• Le confinement a profondément marqué notre époque et les témoignages ne manquent pas. Mais, dans son journal, Pierre Sommermeyer adjoint à la dimension personnelle une dimension politique, philosophique, sociétale en abordant la question du capitalisme débridé, de la mondialisation de l'exploitation, du productivisme suicidaire, de la surconsommation et de la marchandisation de la vie.

  • Nous vivons dans un monde qui bouge sans cesse, où l'information va et vient : ce qui semblait vrai hier peut se révèler demain incomplet ou faux. Mais il nous faut continuer à réfléchir à partir des faits connus et de notre compréhension libertaire du monde. La guerre, laquelle ? Pourquoi, comment... ? Et pourquoi, comment en sortir ? Ce livre répond à toutes ces questions. Et de quelle manière ! Pierre Sommermeyer a été objecteur de conscience pendant la guerre d'Algérie. Il sait de quoi il parle.

  • Fils de juifs allemands anti-nazis ayant fui le régime hitlérien et s'étant réfugiés en France, Pierre Sommermeyer, lors d'un contrôle dans le train par la Wehrmacht, échappe de peu aux camps d'extermination. Un petit blond aux yeux bleus ne pouvait être juif. Il est des épisodes qui fondent des itinéraires de vie. Celle de Pierre était toute traçée. Militant libertaire, non-violent, réfractaire lors de la guerre d'Algérie... Ce livre nous raconte tout cela. Cerise sur le gâteau, un texte autobiographique (fabuleux) de son père et un de sa mère. L'histoire toute d'honneur d'une famille d'immigrés involontaires sur laquelle devraient réfléchir nos gouvernants d'aujourd'hui et de demain.

  • André Bernard et Pierre Sommermeyer, actifs militants anarchistes, réfractaires à la guerre d'Algérie, auteurs de nombreux articles et ouvrages, collaborateurs réguliers du Monde Libertaire et membres du collectif de rédaction de Réfractions, proposent dans cet essai, à travers une série d'exemples de luttes non-violentes, des pistes de réflexion et des moyens d'action pour imaginer une révolution qui ne sacrifie pas à ses objectifs son éthique.
    La prochaine révolution, libertaire évidemment, sera non-violente ou ne sera pas.

    Suivi de Prendre les armes ?
    Nouvelle édition augmentée.

  • André Bernard et Pierre Sommermeyer, actifs militants anarchistes, réfractaires à la guerre d'Algérie, auteurs de nombreux articles et ouvrages, collaborateurs réguliers du Monde libertaire et membres du collectif de rédaction de Réfractions, proposent dans cet essai, à travers une série d'exemples de luttes non violentes, des pistes de réflexion et des moyens d'action pour imaginer une révolution qui ne sacrifie pas à ses objectifs son éthique.
    La prochaine révolution, libertaire évidemment, sera non violente ou ne sera pas.
    « Pareillement les tyrans, plus ils pillent, plus ils exigent, plus ils ruinent et détruisent, plus on leur baille, plus on les sert, de tant plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout ; et si on ne leur baille rien, si on ne leur obéit point, sans combattre, sans frapper, ils demeurent nus et défaits et ne sont plus rien, sinon que comme la racine, n'ayant plus d'humeur ou aliment, la branche devient sèche et morte. » Étienne de La Boétie Discours de la servitude volontaire.

empty