Le Monde Libertaire

  • Ce roman est le journal d'un chômeur ordinaire, vivant dans une cité quelconque et galérant comme tout un chacun. Pas d'envolée lyrique mais un style décapant pour parler du quotidien des « jeunes des cités », comme on dit. Et puis, les galères, les embrouilles, les disparitions.
    Tout cela le temps d'une semaine dont le problème principal « c'est que quand c'est fini, ben ça recommence ».

    Le chagrin, que l'on appelle aussi le travail, est la toile de fond de ce roman rageur, à placer entre toutes les mains.

empty