• «Les récits qui suivent sont des instantanés, tirés de 50 000 ans d'histoire agraire du continent africain là où l'humanité a sans doute vu le jour il a y environ un million d'années.
    Je n'ai pas la prétention de réussir à résumer en quelques pages cette très longue histoire de l'Afrique. Les six chapitres et les narrations composant ce livre soulignent à suffisance les contours d'une Afrique telle qu'on l'a perçue ou imaginée en observant ses pratiques agricoles.
    En effet les premiers chercheurs européens, les colonialistes et une génération de scientifiques africains plus ou moins jeunes, sans oublier les paysannes et paysans d'Afrique, ont chacun interprété la culture agraire de manière très diverse et très variée. Ces textes cheminent de croyances en suppositions, de présomptions en projections, lesquelles ont souvent déformé le regard posé sur une agriculture africaine essentiellement polyvalente. La science elle-même dépend de l'air du temps, surtout lorsqu'elle traite de deux sujets émotionnellement délicats comme l'Agriculture et l'Afrique.
    On trouverait sûrement sur d'autres continents des exemples d'archéologie et d'histoire utilisés uniquement pour justifier et conforter les préjugés liés à une vision réductrice. Mais il s'agit ici de l'Afrique «le continent noir», d'où rien n'est jamais venu éclairer l'Occident telle la lumière depuis l'Est, un continent auquel on n'accorde aucun crédit en matière de progrès. En Afrique, les chercheurs n'ont jamais rien trouvé que ce qu'ils croyaient connaître déjà. Les six chapitres brièvement présentés ici ouvrent six fenêtres sur l'Afrique, ses territoires et ses habitants.
    ».

empty