• « Ce que mon père m'a transmis, c'est le courage d'oser la vie et la liberté. » Anselm Grün, moine bénédictin devenu un maître spirituel pour beaucoup, livre les expériences marquantes de son enfance et de sa jeunesse, les défis personnels qu'il a affrontés, le rôle primordial qu'a joué la foi pour lui. Il évoque sa vie monastique, son rapport au succès, son activité de formateur et de conférencier, ainsi que sa vision d'une spiritualité authentique.
    Alliant récits intimes et enseignements tirés de cette expérience, le récit du moine devenu auteur de best-sellers fait ressortir le sens de la vie. S'il sait enseigner l'art de vivre, de trouver le bonheur et l'harmonie, c'est qu'il a construit un parcours ancré dans toutes les dimensions de l'existence humaine. Ses enseignements et sa curiosité ne se cantonnent pas au seul domaine spirituel et constituent une inspiration pour tous ceux qui cherchent à vivre mieux.
    Pour la première fois, après un nombre important d'ouvrages qui ont rencontré des milliers de lecteurs dans le monde, Anselm Grün se livre d'une façon plus personnelle et tire de sa pratique des leçons de vie universelles.

  • Anselm Grün explore ici les lieux de croisement entre Église et pouvoir et comment ces intersections conduisent fréquemment à des abus, - constat qui peut s'élargir à notre environnement personnel, incluant la famille, les collègues et d'autres relations. Il s´agit de comprendre les mécanismes psychologiques et spirituels du pouvoir pour mieux les gérer, grâce à une approche précise et intelligente.

  • Qui a envie de vieillir ? La question de l'âge, ce destin partagé, ne cesse d'être remise à plus tard, alors même qu'il s'agit de l'un des grands défis de notre époque. Vieillir, oui, puisqu'il le faut bien, mais comment ? Anselm Grün nous montre qu'avec l'âge, même le grand âge, se présentent aussi de nouvelles opportunités, de nouvelles chances, comme à chaque étape de la vie. C'est pourquoi il invite ses lecteurs et lectrices à accepter pleinement leur vieillissement comme la promesse d'une vie riche et renouvelée. Avec beaucoup de sensibilité, il nous initie à l'art de rencontrer, dans la vieillesse et à travers elle, le plus intime de nous-mêmes.

    Reprise en poche d'un titre paru en 2008.

  • Vivre heureux au quotidien. Retrouver la paix intérieure.

  • Nous avons coutume de dire aux autres : tu es un ange pour moi. Un homme le dit à sa femme, les parents le disent à leur enfant. Les anges sont des êtres spirituels et des puissances personnelles. Ce sont des messagers que Dieu nous envoie. Ils correspondent parfois à des expériences que nous faisons et que nous ne pouvons décrire de près.

  • Sous le regard complice et protecteur de cinquante anges, ce Petit traité de spiritualité est destiné à nous accompagner, dans nos pensées et dans nos actes, tout au long de notre vie quotidienne.
    Messagers divins pour notre temps, symboles vivants de la sensibilité et des vertus humaines, les anges de la Tendresse, de la Passion, de la Fidélité ou encore du Pardon, expriment notre profond désir d'évoluer dans un monde libéré de toute forme de pesanteur.
    Un monde où régnerait harmonie et beauté, où le moindre geste et la moindre parole seraient éclairés par l'intuition de la transcendance.
    Moine bénédictin à l'abbaye de Münsterschwarzach en Allemagne, Anselm Grün nous invite, à travers les sages conseils de ces anges, à revisiter les valeurs qui fondent nos existences. À la fois guide de spiritualité non dogmatique et manuel de morale pratique, ce Petit Traité, écrit sous l'égide des Pères de l'Église et des grands penseurs mystiques, nous enseigne l'art de méditer et de bien agir dans la vie de tous les jours.

  • Faire face aux conflits

    Anselm Grün

    • Salvator
    • 10 Septembre 2020

    Manuel pour apprendre à confronter nos problèmes

  • Ensemble de méditations pour savoir reconnaître le véritable amour

  • Paroles pour une vie bonne

    Anselm Grün

    • Salvator
    • 26 Novembre 2020

    Comment mener une vie « bonne » ? Comment trouver le bonheur au fil de l'existence, en dépit des obstacles ou des difficultés que nous pouvons rencontrer ? Aux frontières de la philosophie et de la spiritualité, ces questions habitent depuis l'Antiquité les hommes en quête de sens. Des figures aussi différentes que Sénèque ou saint Augustin écriront sur ce qui constitue à leurs yeux « la vie heureuse ». Et jusqu'à aujourd'hui, ce souci de « vivre selon le bien » est au coeur des préoccupations de nombre de nos contemporains, parfois désorientés ou happés par un quotidien envahissant.
    C'est pour répondre à cette recherche intérieure qu'Anselm Grün propose ici un florilège de réflexions personnelles et de citations de sagesse puisées aux meilleures sources. Parmi celles-ci, la tradition bénédictine, si attentive à l'homme et à son équilibre de vie, occupe une place privilégiée.

  • Le petit livre des anges

    Anselm Grün

    • Salvator
    • 24 Octobre 2019

    L'ange est un messager : il fait le lien entre la terre et le ciel. Il est l'expression d'un amour qui ne juge pas, d'un amour patient. Cet amour-là nous accompagne et ne nous abandonne jamais. Découvrez à travers ces pages les mille résonances de cet amour, qui a un message pour nous rejoindre en toute circonstance.

  • Beaucoup voient arriver le grand âge avec appréhension, tant pour eux-mêmes que pour leurs proches. Si vieillir fait peur, voire déstabilise, cette étape de la vie réveille aussi des interrogations spirituelles. Or, la plupart du temps, ces questions ne sont pas entendues ou nous déroutent.
    Riche de son expérience monastique et psychologique, Anselm Grün propose des aides concrètes pour répondre aux questions soulevées par l'âge. Les seniors ont besoin d'être soutenus sur le chemin de la vieillesse et peuvent puiser dans la foi chrétienne des forces nouvelles. Tout en rappelant les grands principes de l'accompagnement, l'auteur fournit aussi des exercices spirituels et des rituels adaptés, comme autant de chemins de paix et de réconfort.

  • 'Qui que nous soyons, il arrive que certaines situations nous empêchent d'avancer dans la vie avec confiance : les difficultés familiales, les tensions au travail, la séparation ou la maladie... Lorsque nous y sommes confrontés, ou lorsque nos proches traversent ces épreuves, on ne sait tout simplement plus quoi faire.
    Il faut parfois du temps avant qu'une crise ne se transforme et n'offre une nouvelle chance. Il n'existe aucune recette magique pour accélérer le processus, ni pour résoudre tous les problèmes. Ce que propose Anselm Grün, ce sont des chemins pour retrouver la confiance et la possibilité d'un nouveau départ.

  • « Chaque être humain est unique : il laisse en ce monde, par sa vie, une trace que lui seul peut laisser. L'homme mûr est celui qui laisse cette trace personnelle au lieu d'inscrire ses pas dans la trace des autres. » Anselm Grün, pour définir la maturité authentique de l'être humain, puise à la source biblique, à celle de la sagesse des Pères du désert comme à celle de la psychologie moderne. Une foi adulte, qui intègre la raison et la sensibilité, constitue une des expressions de cet accomplissement de l'homme.

  • S'il est nécessaire de regarder ses blessures en face pour pouvoir les surmonter, cette étape présente néanmoins le risque de nous faire tomber dans le ressassement et la tristesse.
    Pour accompagner celles et ceux qui marchent en quête de la vraie joie, Anselm Grün propose ici un parcours qui les aidera à reconnaître dans leur vie les sources de bonheur et de vitalité.
    C'est en suivant la trace de ces moments heureux qu'un chemin se dessine, qui conduira chacun vers la joie plus grande à laquelle Dieu l'appelle.

  • Aux prises avec le mal

    Anselm Grün

    Les Pères de l'Église, premiers psychanalystes ?
    Dans la solitude du désert, face à Dieu et à eux-mêmes, les moines des premiers siècles expérimentent des phénomènes qu'ils attribuent aux démons. Aujourd'hui, la psychologie moderne appellerait cela « pulsions », « passions », « obsessions », « inconscient ». Mais si nous décryptons leur pensée et leur langage, les anciens ascètes peuvent nous aider à affronter ce contenu intérieur, à entrer en dialogue avec nos désirs et nos émotions, et à nous engager dans la lutte contre le Mal qui est en nous.
    Un guide pour acquérir la pureté de coeur, par l'un des plus grands spirituels de notre temps.

  • Voici quelques pépites de sagesse recueillies auprès de « maîtres de vie » qui ont médité et cherché une voie pour le bonheur. De Zhuangzi à Antoine de Saint-Exupéry, Anselm Grün nous emmène à travers les cultures et les époques et nous offre ce qu'elles recèlent de plus précieux, et d'éternel.

  • Comment pouvons-nous agir lorsque le désespoir, la résignation ou le, doute nous envahissent ?
    Pour retrouver le sens de la vie et la confiance en soi, Anselm Grün, auteur notamment du Petit traité de spiritualité au quotidien, nous invite à emprunter un chemin dont le terme est la guérison de l'âme.
    Parcourant les cinquante jours qui séparent Pâques de la Pentecôte, le moine de l'abbaye de Münsterschwarzach s'attache à interpréter les figures et les symbole évangéliques porteurs de renouveau. Le chemin de la résurrection devient alors une véritable voie thérapeutique : celle de la joie recouvrée et de l'existence pleinement vécue.
    A la manière d'un traité de sagesse vivante, qui explore les dimensions spirituelle et psychologique de l'être humain, ce Petit manuel s'adresse à toute personne désireuse de surmonter ses blessures pour renaître à la vraie vie.

  • Dans un monde où le bruit, source de nuisances intolérables, nous envahit sans cesse, nombreux sont ceux qui aspirent au silence.
    Soucieux de l'équilibre personnel, Anselm Grün, bénédictin de l'abbaye de Münsterschwarzach, s'appuie sur la riche expérience des moines, - notamment les Pères du désert - et sur de savoureuses anecdotes - les apophtegmes - pour mieux rejoindre ses contemporains dans leur quête de silence.
    Il ne cherche pas à faire de ces derniers des moines silencieux, mais bien des êtres de désir, d'intériorité. Son maître-mot est « lâcher prise », c'est-à-dire renoncer à soi, faire taire ses crispations, ses idées fixes. Anselm Grün propose ainsi une vraie démarche de «recentrement», secret de l'évolution spirituelle.

  • Nombreux sont ceux qui veulent s'engager de manière durable dans une vie relationnelle qui ait du sens et ouvre au bonheur. Mais comment pouvons-nous accéder au bonheur, et surtout comment le garder une fois que nous l'avons trouvé ?
    Anselm Grün donne une réponse claire en montrant que cette existence heureuse suppose l'unification de la personne.
    C'est notre vocation profonde. Elle est le fruit d'attitude positives et de vertus comme la foi, l'espérance et l'amour.

  • Comment ne pas perdre son centre dans une vie de dispersion, mettre un peu de légèreté dans nos existences souvent soumises aux soucis ou à la gravité ? Comment apprendre à rester serein pour garder un équilibre personnel, alors que nous sommes en proie à des exigences contradictoires qui sont sources de tension intérieure ? Autant de buts qui paraissent louables mais souvent inaccessibles. Pour Anselm Grün, tout art de vivre consiste justement à se fixer des objectifs simples mais possibles à atteindre pour tous. Gérer les tensions, développer des relations, se recentrer, rester ouvert à la vie, laisser chaque jour une place à la joie... Autant de chemins pour mieux retrouver la maîtrise de soi. Une véritable petite école du bien-vivre et de l'équilibre intérieur.

  • Oh, je me fais bien du souci ! » Combien de fois n'avons-nous pas prononcé ou entendu cette petite phrase au cours de notre vie ?
    Dans sa simplicité, elle traduit bien l'inquiétude que nous pouvons ressentir pour nous ou nos proches, nos enfants, nos parents ou nos amis, à l'occasion d'une maladie, d'un divorce ou d'une difficulté professionnelle.
    Mais le plus souvent, observe Anselm Grün, ce mot de « souci » revêt un sens négatif et désigne un poids, une peur, une agitation.
    Or, n'est-il pas temps d'y voir une dimension plus positive et de rendre hommage à tous ceux qui ont le souci des autres, des enfants, des malades, des réfugiés, des personnes seules, des collègues ?
    Car le souci est d'abord l'expression de l'amour, au-delà de la recherche de notre bonheur individuel. Il témoigne de notre responsabilité envers les autres.
    Pour vivre un épanouissement partagé, pour que la charge du quotidien soit moins lourde, nous sommes tous appelés à passer du souci de soi à celui des autres, à un élargissement du coeur.

  • Dans un monde de plus en plus bruyant et discordant, nous aspirons au calme intérieur, à la paix de l'âme, sans pourtant savoir comment accéder à cette harmonie. Anselm Grün nous montre les chemins de la sagesse tracés par la grande tradition monastique : ils peuvent nous aider à surmonter la dispersion de l'esprit et à être pleinement présents à nous-mêmes et aux autres. Ils se fondent sur un état de confiance fondamentale, sur ce « repos » auquel nous appelle Jésus, nous invitant à nous défaire du poids de l'éducation, des habitudes, de la culpabilité et de l'angoisse, à nous libérer de notre ego et à nous accepter tels que nous sommes.
    Cette voie ancestrale, qui passe par la méditation, le dialogue avec soi, l'exercice quotidien de l'attention, le jeûne, la prière et la fête, nous est toujours accessible aujourd'hui. Telle est la bonne nouvelle de cet ouvrage, véritable compagnon spirituel qui nous permet de vivre sereinement « ici et maintenant ».

    Ce volume est la reprise d'un ouvrage publié en 2002.

  • La peur et l'amour, la haine et l'envie : toutes nos émotions sont plus qu'une petite musique diffuse accompagnant notre vie, notre pensée, nos actions. Elles contribuent aussi à déterminer notre comportement et nos décisions ; elles nous animent dans ce que nous faisons et donnent une coloration décisive à notre sentiment de l'existence. Plus d'une fois pourtant elles nous dépassent et nous désarçonnent. Mais nous ne sommes pas pour autant livrés à elles sans défense. Bien des choses dépendent de la manière dont nous les gérons, notamment notre santé, notre sentiment de bien-être et notre vivre-ensemble. Soyons attentifs aux émotions de l'âme, vivons avec elles de telle façon qu'elles nous rendent plus forts.

  • Bénir quelqu'un et lui souhaiter bonne chance, c'est lui vouloir du bien, quelles que soient les circonstances. C'est lui exprimer de l'attachement, établir une proximité avec lui. À un ami qui part en voyage ou à une amie qui passe un examen, nous disons « bonne chance ! », mais nous implorons aussi pour eux la bénédiction de Dieu, afin que le voyage ou l'examen soit couronné de succès.
    Dans les deux cas, nous souhaitons la réussite. Mais si le succès et la chance sont des notions purement profanes, la bénédiction est un don de Dieu qui enrichit intérieurement notre action. Lorsque nous invoquons pour quelqu'un la bénédiction divine, nous savons que, de nous-mêmes, nous ne pouvons garantir la réussite du projet. Elle dépend de plus grand et plus puissant que nous.
    Les rituels proposés ici par Anselm Grün peuvent ainsi accompagner toutes ces situations de la vie où la bénédiction de Dieu nous est nécessaire et où elle nous est accordée.

empty