Philosophie

  • Banni de la communauté juive à 23 ans pour hérésie, Baruch Spinoza décide de consacrer sa vie à la philosophie. Son objectif ? Découvrir un bien véritable qui lui « procurerait pour l'éternité la jouissance d'une joie suprême et incessante. » Au cours des vingt années qui lui restent à vivre, Spinoza édifie une oeuvre révolutionnaire. Comment cet homme a-t-il pu, en plein XVIIe siècle, être le précurseur des Lumières et de nos démocraties modernes ? Le pionnier d'une lecture historique et critique de la Bible ? Le fondateur de la psychologie des profondeurs ? L'initiateur de la philologie, de la sociologie, et de l'éthologie ? Et surtout, l'inventeur d'une philosophie fondée sur le désir et la joie, qui bouleverse notre conception de Dieu, de la morale et du bonheur ?
    À bien des égards, Spinoza est non seulement très en avance sur son temps, mais aussi sur le nôtre. C'est ce que j'appelle le « miracle » Spinoza. F.L.
    La résurrection de Spinoza en ce siècle nouveau a de quoi surprendre. Et pourtant... Grâce au grand talent de passeur de Frédéric Lenoir, une oeuvre mise à portée de tous, qui subjugue par sa pertinence et sa modernité. À découvrir sans attendre...
    Une ode à la joie, un traité philosophique qui se lit comme un roman.
    (C) et (P) Audiolib, 2018
    © Librairie Arthème Fayard, 2017
    Durée : 4h53

  • Comme ses Cinq méditations sur la beauté, ce texte de François Cheng est né d'échanges avec ses amis, auxquels le lecteur est invité à devenir partie prenante. Il entendra ainsi le poète, au soir de sa vie, s'exprimer sur un sujet que beaucoup préfèrent éviter. Le voici se livrant comme il ne l'avait peut-être jamais fait, et transmettant une parole à la fois humble et hardie. Il n'a pas la prétention de délivrer un « message » sur l'après-vie, ni d'élaborer un discours dogmatique, mais il témoigne d'une vision de la « vie ouverte ». Une vision en mouvement ascendant qui renverse notre perception de l'existence humaine, et nous invite à envisager la vie à la lumière de notre propre mort. Celle-ci, transformant chaque vie en destin singulier, la fait participer à une grande Aventure en devenir. Jamais emphatique ni sentencieux, François Cheng donne à ces Cinq méditations sur la mort un timbre personnel qui confronte chacun à son humaine condition.
    © et (P) Audiolib, 2014
    © Éditions Albin Michel, 2013
    © Calligraphie d'un adage chinois par François Cheng
    Durée : 4h 56 min

  • L'homme révolté Nouv.

    « Deux siècles de révolte, métaphysique ou historique, s'offrent justement à notre réflexion. Un historien, seul, pourrait prétendre à exposer en détail les doctrines et les mouvements qui s'y succèdent. Du moins, il doit être possible d'y chercher un fil conducteur. Les pages qui suivent proposent seulement quelques repères historiques et une hypothèse de lecture. Cette hypothèse n'est pas la seule possible ; elle est loin, d'ailleurs, de tout éclairer. Mais elle explique, en partie, la direction et, presque entièrement, la démesure de notre temps. L'histoire prodigieuse qui est évoquée ici est l'histoire de l'orgueil européen. »

  • " De tous mes livres de philosophie et de spiritualité, celui-ci est certainement le plus accessible, mais sans doute aussi le plus utile. Car ce n'est pas un savoir théorique que je cherche à transmettre, mais une connaissance pratique, la plus essentielle qui soit : comment mener une vie bonne, heureuse, en harmonie avec soi-même et avec les autres. Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie, c'est passer de l'ignorance à la connaissance, de la peur à l'amour. "Frédéric Lenoir

  • « Des vertus, on ne parle plus guère. Cela ne signifie pas que nous n'en ayons plus besoin, ni ne nous autorise à y renoncer. Il ne s'agit pas de donner des leçons de morale, mais d'aider chacun à devenir son propre maître, comme il convient, et son unique juge. Dans quel but ? Pour être plus humain, plus fort, plus doux. Vertu c'est puissance, c'est excellence, c'est exigence. Les vertus sont nos valeurs morales, mais incarnées, autant que nous le pouvons, mais vécues, mais en acte : toujours singulières, comme chacun d'entre nous, toujours plurielles, comme les faiblesses qu'elles combattent ou redressent. Il n'y a pas de Bien en soi : le bien n'existe pas, il est à faire et c'est ce qu'on appelle les vertus. Ce sont elles que je me suis données ici pour objet : ces vertus qui nous manquent (mais point totalement : comment pourrions-nous autrement les penser ?), et qui nous éclairent ».
    A. C.-S.
    De la Politesse à l'Amour, en passant par le Courage et la Tolérance, dix-huit chapitres sur les vertus, celles qui nous manquent et celles qui nous enrichissent.
    © Presses Universitaires de France, 1995
    © Audiolib, 2019
    Durée : 11h44

  • Le banquet

    Platon

    L'édition prescrite pour les Prépas scientifiques 2018-2019, incluant l'introduction et le dossier spécial : l'amour.
    Ils sont allongés sur des lits et parlent de l'amour et de la beauté. Leur discours se succèdent, parfois se répondent, car il y a plusieurs amours et plusieurs manières de désirer le Beau. À ces hommes vivant en un temps et un lieu où l'éducation des garçons est indissociable de la sexualité qui règle les rapports du maître et du disciple, une étrangère, Diotime, oppose un modèle féminin de transmission du savoir. Dans ce célèbre dialogue, Socrate énonce les étapes de l'apprentissage du philosophe capable de se détacher du monde sensible pour devenir "l'amant" par excellence qui guide "l'aimé" dans sa quête du Vrai et du Beau.

  • Qu'entendons-nous par « bonheur » ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N'est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ?
    Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d'Orient et d'Occident. Où l'on traversera le jardin des plaisirs avec Épicure. Où l'on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-Tseu. Où l'on croisera le sourire paisible du Bouddha et d'Épictète. Où l'on goûtera à la joie de Spinoza et d'Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d'exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux. Une interprétation qui articule avec clarté l'aspect méditatif, philosophique et pratique de ce livre qui est d'abord une apologie de la simplicité.
    © Librairie Arthème Fayard, 2013
    © et (P) Audiolib, 2013
    Couverture : lithographie de Pablo Picasso, Ronde de l'amitié, la Sardane, 1959.
    © Succession Picasso 2013 - Diffusion
    © Aisa/Leemage
    Durée : 4 h 53 min

  • Le prince

    Machiavel

    • Lizzie
    • 10 Septembre 2020

    " Pour bien connaître la nature du peuple, il faut être prince, et, pour bien connaître celle des princes, il faut être du peuple. "Cherchant à rentrer en grâce auprès des Médicis, ses maîtres, le haut fonctionnaire florentin Machiavel leur adresse ce livre qui définit, il y a tout juste cinq siècles, tous les principes de la " realpolitik ". Comment conquérir le pouvoir et le conserver ? Faut-il préserver les monarchies, et par quels moyens ? Faut-il s'appuyer sur la fortune et la force plutôt que sur la religion et la morale ? Dans quel but user de la propagande d'État ? Sans illusion sur la nature humaine, Machiavel, bien loin du machiavélisme qu'on lui prête, haïssait la tyrannie. Pragmatique, il était républicain de coeur, dans cette république de Florence confisquée par les nobles et les banquiers.

  • La marche à pied connaît de plus en plus d'adeptes qui en recueillent les bienfaits : apaisement, communion avec la nature, plénitude... Nous sommes très nombreux à bénéficier de ces dons. Marcher ne nécessite ni apprentissage, ni technique, ni matériel, ni argent. Il faut juste un corps, de l'espace et du temps.
    Mais la marche est aussi un acte philosophique et une expérience spirituelle. Allant du vagabondage au pèlerinage, de l'errance au parcours initiatique, de la nature à la civilisation, l'auteur puise dans la littérature, l'histoire et la philosophie : Rimbaud et la tentation de la fuite, Gandhi et la politique de résistance, sans oublier Kant et ses marches quotidiennes à Knigsberg.
    Et si l'on ne pensait bien qu'avec les pieds ? Que veut dire Nietzsche lorsqu'il écrit que « les orteils se dressent pour écouter » ? C'est ce que l'on cherche ici à comprendre.
    À la fois traité philosophique et définition d'un art de marcher, ce livre en réjouira beaucoup, qui ne se savaient pas penseurs en semelles.

    Une lecture sensible et incarnée qui donne envie de partir en promenade toutes affaires cessantes.

    © Carnets Nord, 2009 / Albin Michel
    © et (P) Audiolib, 2020
    durée : 6h07

  • Passer toute sa journée chez Ikea, rencontrer ses beaux-parents, se faire larguer au café, cohabiter avec son ado, faire un peu trop la fête...
    Autant de situations qui peuvent nous déboussoler. Que faire pour éviter la crise de nerf ou de larme? Et si vous invitiez Platon, Spinoza, Nietzsche et leurs amis pour évoquer toutes ces questions du quotidien? Qu'est-ce que Kant aurait répondu à un texto de rupture? Aristote aurait-il repris une vodka? L'herbe est-elle plus verte chez Epicure? Les philosophes quittent enfin leurs bibliothèques pour devenir nos complices.
    Douze récits, douze concepts, douze philosophies pour nous aider à réagir avec humour à toutes les surprises de la vie.

  • D'où vient la vie ? Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ? Des philosophes grecs à Einstein, en passant par Newton et Darwin, voilà trois mille ans que les hommes s'efforcent de répondre à ces questions. Depuis que nous sommes entrés dans l'âge moderne et postmoderne, la science, la technique, les chiffres ont conquis la planète. La « raison » a permis aux hommes de remplacer les dieux à la tête des affaires du monde. Où en sommes-nous aujourd'hui ? Dieu est-il à reléguer au musée des puissances déchues ? La vie a-t-elle un sens ou est-elle une parenthèse entre deux néants ?
    Avec les mots les plus simples et une rigueur mêlée de gaieté, Jean d'Ormesson aborde de façon neuve ces problèmes de toujours et raconte au lecteur le roman fabuleux de l'univers.

    Il n'est pas simple d'introduire de la gaité dans la métaphysique. C'est pourtant ce que fait Jean d'Ormesson, et que restitue avec talent la lecture alerte d'Hervé Lacroix.

    Durée : 5 h 30 min

  • "La femme a toujours été, sinon l'esclave de l'homme, du moins sa vassale ; les deux sexes ne se sont jamais partagé le monde à égalité ; et aujourd'hui encore, bien que sa condition soit en train d'évoluer, la femme est lourdement handicapée. En presque aucun pays son statut légal n'est identique à celui de l'homme et souvent il la désavantage considérablement."

  • Pendant plus de quinze ans, Gilles Deleuze a donné son cours le mardi, de 10h à 13h 30, dans une salle ordinaire de l'université Paris VIII. Il était hostile aux amphithéâtres, dont il disait qu'ils coupaient tout échange. Au premier rang, les prévoyants arrivaient dès 8h30 : étudiants japonais avec magnéto high-tech, retraités ou habitués passionnés. Les suivants se mettaient où ils pouvaient, jusqu'à former des grappes autour de la porte. Ce cours était un mélange incroyable de liberté et d'une parole magistrale avec des moments d'inspiration de haute volée.
    Avec passion, Gilles Deleuze transmet un savoir qui s'adresse aussi bien aux non-philosophes qu'aux étudiants. Quiconque l'a entendu a encore distinctement dans l'oreille le magnétisme de sa voix et la puissance de sa pensée.

  • Dès leur plus jeune âge, dès que le langage se met en place de façon plus complexe, les enfants posent spontanément des questions philosophiques. Les "Pourquoi ?" d'abord, et puis vers trois-quatre ans, des questions plus ciblées sur le sens de la vie et de la mort, sur leur relation aux autres et au monde en général. Ce livre audio permet d'accompagner les enfants dans ce questionnement enfantin tout en faisant référence à des auteurs classiques qui avaient déjà abordé les mêmes questions fondamentales. Chiara PASTORINI & Claude COLOMBINI

    DE 5 À 10 ANS
    UNE RENCONTRE AVEC SOCRATE, PLATON...
    AVEC MADDALENA ET GIOVANNI LACROIX, GABRIELLE ROYER

    LA PHILOSOPHIE, C'EST QUOI ? SOCRATE ET PLATON o PUIS-JE FAIRE CONFIANCE À MES SENS ? ARISTOTE o CROIRE OU SAVOIR ? LUDWIG WITTGENSTEIN o UN JOUR SUR LES HAUTEURS D'ATHÈNES...

    MUSIQUE : SANTOS CHILLEMI
    DIRECTION ARTISTIQUE : CLAUDE COLOMBINI FRÉMEAUX

  • La nouvelle collection audio qui va à l'essentiel : en 50 notions clés maitrisez votre sujet !Longtemps réservée aux études savantes, la philosophie a retrouvé la faveur du grand public ces dernières années et on ne compte plus les cafés-philo ouverts dans toute la France, les magazines consacrés à cette noble discipline.
    Ce livre audio a pour but d'aider tous ceux que la philosophie intéresse, mais qui n'en maitrisent pas les bases, à comprendre les 50 concepts clés de la philosophie, dans un langage clair, simple, et en illustrant le propos d'exemples concrets. Chaque notion clé est présentée de façon synthétique, centrée sur l'essentiel. L'écoute de cet ouvrage permettra à chacun de comprendre de quoi l'on parle lorsque l'on parle de philosophie. En toute simplicité.
    Dans ce livre audio, vous apprendrez notamment que c'est Albert Camus qui a rendu célèbre la philosophie de l'absurde, que Socrate est considéré comme le père de la philosophie ou encore la signification du terme eudémonisme.

  • Il y aura trois siècles en juin 2012 naissait Rousseau. Ces anniversaires ont bien souvent des allures de mausolées érigés en l'honneur de grands hommes qu'on ne célèbre que pour mieux s'autoriser à oublier leur pensée. Mais à cette aune, Jean-Jacquesfait encore aujourd'hui de la résistance.
    C'est ce que montre Jean-Paul Jouary dans ce « Rousseau, citoyen du futur » qui, au-delà des élèves et étudiants, s'adresse à toutes celles et ceux qui cherchent à inventer de nouvelles formes politiques propres à réconcilier la citoyenneté de chacun avec les exigences collectives de toute vie sociale.
    Au service de cette pensée dont l'acuité est trop souvent noyée sous les lieux communs, Daniel Mesguich met un mélange de subtilité, de véhémence et de conviction qui rend enfin justice à l'analyste inspiré du « Contrat social ».
    Durée : 2h

  • Jérémie est professeur de philosophie au Collège Montmorency, rappeur du duo La Brigade des Moeurs, et chroniqueur philo à Radio-Canada (C'est fou, On dira ce qu'on voudra...). Il a aussi écrit ponctuellement pour La Presse, dans le magazine Nouveau Projet ou sur le site Voir.ca.

    Jérémie en a marre d'entendre, partout dans les médias, du monde s'énerver sur tout et n'importe quoi. Il nous invite donc à « philosopher », c'est-à-dire réfléchir calmement à tous les aspects d'une question, pour tenter d'en saisir la complexité, les contradictions éventuelles, et pour s'en faire une idée un peu plus nuancée que ce que nous proposent nombre de commentateurs, chroniqueurs, éditorialistes, ou finalement quiconque ayant accès à un porte-voix, ne serait-ce que Facebook.

    Dans Avant je criais fort, Jérémie aborde le mensonge, l'ennui, la guerre, les accommodements religieux, l'intelligence artificielle, la pudeur et bien d'autres sujets, et convoque pour cela René Descartes, Mel Gibson, Gilles Latulippe, P.K.Subban, Simone Weil, Saint-Augustin, Serge Bouchard, et quelques autres...

  • PENSEE ANTIQUE 1

    COLLECTIF

    Quelle est l'importance de la pensée antique dans l'histoire de la philosophie ? Quelles sont les grandes idées dont nous avons hérité ? En quoi Platon et Aristote façonnent-ils notre manière de penser ? Frémeaux & Associés et les Presses Universitaires de France s'associent pour proposer un cours particulier de Jean- François Mattéi qui explique pédagogiquement chacun des concepts de la pensée antique (le premier volumeprésente les Présocratiques, Platon et Aristote ; le deuxième coffret est consacré à Épicure, les Stoïciens et Plotin). Le plaisir d'un accès simple au savoir universitaire. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX et Paul GARAPON

  • "Quels sont les apports d'Épicure et de Plotin aux idées philosophiques ? Frémeaux & Associés et les Presses Universitaires de France s'associent pour proposer un cours particulier de Jean- François Mattéi qui explique pédagogiquement chacun des concepts de la pensée antique. Ce coffret présente Épicure, les Stoïciens et Plotin. Il fait suite au premier, consacré aux Présocratiques, à Platon et à Aristote. Un accès attractif et simple au savoir universitaire."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX et Paul GARAPON

  • Le Monde et Frémeaux & Associés mettent à la disposition du public l'entretien d'Edgar Morin mené par Nicolas Truong lors des Rencontres du Monde, permettant de découvrir l'un des grands intellectuels du XXè siècle par le biais d'une véritable introduction incarnée à son oeuvre. Personnalité singulière se refusant à entrer dans les schémas bien ordonnés des disciplines universitaires ou des courants de pensée dominants, Edgar Morin se soustrait à la banalité pour offrir des idées en avance sur leur temps. Le penseur nous présente ici ses révoltes : résistant pendant l'Occupation, communiste devenant antistalinien, lucide face aux problématiques de la guerre d'Algérie, sociologue précurseur de la culture populaire, penseur de la mondialisation, le philosophe indiscipliné embrasse la complexité d'un monde où tout est lié, où les concepts doivent être abordés dans leur ensemble et où les bornes arbitraires imposées doivent être dépassées. Cet ouvrage sonore laisse la parole à Edgar Morin, et si, à travers ses combats, c'est tout le XXè siècle qui défile, sa réflexion nous guide vers la compréhension du siècle suivant. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • Volume 14 "Nietzsche"
    "Ne sais-tu pas que dans chacune de tes actions, l`histoire entière du devenir se répète en abrégé ?" Friedrich NIETZSCHE
    "L'écriture de l'histoire de la philosophie occidentale n'est pas neutre : une Grèce prétendument fondatrice à l'exclusion des pensées qui la précèdent dans le temps, une domination idéaliste, notamment platonicienne, une tradition qui poursuit ce parti-pris avec le spiritualisme chrétien et l'idéal allemand - l'historiographie dominante est nettement platonicienne. Or, on peut proposer une contre-histoire de la philosophie qui se soucie d'un autre lignage : matérialiste, hédoniste, nominaliste, athée, sensualiste, empirique, etc. Et s'y inscrire avec le souci d'une pensée systématique." Michel Onfray
    "La Contre-histoire de la Philosophie de Michel Onfray s'apparente à un catalogue raisonné de l'histoire de la pensée. Mais un catalogue dans sa version orale et improvisée qui permet par la verve et l'authenticité d'une transmission incarnée de démocratiser le savoir de la Philosophie occidentale." Patrick Frémeaux.

  • « Marcel Conche est né en 1922, à Altillac, en Corrèze, où il vit à nouveau. C'est là, chez lui, qu'eurent lieu les entretiens qu'on va écouter. Ils réunissaient François Lapérou (qui fut l'initiateur et l'organisateur de ces rencontres), Françoise Dastur, Jean-Philippe Catonné, Gilbert Kirscher, Yvon Quiniou et votre serviteur, tous réunis autour de Marcel Conche - non pas tant pour lui rendre hommage, il n'en a guère besoin, mais pour l'interroger, l'écouter et débattre avec lui. Je ne dirai rien du résultat : à chacun d'en juger. La philosophie de Marcel Conche est un naturalisme tragique - la nature est éternelle, aucun monde ne l'est -, qui débouche sur une sagesse singulière et sur « la morale une et universelle ». Il apprend à habiter l'apparence et la nature, mais sans céder sur les droits de l'homme ; à penser l'infini, mais sans dévaloriser la finitude ; à se passer de Dieu, mais sans renoncer à aimer. » André COMTE-SPONVILLE

  • « Longtemps la distinction entre le bien et le mal, les vertus et les vices, s'est présentée comme absolue, tranchée par la volonté de Dieu, l'ordre de la Nature, le cours de l'Histoire ou encore l'essence de l'Homme. Aujourd'hui, le désenchantement du monde, l'évolution des techno-sciences, la libéralisation des moeurs et les horreurs historiques du dernier siècle semblent avoir irrésistiblement brouillé les notions mêmes du bien et du mal, la frontière entre elles devenant toute relative jusqu'au fond des consciences auxquelles on intime maintenant de « ne surtout pas juger ». Il est donc urgent de penser à nouveaux frais « les vices et les vertus », dans leur distinction et leur articulation, si l'on veut échapper aux violences de la décivilisation collective et de la démoralisation personnelle. C'est ce que proposent ces seize études philosophiques, selon des démarches et des thèses sans doute différentes mais surtout complémentaires. » Stéphane Vendé & Joël Gaubert

  • "Banni de sa communauté juive d'origine, influencé par les courants de pensée novateurs de son temps - au premier rang desquels le cartésianisme - Spinoza (1632-1677) consacra une vie retirée à la production d'une oeuvre philosophique dont l'influence considérable n'a pas cessé de se faire sentir. La radicalité de ses conceptions fait du spinozisme une philosophie qui est encore, à bien des égards, devant nous. La sélection du présent coffret répond au seul objectif pédagogique d'introduire à cette philosophie, sans prétention à l'exhaustivité."
    Patrick DUPOUEY
    "Tous les textes ont été traduits du latin par Patrick Dupouey, dans le respect du sens original. L'écriture austère de Spinoza, qui vise à la seule vérité et non à l'agrément, n'a pas à être enjolivée. N'ont été apportés que les aménagements strictement nécessaires, toujours minimes, pour rendre audible l'écriture de Spinoza. Éric Pierrot, par sa lecture, restitue parfaitement la logique du propos et nous permet une compréhension plus aisée de cette pensée fondatrice de la philosophie moderne."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

empty