• Lettre à Line

    Amélie Billon

    Louise, aujourd'hui adulte et maman, prend sa plume pour écrire à Line, son amie d'enfance à qui elle n'a plus parlé depuis le collège. Le déclic, c'est une photo que sa fille a retrouvée entre les pages d'un livre. Sur cette photo, Line et Louise ont treize ans et sont heureuses. Lettre à Line est une tranche de vie sous forme épistolaire dans laquelle on apprend le mal-être de deux adolescentes un peu à part qui suscitent les moqueries des autres. La narratrice se rappelle à quel point on est méchant à cet âge combien les mots peuvent faire souffrir. Alors que Louise vit très mal sa mise à l'écart et fait tout pour entrer dans la norme, se fondre dans un groupe, Line reste elle-même envers et contre tous, préférant la solitude... Des deux, elle a toujours été la plus forte, pense Louise.
    Mais au fil des mots de l'adulte qui se souvient de son adolescence, le drame se dessine : une amitié qui ne tient pas le choc, Louise qui s'intègre, Line qui s'isole et la méchanceté récurrente et exacerbée sans cesse par le caractère calme et bonne élève de Line. On assiste à une vraie histoire de harcèlement et, en filigrane, une maladie dont on ne prononce jamais le nom mais qu'on devine à mesure qu'on avance dans le texte : Line ne mange plus avec les autres, se cache sous des couches de vêtements trop grands pour elle, fait des séjours de plus en plus longs à l'hôpital ; Line est anorexique. Mais à quatorze ans, on ne comprend pas : « Line fait son intéressante », « Line veut avoir une taille de mannequin »... Les moqueries redoublent. Louise est parfois spectatrice, parfois actrice, souvent tiraillée par l'envie de retourner vers son amie d'autrefois. Mais elle ne trouve jamais le courage ; elle a honte. Un hiver, Line, trop faible, est emportée par la maladie, elle qui semblait si forte. Ça ne fait plus rire personne...
    C'est à cette amie partie trop tôt que Louise écrit pour demander pardon.

  • Tais-toi !

    Amélie Billon

    A l'époque de l'enfant roi, on ne s'occupe pas des désirs de l'autre. Chacun vit sa vie sous le même toit et aucune communication n'est possible. Une petite fille cherche par tous les moyens à attirer l'attention de ses parents ainsi que des adultes en général et à entamer le dialogue. Elle se met à sauter, à bouger puis, au vu du peu de résultat, se tait, sans plus de succès. Sa souffrance s'exprime enfin par un grand cri que ses parents ne comprennent pas mais qui la libère.
    Gaëlle Boulanger a choisi de représenter une enfant affublée d'un costume de petit soldat tel que ses parents veulent la voir. Elle utilise le concept de "cadre", au sens propre comme au figuré, pour montrer le bouillonnement intérieur de l'enfant.

  • L'histoire touchante d'une amitié entre une ourse et un garçon que tout oppose au premier abord : un animal sauvage d'un côté et le fils d'un bûcheron de l'autre. Une fois la peur passée et un bon goûter avalé, les deux compagnons réalisent vite qu'ils ne sont pas si différents. Mais que faire si le père de l'enfant les aperçoit ?

  • Aristote trouve un carton devant sa porte. Il se demande bien à quoi il pourrait lui être utile. Il lui vient alors une drôle d'idée...
    Ce petit lutin coquin montre aux enfants que nos agissements sont parfois lourds de conséquences sur notre environnement.

  • Monsieur Grandeterreur est triste d'accueillir vos garnements dans son sombre campement.
    Après Le pensionnat Tenez-vous droit !, Louise Chouette et Simon Lhibou passent leurs vacances dans la Colonie Terreur. Au programme : admirer les cascades de l'Enfer, se baigner dans l'eau glacée ou encore manger des tartines aux épinards. Bref, rien de très réjouissant.
    Heureusement, Monsieur Grandeterreur, le directeur du camp, va vivre un événement qui va changer le cours du séjour.

  • Moa & Toa

    ,

    • Lampion
    • 18 Avril 2016

    Moa et Toa sont amis, mais leur amitié a des hauts et des bas. Parfois ils ne s'aiment pas, ils ne sont pas d'accord et réalisent qu'ils ne se ressemblent pas. Moa aime les toits, Toa préfère les bois. Alors ils partent, chacun de leur côté.

  • Monsieur Colibri

    ,

    Monsieur Colibri a plus d'un tour dans son sac, mais il n'a pas encore pu réaliser son rêve : voler. Heureusement, il est très sympathique et se fait de nouveaux amis, où qu'il y aille. Ceux-ci l'aideront peut-être à gagner le ciel.

  • Eddie est un petit garçon solitaire qui a un don particulier : celui de se faire oublier. Accompagné de ses deux amis imaginaires, un cochon ailé et un dinosaure, il élabore une étrange machine à avaler les gens.

  • Gare aux langues tirées et à certains mots prononcés. Ici on apprend la courtoise et la ponctualité !

    Aglaé Péninsule prépare la rentrée au pensionnat Tenez-vous droit ! Une nouvelle année commence durant laquelle les élèves pourront apprendre les bonnes manières.

    Mais Louise Chouette et Simon Lhibou vont déranger le calme et les tristes habitudes de l'établissement et de sa directrice.

  • Une petite fille prend des cours de solfege chez Sara, une vieille femme à l'air tirste..Au fur et à mesure des leçons, la petite fille est de plus en plus curieuse de la vie de cette étrange professeure de musique. C'est comme ça qu'elle découvre que les placards sont remplis de réserve de nourriture et de photos. Elle se demande pourquoi la vieille garde tant de nourriture et qui sont les personnes sur les photos avec leurs vêtements avec une étoile jaune.

  • Mais quel est ce cri qu'entend Janet au loin dans la forêt ? N'est-ce pas la voix d'Ours, son ami ? Peut-être est-il tombé dans un piège ? Aussitôt Janet part en quête d'Ours : elle sait la valeur de l'entraide entre amis, elle qui un jour, naguère, avait été sauvée par Ours de la noyade dans un lac gelé. Pour être plus efficace dans sa quête, Janet se fait ourse et, à quatre pattes, hume, cherche et fait trembler la terre sous ses pieds... Puis Charlie entend un cri lui aussi. Et il croit reconnaître la voix de son amie Janet. Peut-être est-elle tombée dans un piège ? Il se met en route aussitôt : Janet ne lui a-t-elle pas prêté son vélo lorsqu'il en a eu besoin ? Charlie court, court...

  • Chez Chocolat on aime l'équilibre entre la poésie d'histoires très simples, et l'esthétique envoûtante de belles illustrations. Maggie et la biche rejoint avec perfection cette intention : L'histoire, celle de la rencontre entre une jeune fille et une biche, petite tranche de vie lente et fraîche, est portée par des illustrations ciselées, très graphiques, tout en camaïeux de noirs et de jaunes.

  • Des soucis ? Non merci !
    Iris déteste les soucis. Quand ils arrivent devant sa porte, zooouu !
    Elle les envoie promener ! D'un bon coup de balai, elle les expédie chez monsieur Jasmin, son voisin.
    Dépassé par les petits tracas, très gros ennuis et catastrophes multiples qui s'accumulent alors, monsieur Jasmin ne sait plus quoi faire pour s'en sortir.
    Appeler SOS soucis abandonnés ? Non, mieux vaut se barricader chez soi pour éviter les dangers.
    Cet album valorise les capacités d'écoute, le plaisir d'échanger et la solidarité entre amis. Il permettra de créer une passerelle ou l'enfant pourra comprendre, analyser et fluidifier ses relations aux autres.

  • " C'est moi qui commande.
    Ici, là, à la maison et dans la cour de récréation.
    Je suis la comtesse, la princesse, la Reine.
    Je l'ai décidé sans la majorité ! " Mais l'autorité ne se digère pas toujours bien.

    Très vite (et ça les autres l'ont décidé sans elle ), plus personne ne s'intéresse à notre petite reine.

    Seule, elle sent bien que c'est la fin de son règne.
    Et ça tombe bien, parce qu'elle a faim et que sa maman prend les choses en main.

    Et puis, (ça, elle est d'accord) c'est fatiguant le pouvoir.

  • Quand l'imagination s'emballe devant l'inconnu... Ainsi commence l'histoire de Terrible : "Là-bas, au loin, vitune grande dame au nom délicieusement monstrueux : Terrible. À chaque fois, on entend la rumeur qui court : Vite, vite, dépêchez-vous et prenez garde, la cruelle Terrible arrive". Car on n'aime pas entendre ses pas. Terrible a forcément tous les atours de la personne la plus repoussante : immense, pas belle, solitaire.
    Les idées les plus folles circulent sur son compte. Elle mangerait même les enfants ! Alors, évidemment quand Terrible descend à la ville, les rues sont vides. Pourtant, Terrible ne perd pas son temps à chercher, ou renifler. Non ! Elle va directement à la papeterie. Mais que fait-elle avec du papier ? Pavel est poussé par la curiosité. Il suit Terrible jusque chez elle. Il va découvrir le secret de Terrible.
    Bien loin des fantasmes de tous...

  • La jeune Beth rencontre une drôle de petite dame, l'air perdue, cherchant son chemin.
    Eulalie de La Grande Rêverie recherche en effet une rue bien particulière : la rue des objets perdus. Eulalie connaît un monsieur qui a perdu son coeur et sans aucun doute, elle pense qu'elle pourra le lui retrouver !

  • Bannis et maudits par la ville entière, ils s'exilèrent dans la forêt.
    C'est donc ici, à l'abri des regards que naquit le 25 juin 19**, une minuscule petite fille au doux nom de Pétula-Élisabeth Artichaut.

  • Lise se réveille sur le bord de la route, près d'une falaise. Elle ne sait pas où elle est, ne comprend pas ce qu'elle fait là, elle ne se souvient de rien. Sa tête lui fait mal, elle a froid et a du mal à marcher. Elle essaie de rassembler ses souvenirs. Elle était partie en vélo avec ses meilleurs amis et elle se retrouve maintenant là ; seule et blessée. A-t-elle fait une chute de vélo ou bien l'a-t-on renversée ?

empty