l'encyclopédie catholique pour tous, en format numérique !

  • La situation des chrétiens et des catholiques dans le monde, parmi les grandes religions.Combien y a-t-il de chrétiens dans le monde ? et en France ? Sur quel continent les catholiques sont-ils les plus nombreux ? Besoin d'explications sur les grandes distinctions entre les catholiques, les protestants et les orthodoxes ?Tiré de l'encyclopédie de référence Théo, ce livre donne toutes les données géographiques et sociologiques pour analyser la situation des chrétiens dans le monde.Avec des tableaux, des graphiques et des cartes pour visualiser clairement situations et enjeux !Retrouvez l'intégralité du Nouveau Théo, l'encyclopédie catholique pour tous, en format numérique !

  • Après 1968 et 1970 et pour la troisième fois seulement de l'histoire de la F1, née en 1950, cinq champions du monde, Michael Schumacher, Sebastian Vettel, Jenson Button, Lewis Hamilton et Fernando Alonso, s'alignent au départ du championnat du monde 2011. Un tel record, extrait de cet ABÉCÉDAIRE INSOLITE DE LA FORMULE 1 foisonnant d'anecdotes rares, relie le passé et le présent de la discipline reine du sport auto. Cette référence n'est qu'un thème, parmi tant d'autres, de cet abécédaire, monument de recherches, d'anecdotes, de statistiques, de récits insolites et de révélations englobant les soixante premières années de la F1. La palette des thèmes, répertoriés au long des vingt-six lettres de l'alphabet, est l'attraction majeure de cet ouvrage sans précédent. L'auteur s'est promené dans six décennies de F1 pour en extraire de surprenantes histoires impliquant écuries et pilotes de légende, comme Juan Manuel Fangio, Jim Clark, Jackie Stewart, Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna, Michael Schumacher, Fernando Alonso, Sebastian Vettel, etc. Le fil rouge de cet ouvrage insolite et original est sa diversité : les acteurs des soixante premières années de la F1 sont liés, mot pour mot et à la lettre près, à leurs exploits.

  • Favoriser la réussite éducative en implantant une démarche collaborative dans les écoles, voilà ce que propose cet ouvrage. Les auteurs montrent comment compiler et analyser régulièrement des données d'observation afin de dresser les profils des élèves, des classes et des années d'études pour mieux distinguer les apprentissages acquis de ceux qui ne le sont pas encore.

empty