Publibook

  • La veille de sa retraite, Georges le misanthrope découvre sa solitude. Il achète un chien... Un mal se réveille, un forgeron lui façonne la colonne vertébrale... Cela ne le gêne guère. Jusqu'au moment où lui, l'imberbe, se recouvre de poils, qu'une fillette apeurée le traite de singe. En vérité, plus canidé que primate, s'il dépérit en dehors, il renait en dedans... Il s'accommode d'une vie de reclus. La mort brutale d'un gardien d'immeuble en décide autrement... En catimini, il quitte les humains... Pris pour un mâtin, il en adopte le comportement. Le bonheur coule dans sa fourrure. Dans son errance, il croise des hommes - notamment un haut magistrat (clochard) - le confortant dans ses choix. Sa chienne se vide le ventre des oeuvres d'un malinois. Bigre ! le voilà en charge de famille. Ses responsabilités le déboussolent... La police encercle la meute. Une bouillie... Un mâle indiscipliné échappe au carnage. Anna, la chargée d'enquête, recueille l'orphelin. Après mille déboires, elle connait la métamorphose de Georges. Elle aussi quitte la compagnie de ses semblables... Dans ce conte, ne cherchez pas l'extraordinaire mais une peinture sans concession de notre société.

empty