• La mémoire, qui semble par essence tournée vers le passé, est en fait intrinsèquement et délibérément orientée vers le futur. Même si une telle conception avait été entrevue de longue date, la mémoire du futur n'est devenue une thématique de recherche à part entière que depuis une douzaine d'années, mais elle est aujourd'hui motrice.

    Quelles sont les grandes fonctions de cette mémoire du futur qui contribue grandement à nos prises de décision ? Comment s'articule-t-elle avec la mémoire du passé ? Quelles sont les pathologies qui la mettent à mal ? Que peut-on attendre des recherches en cours ?

    Aujourd'hui cette mémoire du futur, indispensable pour orienter notre devenir sur le plan individuel comme sur le plan collectif, est aux prises avec les nouveaux moyens d'information et de communication, l'intelligence artificielle et la robotique. Et elle est menacée par les mémoires externes, de plus en plus puissantes et invasives.

    Comment préserver nos « mémoires internes », en particulier celles des jeunes générations, pour continuer à élaborer et construire notre devenir?



     

  • La mémoire permet d'acquérir des informations, de les conserver et de les récupérer au moment opportun. L'oubli semble l'ennemi de la mémoire parce qu'il est renforcé par le passage du temps et aggravé par différentes maladies. Pourtant, "mémoire et oubli" sont loin de représenter deux fonctions antagonistes. Ils partagent au contraire les mêmes objectifs : gérer de façon optimale la montagne de souvenirs qu'engendre la vie quotidienne. Les contributions de la philosophie et de la neuropsychologie ont formalisé différents processus dont les neurobiologistes s'appliquent à décrire la physiologie intime. Pour leurs parts, les historiens et les sociologues explorent la mémoire au niveau de groupes sociaux en s'intéressant à la construction du grand récit qui unit une communauté. Enfin, l'intelligence artificielle s'intéresse aux larges bases de données et à la façon dont elles sont administrées. Résolument transdisciplinaire, ce livre, première production de l' "Observatoire B2V de la mémoire", a pour enjeu de fournir des perspectives croisées sur ce duo "Mémoire et oubli". C'est la seule façon de comprendre la complexité et l'importance de la mémoire au plan individuel et collectif, ainsi que ses changements dans une société disposant de moyens de communication amplifiés.

  • Les connaissances sur la mémoire se sont beaucoup inspirées de cas réels. C'est en racontant l'histoire de ces malades qui ont permis à la science de progresser que Francis Eustache fait le point de ce que nous savons aujourd'hui sur les mécanismes de la mémoire formée de différents systèmes en interaction.

  • Qu'avons-nous vécu ? appris ? Qui sommes-nous ? La mémoire est cette pierre angulaire qui permet de nous souvenir et de décrypter le monde qui nous entoure, mais aussi de faire des choix en fonction de notre histoire et de nous projeter dans le futur. Ces dernières années, nos connaissances sur la structure et le fonctionnement de la mémoire humaine ont beaucoup progressé. Les maladies de la mémoire (syndromes amnésiques et maladie d'Alzheimer essentiellement) nous renseignent, mieux que toute autre démonstration, sur cette fonction mentale au coeur de notre identité. Véritable synthèse des connaissances actuelles, cet ouvrage permet de comprendre la mise en place progressive de la mémoire chez l'enfant comme ses modifications au cours du vieillissement.

  • De quoi parle-t-on lorsque l'on évoque la mémoire ? Longtemps, pour les scientifiques ou les philosophes, il s'agissait de la mémoire individuelle. À l'inverse, les historiens et les sociologues appréhendaient la mémoire collective. Aujourd'hui, ce clivage est dépassé : l'homme est (re)devenu un être social, complexe. Il n'est plus possible d'étudier la mémoire sans prendre en compte son évolution, ses pathologies, à petite et à grande échelle.
    Dans notre monde hyperconnecté, où des "événements-monde" bouleversent les devenirs individuels, une réflexion pluridisciplinaire s'impose. Les neurosciences et la médecine croisent ici la philosophie, la science informatique et l'histoire, pour mettre en lumière toute la complexité de nos mémoires - individuelle, collective et partagée.

  • La mémoire est un capital précieux qui évolue tout au long de la vie. Elle nécessite une éducation et un soin particulier lors des premières années et jusqu'à la fin de l'adolescence, quand les apprentissages sont nombreux. Mais c'est un processus fragile : au cours de sa maturation, la mémoire peut être confrontée à des difficultés - pathologiques ou non, durables ou transitoires - qui ont des conséquences sur les processus d'apprentissage et des répercussions sur l'ensemble de la scolarité. Nourri des recherches les plus récentes et illustré d'exemples concrets, ce livre propose des données nouvelles et une réflexion d'ensemble sur le développement de la mémoire chez l'enfant, afin de donner à ce dernier toutes les chances de réussir à l'école. Francis Eustache est neuropsychologue et directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE). Il dirige depuis plus de dix ans l'unité de recherche de l'Inserm « Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l'université de Caen-Normandie. Il est président du conseil scientifique de l'Observatoire B2V des mémoires. Bérengère Guillery-Girard est neuropsychologue et maître de conférences à l'École pratique des hautes études (EPHE) et membre de l'unité de recherche de l'Insern « Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l'université de Caen-Normandie. 

  • Quelle place prend la mémoire dans le cerveau ? La nuit, que fait la mémoire ? Trie-t-elle les souvenirs ?

  • Extrait
    Présentation de l’ouvrage
    La mémoire humaine : philosophie et neurosciences cognitives
    La mémoire est une fonction cognitive qui fascine par sa complexité et son omniprésence. Elle est au cœur des réflexions dans différentes disciplines allant de la philosophie et des sciences humaines à la psychologie et aux neurosciences, mais elle est aussi présente dans les sciences de l’ingénieur et plus largement dans cet ensemble de disciplines appelé les sciences cognitives. Par ailleurs, elle fait l’objet d’interrogations, voire d’inquiétudes, chez tout un chacun, du fait de son importance dans la vie quotidienne, de l’évolution de nos sociétés, en termes de technologies de l’information, et de la fréquence des maladies de la mémoire liée notamment au vieillissement de la population.
    L’objectif de ce livre est de rendre compte de cette dimension nécessairement pluridisciplinaire et polysémique de la mémoire. Les réflexions philosophiques sur la mémoire au fil des siècles ont profondément marqué ce concept. De façon intéressante, cette vision philosophique se retrouve dans les conceptions actuelles en psychologie, en neuropsychologie et en neurosciences cognitives.
    Plusieurs exemples venant de l’étude des pathologies de la mémoire sont développés car, d’une part ils correspondent à une préoccupation largement partagée, et d’autre part les travaux portant sur les maladies de la mémoire ont largement contribué à décrire sa structure et son fonctionnement. La fréquence des troubles de la mémoire ainsi que les profondes mutations induites par la place accrue des technologies dans l’éducation et la vie quotidienne font de la mémoire un véritable problème de société conduisant à des questions éthiques qui nous concernent tous.



  • Francis Eustache aborde avec justesse et concision la maladie d'Alzheimer, depuis la découverte de son existence jusqu'aux méthodes employées pour la traiter
    Nous connaissons presque tous une personne touchée par la maladie d'Alzheimer. Pourtant, cette pathologie - dont les conséquences sont souvent dramatiques, tant pour le malade que pour son entourage - reste mal connue de la plupart d'entre nous. Quelles sont ses causes ? ses symptômes ? Comment la déceler, puis la suivre ? Quand le diagnostic est-il possible et souhaitable ? Quels sont les traitements disponibles ? Comment évolue-t-elle ? Est-elle inéluctable ou peut-on agir, au moins partiellement, sur sa survenue et sur sa progression ?
    Depuis quelques années, la recherche a accompli des avancées notables, souvent porteuses d'espoirs. Synthèse des connaissances les plus récentes sur l'Alzheimer, cet ouvrage permettra à chacun - et notamment aux aidants familiaux - de mieux comprendre la maladie, et d'améliorer les conditions de vie des patients et de leurs proches.
    Un ouvrage éclairant et instructif qui permet d'avoir une vision plus concrète de cette maladie.
    EXTRAIT
    Sans adopter pour autant une vision angélique de la maladie - ce qui reviendrait à ne pas reconnaître la souffrance des malades et de leurs proches -, l'évolution actuelle incite à une vision moins pessimiste qu'il y a encore quelques années. Les progrès, qui ont connu une accélération récente, ont permis de renouveler la prise en charge des malades, mais les représentations restent à changer. Partant de ce constat, ce livre est conçu comme un outil pour découvrir, ou redécouvrir, la maladie d'Alzheimer, pour aller vers un mieux-être des malades et de leur entourage. Quels sont les symptômes de la maladie ? Comment la déceler, puis la suivre ? Quand le diagnostic est-il possible et souhaitable ? Quels sont les traitements disponibles ? Peut-on prévenir la survenue de la maladie et ralentir son évolution ? Quelles sont les grandes pistes pour la recherche ? Autant de questions qui trouveront des réponses dans ce livre destiné à un large public, aux proches des patients et notamment aux aidants familiaux.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    « Cet ouvrage n'est pas un livre académique et ne donne aucune leçon, si ce n'est que l'alliance de cliniciens et de chercheurs de renommée internationale pour son écriture donne un très utile ouvrage dans la collection Choc santé, destinée au grand public mais pas que. » - Neuroscoop.net
    A PROPOS DES AUTEURS
    Francis Eustache est directeur d'études à l'École pratique des hautes études et directeur de l'unité de recherche 1077 « Neuropsychologie cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine » (Inserm-EPHE-Université de Caen Basse-Normandie). C'est l'un des plus grands spécialistes internationaux des questions liées à la mémoire.
    L'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) est un établissement public à caractère scientifique et technologique spécialisé dans la recherche médicale. Son expertise est reconnue internationalement dans de nombreux domaines.

empty