• BnF collection ebooks - "Dans cette série d'aperçus systématiques sur le positivisme, je caractériserai d'abord ses éléments fondamentaux, ensuite ses appuis nécessaires, et enfin son complément essentiel..."

  • L'idée de la considération de la politique comme d'une science positive est une idée d'origine saint-simonienne. Le Plan des travaux scientifiques nécessaires pour réorganiser la société (mai 1922) de Comte rapproche le plus la politique de la science parmi les autres traités de l'époque qui n'envisagent pas aussi directement la notion de politique scientifique. Dans la tradition du siècle des lumières, les objectifs de Comte étaient de régénérer la société et pour cela d'assainir les conceptions et les pratiques politiques.

  • C'est entre 1830 et 1842 qu'Auguste Comte va fournir son plus fameux écrit sur le positivisme en publiant son Cours de philosophie positive. Ce premier volume est une reproduction en fac-similé de l'édition originale de 1830. Auguste Comte y expose d'abord le plan et le but de l'ouvrage, puis la philosophie mathématique. C'est par les mathématiques que la philosophie positive a commencé à se former : c'est d'elle que nous vient la "méthode" qui est un "instrument" applicable plus ou moins directement à toutes les autres sciences.

  • La nouvelle synthèse peut être préalablement caractérisée d'après une suffisante combinaison entre les sept qualifications irrévocablement condensées sous le titre positif, qui désormais signifie à la fois réel, utile, certain, précis, organique, relatif, et même sympathique. Chacune étant spécialement comparée à la suivante, le premier couple indique les conditions fondamentales, le second les attributs intellectuels, et le troisième les propriétés sociales de la doctrine universelle ; leur succession conduit à signaler sa source morale par l'acception finale.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Auguste Comte poursuit dans ce deuxième volume du Cours de philosophie positive la présentation des sciences fondamentales en s'intéressant à l'astronomie et à la physique. L'astronomie doit bien plus que les mathématiques à l'observation et à l'expérience. Auguste Comte assigne la physique au troisième rang parmi les sciences fondamentales.

  • Auguste Comte poursuit dans ce troisième volume du Cours de philosophie positive, la présentation des sciences fondamentales en s'intéressant à la chimie et à la biologie. La chimie doit être placée après la physique, source de connaissances dont elle ne peut se passer. La biologie, qui succède à la chimie, part des simples considérations de pure anatomie jusqu'à l'étude positive des phénomènes intellectuels et affectifs les plus élevés de la nature humaine.

  • À M. RICHARD CONGRÈVE,à Oxford.Paris, le 22 Bichat 64 (Jeudi 23 Décembre 1852).Mon cher Monsieur,j'accomplirai volontiers, et sans aucun dérangement, la petite commission qui m'a valu votre bonne lettre de Lundi. Mais elle exige un éclaircissement préalable, d'après une méprise résultée de notre heureuse entrevue de Septembre. La libre disponibilité de mes ouvrages comporte une exception passagère, qui, je crois, importe beaucoup au cas actuel, quant à la première édition de mon traité fondamental, le Système de philosophie positive.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • 1. La géométrie analytique, telle que Descartes l'a fondée, est essentiellement destinée à généraliser le plus possible les diverses théories géométriques, d'après leur intime subordination à des conceptions analytiques, en soumettant les différentes questions à autant de méthodes uniformes, nécessairement applicables à toutes les figures convenablement définies ; soit qu'on se borne à la géométrie plane, qui doit ici constituer notre première et principale étude, soit que l'on considère, comme nous le ferons ensuite, des surfaces quelconques.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "Je me suis souvent demandé, mon cher père, pourquoi vous persistez à qualifier de religion votre doctrine universelle, quoiqu'elle rejette toute croyance surnaturelle. Mais, en y réfléchissant, j'ai considéré que ce titre s'applique communément à beaucoup de systèmes différents, et même incompatibles, dont chacun se l'approprie exclusivement, sans qu'aucun d'eux ait jamais cessé de compter, chez l'ensemble de notre espèce, plus d'adversaires que d'adhérents."

  • Pour Comte, tout système social comporte deux pôles, l'un "temporel" (matériel), l'autre "spirituel" (idéologique), en équilibre instable, et dont l'attraction corrélative détermine la naissance, la vie et la mort du système. Derrière les faits historiques, l'historien doit reconnaître l'évolution de certaines structures, qui constituent ce système social. L'appréciation historique de Comte s'exerce ici surtout sur les XIè et XIIè siècles.

  • Chapitre I, tome II, du Système de politique positive Précédé de « Préliminaires au positivisme »de Michel Houellebecq «Qu'est-ce que la religion?» À la question sans cesse posée depuis des siècles, Auguste Comte (1798-1857) avance une réponse qui écarte pour la première fois toute considération métaphysique : elle est « l'état de pleine harmonie propre à l'existence humaine, tant collective qu'individuelle, quand toutes ses parties quelconques sont dignement coordonnées ». Elle est la conciliation de l'homme social et de l'individu... Comte, le plus considérable des philosophes français du XIXe siècle, vise à créer, pour parfaire son plan de réorganisation de la société, une nouvelle religion. C'est chose faite avec sa « Théorie générale de la religion» où l'Humanité a pris la place de Dieu.
    Ce texte est tiré du deuxième volume du Système de politique positive (1851-1854).

  • Jean-Christophe Rufin s'intéressait depuis longtemps au personnage de Maurice Auguste Benyowsky (1746-1786) - quelle que soit l'orthographe utilisée pour son nom de famille. Nous l'avions évoqué ensemble dès 1998. Il aura fallu attendre 2017 pour que cette curiosité devienne un roman : Le tour du monde du roi Zibeline (Gallimard). Dans une postface, il dit de lui qu'il « fut longtemps l'aventurier et voyageur le plus célèbre du XVIIIe siècle. Ses Mémoires, écrits en français, ont rencontré un succès immense. Ils sont aujourd'hui encore publiés et je ne peux qu'en recommander la lecture (Éditions Phébus en français). Cependant, peu à peu, ce personnage tomba dans l'oubli en Europe occidentale, supplanté sans doute par nombre de nouveaux découvreurs et navigateurs. » Voici, dans un ensemble de trois volumes autour de Benyowsky, la partie de ses Mémoires qui concerne Madagascar, c'est-à-dire les dernières années de sa vie. Cette réédition de la Bibliothèque malgache se complète de deux ouvrages consacrés au même personnage : Un empereur de Madagascar au XVIIIe siècle : Benyowszky, de Prosper Cultru (1906), et Le dernier des flibustiers, de Gabriel de La Landelle (1884). Ils proposent deux interprétations divergentes de la vie de cet aventurier.

  • Extrait :
    "Je me suis souvent demandé, mon cher père, pourquoi vous persistez à qualifier de religion votre doctrine universelle, quoiqu'elle rejette toute croyance surnaturelle. Mais, en y réfléchissant, j'ai considéré que ce titre s'applique communément à beaucoup de systèmes différents, et même incompatibles, dont chacun se l'approprie exclusivement, sans qu'aucun d'eux ait jamais cessé de compter, chez l'ensemble de notre espèce, plus d'adversaires que d'adhérents."

  • Les réflexions présentées ici se rattachent au développement concret des sciences physiques, mathématiques, et des sciences de la vie, en même temps que se consolident les universités et les établissements où elles sont enseignées. Ces sciences ont cohabité avec la métaphysique plus ou moins heureusement, comme en témoignent les courants philosophiques hybrides décrits par Ravaisson. La métaphysique, comme Dieu, ne s'efface pas devant la nouvelle foi. C'est la science positive qui devient "une religion de l'Humanité" (Discours sur l'ensemble du positivisme). Toutes les facettes de l'humain peuvent-elles être uniformément soumises à la méthode expérimentale ? La réponse des auteurs est largement affirmative, mais cette question restera vive, notamment pour les philosophes du début du 20e siècle.
    Ce coffret contient dix oeuvres de la littérature française, avec une préface et une présentation de Céline Surprenant : Mémoire sur la science de l'homme de Claude-Henri de Saint-Simon, Discours sur l'ensemble du positivisme d'Auguste Comte, Introduction à l'étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard, La Philosophie en France au XIXe siècle de Félix Ravaisson, La Psychologie allemande contemporaine de Théodule Ribot, Le Roman expérimental d'Émile Zola, Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert, Contes cruels d'Auguste de Villiers de l'Isle-Adam, Esquisse d'une morale sans obligation ni sanction de Jean-Marie Guyau, L'Avenir de la science d'Ernest Renan.
    Retrouvez dans la même collection : Trois révolutions, deux empires, deux républiques..., Le siècle de fer, Argent, bonheur et richesse, Esprit es-tu là ?, Le Tour du monde, L'Invention de Paris : des bas-fonds au Gai Paris, Des Parisiens et des Parisiennes, L'Amour dans tous ses états, Miscellanées.

  • Extrait : "Dans cette série d'aperçus systématiques sur le positivisme, je caractériserai d'abord ses éléments fondamentaux, ensuite ses appuis nécessaires, et enfin son complément essentiel..." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes.  LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants :  o Livres rares o Livres libertins o Livres d'Histoire o Poésies o Première guerre mondiale o Jeunesse o Policier

empty