• Oedipe roi

    Sophocle

    La ville de Thèbes est ravagée par la peste. Son souverain, oedipe, mène l'enquête. Il découvre que l'homme qu'il a tué jadis, Laïos, était son père, et qu'il a épousé sa propre mère, Jocaste, dont il a eu quatre enfants. Elle se suicide, il se crève les yeux et s'exile.
    Une des plus belles tragédies de l'Histoire, modèle de l'enquête policière et de son suspens, de la peinture de la destruction de soi, et des relations troubles qui tissent les liens familiaux, grande interrogation jetée au destin, cette pièce est à l'origine de nombreuses imitations (jusqu'à Gide et Cocteau) et de nombreux commentaires (jusqu'à Freud ou Jean-Pierre Vernant).

    «Ô lumière c'est la dernière fois que je te vois, je suis né de qui je ne devais pas, je suis uni à qui je ne dois pas, j'ai tué qui je n'aurais pas dû.» oedipe roi, IIIe épisode.

  • Antigone

    Sophocle

    Pour n'avoir pas voulu respecter l'antique usage, qui veut qu'une cérémonie accompagne, et apaise, quiconque meurt, Créon, roi de Thèbes et successeur d'Oedipe, a lui-même semé la mort.
    Pour avoir accablé d'invectives brutales ceux qui avaient osé résister à son caprice, il a entraîné le décès de son fils et de la fiancée de celui-ci. Renforcée par son pouvoir, son agressivité a eu raison de celles de ses adversaires. Or ces jeunes adversaires, Antigone, fille d'Oedipe, Hémon, fils de Créon, respectaient, eux, les lois qui sont aussi celles de la cité ; il n'est pas de cité qui ne prescrive d'ensevelir les morts et d'avoir des égards pour son père.
    Antigone, Hémon, ont observé cette loi. Confrontés à l'arbitraire du tyran à la fois têtu et versatile, ils ont détourné sur eux-mêmes l'agressivité de ce dernier. Telle est la tragédie de Sophocle, l'une des plus célèbres de l'histoire du théâtre. Notre édition, la première de Sophocle dans Folio Théâtre, reprend la traduction de Jean Grosjean dans la Pléiade, remarquable de puissance poétique, ainsi que les notes de cette édition.
    La préface, brillante, paradoxale, est due à Jean-Louis Backès, professeur émérite à la Sorbonne.

  • >Electre Eschyle - Euripide - Sophocle Une chance merveilleuse a fait que nous sont parvenues, sur un même épisode de la légende des Atrides, trois tragédies grecques du ve siècle avant notre ère : une tragédie d

  • « oedipe : Ô mes enfants, où donc êtes-vous ?... Sur vous aussi je pleure... quand je songe combien sera amère votre vie à venir et quel sort vous feront les gens... Quand vous atteindrez l'heure du mariage, qui voudra, qui osera se charger de tous ces opprobres faits pour ruiner votre existence, comme ils ont fait pour mes propres parents ? Est-il un crime qui y manque ? Votre père a tué son père ; il a fécondé le sein d'où lui-même était sorti ; il vous a eues de celle même dont il était issu... Qui, dès lors, vous épousera ? Personne, ô mes enfants, et sans doute vous faudra-t-il vous consumer alors dans la stérilité et dans la solitude...
    Créon : Tu as assez pleuré, rentre dans la maison. »

  • Théâtre complet

    Sophocle

    Au programme de terminale littéraire bac 2001.

  • Dipe roi

    Sophocle

    • Minuit
    • 1 Octobre 1985

    å'dipe roi est une tragédie modèle, d'aristote à racine, mais aussi le formidable détonateur d'un mouvement dont nous vivons encore et qui a profondément transformé une lecture dont l'histoire avait déjà, comme elle le fait toujours, piégé les accès.
    Sans freud, sophocle ne se tairait peut-être pas, mais avec freud, certainement, sophocle n'est plus tout à fait lui-même. cette traduction s'appuie sur une analyse grammaticale et historique qui a abouti à rétablir le texte sur un nombre considérable de points.
    Ni reconstitution ni adaptation : la restauration archéologique pure et simple est rendue vaine par la différence des langues et des mètres, l'adaptation tombe dans le piège de l'humanisme.
    L'oeuvre est d'abord une pièce de théâtre, oú le rythme, les effets, le mouvement font partie du sens.

  • Archer légendaire, héritier de l'arc d'Héraclès, dont les flèches sont invincibles, Philoctète croupit sur l'île de Lemnos, où ses compagnons, en route pour Troie, l'ont abandonné, car la gangrène dont il est atteint dégage une puanteur insupportable.
    Or, sans l'arc d'Héraclès, la ville de Troie ne pourra tomber. Après l'avoir trahi une première fois, les Grecs, conduits par Ulysse, viennent le persuader, par la ruse, de leur accorder son aide. Trompé, isolé, misérable, humilié, Philoctète finit par céder et consent à ce qui lui est demandé. A près de quatre-vingt-dix ans, en 409 avant notre ère, Sophocle a composé cette tragédie lyrique (appartenant au cycle troyen Ajax, Electre, Philoctète), puissante, qui montre les limites de l'héroïsme et rappelle la fragilité inhérente à la condition humaine.

  • A Trachis, Déjanire, prévenue par son fils Hyllos du retour de son mari Héraclès, est folle de joie. Ce sentiment s'estompe et se transforme lorsque Lichas, messager et compagnon d'Héraclès, lui apprend que ce dernier est accompagné par la jeune Iole pour laquelle il brûle. Folle de jalousie, elle fait envoyer à Héraclès une tunique trempée dans le sang de Nessos pensant ainsi se garantir l'amour d'Héraclès. Mais le sang est empoisonné, et au lieu de raviver son amour pour elle, elle le condamne à une mort lente. Apprenant l'événement, elle se suicide alors que son époux arrive à Trachis. Une tragédie où la force de l'amour est bien au-delà de la jalousie.

  • Ajax

    Sophocle

    Ajax est l'un des meilleurs combattants grecs de la guerre de Troie. A la mort de son ami Achille, c'est pourtant Ulysse qui obtient les armes du héros, ce qui jette Ajax dans une folie furieuse et dévastatrice. Au matin, de nouveau lui-même, il se suicide.
    Télamon, roi de Salamine, est un ami d'Hercule et l'un des plus vaillants Argonautes. Ne pouvant pas, à cause de son grand âge, prendre part à la guerre de Troie, il y envoie ses deux fils, Ajax et Teucer. Au siège de Troie, Ajax se montre, après Achille, le plus vaillant des Grecs. Il commande les guerriers de Salamine et se bat contre Hector pendant un jour entier sans se laisser vaincre. A la mort d'Achille, Ajax et Ulysse se disputent ses armes. Ulysse l'emporte par ruse et Ajax en devient si furieux que, la nuit venue, il massacre tous les troupeaux du camp et manque de tuer son rival. Revenu de son délire, et confus de son égarement, Ajax décide de se racheter par son suicide. Sa compagne, Tecmesse, a beau tenter de l'en dissuader, il tourne son épée contre lui et se donne la mort.
    Le projet Sophocle est une collaboration entre l'auteur et metteur en scène Wajdi Mouawad et le poète Robert Davreu, le premier ayant commandé au second la traduction en français des sept tragédies de Sophocle. La nouvelle traduction de Robert Davreu et la vision résolument contemporaine de Wajdi Mouawad donnent une dimension inédite au tragédien grec.
    PERSONNAGES : 9 hommes, 2 femmes et le choeur des matelots de Salamine.

  • "Le tome III des Tragédies de Sophocle contient les deux oeuvres de l'extrème vieillesse du poète: Philoctète et Oedipe à Colone. La tradition manuscrite en est la même que celle qui a été utilisée pour les autres pièces, à cette réserve près que le manuscrit de Florence, G, ne présente pas Oedipe à Colone. La tradition papyrologique est fort réduite.
    Avec ce tome III s'échève la participation de Paul Mazon à notre nouvelle édition de Sophocle."Extrait de l'avant-propos d'Alphonse Dain.

  • Ayant bravé l'interdiction de Créon et offert une sépulture à Polynice, son frère traître à la patrie, Antigone est condamnée à une mort lente dans un tombeau de pierre, et ce malgré l'interposition de Hémon, son fiancé, le fils de Créon. Néanmoins, Créon finit par suivre les conseils de son devin Tirésias et, craignant la colère des dieux, enterre dignement Polynice. Lorsqu'il s'apprête à libérer Antigone, la jeune femme s'est déjà pendue. Fou de douleur, Hémon se suicide à ses côtés.

  • « On ne peut savoir, pour aucun mortel, avant q'il soit mort, si sa vie fut bonne ou mauvaise », tel est l'adage qui ouvre les « Trachiniennes » et qui traverse l'oeuvre de Sophocle. Or pour le poète, les Anciens n'eurent guère de mal à trancher, si bien que Sophocle était presque devenu une figure emblématique de l'homme heureux : mort à plus de 90 ans, il avait accumulé les succès tant poétiques que politiques et mourut en 406, juste avant les crises puis l'effondrement de la démocratie. Le paradoxe veut que cet homme, dont le sort semble si fortuné, soit l'auteur essentiellement de tragédies. Victorieux plus de 72 fois aux Dionysies, il aurait écrit plus de 120 pièces, la plupart dans la seconde moitié de sa vie, voire dans son extrême vieillesse.
    Notre édition regroupe dans ce premier volume les deux pièces appartenant à la maturité du dramaturge, Les Trachiniennes, qui relate le double drame de Déjanire abusée et d'Héraclès empoisonné, ainsi que Antigone dont l'histoire n'est plus à présenter. Une notice précède chaque pièce et fournit toutes les informations nécessaires à une bonne intelligence du texte, ainsi que de judicieuses pistes de lecture. Le volume contient en outre une introduction générale, complétée et enrichie au fil des nouvelles éditions et réimpressions, qui présente l'auteur, son oeuvre et son temps, de manière synthétique. L'histoire, dense, du texte, est relatée en détail, tandis que des notes éclairent les nombreuses allusions mythologiques qui traversent ces pièces.

  • Oedipe à Colone

    Sophocle

    Oedipe à Colone Date de l'édition originale : 1859 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Ajax flagellifer et Antigone , ejusdem Electra, Georgio Rotallero interprete http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k74932g

  • Antigone, tragédie de Sophocle traduite en français et représentée en grec par les élèves du petit séminaire d'Orléans (La Chapelle Saint-Mesmin), le 25 juillet 1869, à l'occasion de la troisième réunion générale des anciens élèves http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58519244

  • Philoctète , tragédie traduite du grec de Sophocle, en 3 actes et en vers, par M. de La Harpe,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k85967k

  • Tragédie de Sophocles intitulée Electra , contenant la vengence de l'inhumaine et trèspiteuse mort d'Agamennon, roy de Mycènes la grand, faicte par sa femme Clytemnestra et son adultère Egistus. Ladicte tragédie traduicte du grec dudit Sophocles en rythme françoyse, ligne pour ligne et vers pour vers... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k70050z

  • L'Oedipe et l'Électre de Sophocle , tragédies grecques traduites en françois avec des remarques Date de l'édition originale : 1692 [Oedipe roi (français). 1692][Électre (français). 1692] Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Philoktètès : tragédie / de Sophocle ; traduite et mise à la scène par Pierre Quillard ; musique de Arthur Coquard...
    Date de l'édition originale : 1896 [Philoctète (français). 1896] Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Théâtre

    Sophocle

    • Oxus
    • 29 Février 2008

    La seule façon de comprendre ou de lire aujourd'hui Sophocle, c'est d'oublier qu'il a écrit des chefs-d'oeuvre et de se dire qu'il a d'abord écrit des oeuvres. Car je crois qu'il n'est pas possible de concevoir et d'engendrer des personnages tels qu'Antigone. Créon, oedipe, Electre, sans d'abord les avoir rencontrés. La Grèce est sans doute, avec l'Inde, un pays où le temps se n'obéit pas au même lois qu'ailleurs. Des siècles séparent, en théorie, les temps mythiques où Sophocle situe ses drames - ceux de la guerre de Troie, des rois mycéniens, des royautés thébaines - de ce Ve siècle av. J.-C., où il vécut. Mais jamais ces créatures qui hantent son théâtre n'auraient eu cette pérennité singulière que tous leur reconnaissent si elles n'avaient été que des modèles historiques, des fictions héroïques. Les héros et les héroïnes de Sophocle appartiennent à une terre, à une culture qui en étaient prodigues, mais il revient à Sophocle seul de les avoir enracinés dans le coeur d'une Histoire qui est encore la nôtre.

empty