BD généralités

  • La revue dessinée n.33 Nouv.

  • « Un homme qui ne marche pas ne laisse pas de traces », disait le dessinateur Georges Wolinski. Cette phrase pourrait décrire la petite révolution en cours dans la protection de l'environnement : la création d'espaces où l'être humain s'aventure peu et n'intervient quasiment plus, autrement dit le « réensauvagement ».
    Le terme n'a rien de commun avec celui lancé dans le débat public pour nourrir les peurs et provoquer des polémiques sécuritaires, il évoque au contraire des formes de cohabitations harmonieuses basées sur la contemplation et l'apaisement. Il désigne surtout une conception de la conservation où l'humain se fondrait parmi les autres espèces et laisserait la nature reprendre ses droits. Parfois jugée simpliste ou utopiste, cette approche, taxée par ses détracteurs de « nature sous cloche », se propage sur tous les continents. Au-delà des frictions qu'elle suscite, elle a le mérite de soustraire certains territoires aux activités destructrices et d'apporter une lueur d'espoir face au déclin du vivant.
    Car là où l'homme marche, parfois les traces ne s'effacent pas. Ces dernières décennies, Martiniquais et Guadeloupéens l'ont constaté à leurs dépens. Leurs sols, cultures, rivières, poissons sont devenus toxiques sous l'effet du chlordécone, un pesticide épandu par centaines de tonnes pour permettre l'exportation massive des bananes produites en monoculture. Dès 1975, des décisions auraient pu être prises pour éviter le désastre. Mais rien n'a été fait.
    Pire, des dérogations ont été accordées pour que ce produit continue à empoisonner les Antilles après avoir été banni de l'Hexagone. Alors des voix s'élèvent pour dénoncer le mépris des autorités. Faut-il voir dans leur inertie la volonté d'ignorer un héritage qui dérange ? La question pourrait également être posée pour les objet africains qui peuplent les allées du Quai Branly et les devantures des galeries privées. Quelle histoire viennent-ils nous raconter ?

  • Savez-vous qu'Hokusai et les estampes sont les véritables ancêtres du manga contemporain ? Qui sont le mangaka et le tantôsha ? Ou encore savez-vous que la France est le pays qui lit le plus de mangas au monde, après le Japon ? Dans cet ouvrage accessible pour les novices comme pour les initiés, Jean-Samuel Kriegk nous présente avec précision tous les rouages de cette industrie, ses origines et évolutions, son influence dans le monde entier et en particulier en France, ainsi que ses liens avec les animations, jeux vidéo et bien sûr l'art contemporain.

  • Les arts dessinés n.2 ; Laurent Durieux : l'art de l'affiche : les grands entretiens Nouv.

  • Corto ou l'aventures avec ses cinq sens !
    Né d'une conversation de table entre Hugo Pratt et Michel Pierre, ce livre de cuisine réunit, en autant de chapitres correspondant aux zones géographiques traversées par Corto Maltese, les recettes que le marin pourrait avoir essayées, voire cuisinées à bord de son bateau. Du Pacifique à l'Afrique ou aux Caraïbes, en passant par son enfance cordouane, on aura là un avant-goût de cuisines variées, d'épices, de poissons et de viandes à marier avec sagesse et imagination aux vins, bières et alcools de tous les coins du monde, choisis grâce aux conseils d'un sommelier professionnel. Recettes originales, mais aussi pratiques, faciles et vite prêtes, pensées pour être préparées à bord, même en pleine navigation...

  • En collaboration avec Mediapart, La Revue Dessinée publie une Édition spéciale intitulée « Ne parlezpas de violences policières ». Cette revue de 160 pages décrypte les rouages d'une violence d'État, desmanifestations des Gilets jaunes à la mort de Cédric Chouviat.Au sommaireLes enquêtes édifiantes de Pascale Pascariello et Camille Polloni racontéesen bande dessinée. Sous les traits des dessinateurs Thierry Chavant et AurorePetit, les journalistes de Mediapart passent au crible le fonctionnement de la policedes polices et l'histoire d'une arme controversée, le LBD.Un reportage inédit de l'autrice Marion Montaigne au Salon mondial del'armement. Plongée dans cet univers riche en testostérone, la dessinatrice passeaux rayons X des innovations dignes de la science-fiction qui composeront peutêtrele futur arsenal des forces de l'ordre.Un documentaire sur les origines et l'essor de Black Lives Matter, de lamort de Trayvon Martin à celle de George Floyd. Ce n'est pas un moment, c'estun mouvement , préviennent les militants. Parfois présenté comme un acte II dumouvement pour les droits civiques, leur combat est devenu mondial.Des témoignages de l'intérieur. Officier de police judiciaire ou CRS, gradé ousimple flic, six membres des forces de l'ordre tombent le casque pour parler de leurinstitution. Leur parole est rare. Plus encore lorsqu'elle est critique.« Mourir dans les rues de Paris ou en banlieue n'a pas la même valeur »,dans un entretien au long cours Assa Traoré raconte son combat.

  • A l'occasion de l'année de la BD 2020-2021, et d'un programme ambitieux d'expositions consacrées à la bande dessinées en Afrique, Les Cahiers de la BD ont décidé - une fois n'est pas coutume - de changer de point de vue et d'apporter un regard neuf sur la bande dessinée qui vient du Sud, et tout particulièrement de l'Afrique subsaharienne. Avec, notamment, un reportage en pays Bamoun, dans l'actuel Cameroun où, dès le xixe siècle, un peuple inventa un langage qui mêlait texte et dessin, une étude de l'épopée de Soundiata Keita écrite et dessinée par le griot Konate Dialibe, une analyse des tendances en présence et un petit historique des différentes acculturations de la bande dessine en Afrique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Balade en Armorique à la suite du célèbre marin !
    Après nous avoir dévoilé les arcanes de Venise, Corto Maltese nous emmène dans sa Bretagne, entre Armor («pays de la mer») et Argoat («pays des forêts»). Une terre de mystères, où fées, korrigans et revenants traversent la lande brumeuse, un pays de forêts où ont élu domicile Merlin l'enchanteur, Morgane, Viviane, une mer fougueuse où les bateaux font naufrage... Ce guide touristique hors-normes invite à la découverte des chemins de traverse, et décrypte la Bretagne à travers ses légendes et son histoire. Mettant au jour l'âme bretonne, explorant les replis de sa côte, ce guide développe également des thèmes chers à Corto : les mégalithes, les Celtes, les contrebandiers ou encore la Légende de la mort...

  • Elle encra définitivement la bande dessinée dans le paysage culturel, intellectuel et littéraire français. On dit qu'elle fut la meilleure sociologue du pays ; elle fut surtout une authentique génie artistique, elle inventa une langue, mis au point un style graphique extraordinaire, inspira des centaines d'auteurs, en bref : elle a tout changé. Ce livre reprend le numéro paru en juin de 'L'Obs', où elle publié les "Frustrés" et "Agrippine", augmenté de quelques hommages.

  • Schtroumpfopédie Nouv.

    Une petite encyclopédie illustrée de tous les Schtroumpfs, des figures de légende comme le Grand Schtroumpf ou la Schtroumpette, aux Schtroumpfs les plus étonnants comme le Schtroumpf volant, sans oublier tous les humains qui ont pu les côtoyer comme Gargamel ou Johan et Pirlouit.

  • Pour sa réouverture, le musée Maillol frappe fort en consacrant la première grande exposition au scénariste-dessinateur Albert Uderzo. Un hommage à l'artiste, disparu il y a un peu plus d'un an, qui inventa, en 1959 avec son ami René Goscinny, les personnages d'Astérix, d'Obélix et de tous leurs amis.
    Cette édition donne les clés du génie artistique d'Uderzo, analyse les ressorts comiques ou pas de son dessin, sa capacité à reproduire toutes les nuances des sentiments humains.

    Beaux Arts Éditions revient sur la vie formidable d'un homme et d'un artiste d'origine italienne, qui comprit si bien la nature profonde des Français et dont les planches originales valent aujourd'hui des fortunes.

    Exposition au Musée Maillol, du 27 mai au 30 septembre 2021

  • Raconter René Goscinny en bande dessinée. Et lui donner la parole, au fond, pour la première fois. Tel est le projet de cet album exceptionnel. Un événement artistique. Et un livre de tendre amitié.
    Catel, célèbre dessinatrice, travaille depuis quatre ans, avec l'appui et l'amitié d'Anne Goscinny, à ce « Roman des Goscinny » - un roman graphique où tout est vrai. 320 pages magnifiques, en trichromie, où Catel nous raconte la vie de René Goscinny. Sa naissance, dans le Paris des années 20, au coeur d'une famille juive, exilée de Pologne et d'Ukraine. Son père, chimiste, fils de rabbin. Sa mère, née en Ukraine, ayant fuit les progroms. Son grand-père, imprimeur de journaux yiddish. Son grand-frère moqueur, Claude. L'enfance en Argentine, bientôt. Et les passions de René : le dessin, le rire, puis l'écriture.
    Catel nous emmène dans un voyage familial marqué par l'histoire, entre l'Amérique et l'Europe. Tandis que le jeune René cherche sa voie, lui le « paresseux contrarié », une partie de la famille meurt dans les camps d'extermination. René part à New York, frappe à toutes les portes, dessine et vit dans la pauvreté avec sa mère. A Bruxelles puis à Paris, il trouvera peu à peu sa vocation : non pas dessiner, mais écrire, scénario, sketchs, histoires. Goscinny crée, avec Uderzo, le personnage d'Astérix, qui devient très vite célèbre dans le monde entier ; mais aussi le Petit Nicolas avec Sempé. Et il est le grand scénariste de Lucky Luke et de Iznogoud.
    C'est aux portes du « célèbre village gaulois » que s'arrête le premier tome du « Roman des Goscinny » : alternant avec force et tendresse des épisodes de la vie de « René » ; et ceux racontés par sa fille Anne à son amie - donnant une vérité, une drôlerie et une émotion à ce projet fondateur.

  • Un vent nouveau souffle sur le Studio Ghibli ! La sortie au cinéma de leur dernier film Aya et la sorcière le 18 août prochain, les 20 ans du Voyage de Chihiro au Japon et la sortie d'une nouvelle collection des DVD et Blu-ray... L'occasion était trop belle de consacrer un hors-série à ce studio légendaire !AU SOMMAIRE DE VOTRE NOUVEAU HORS-SÉRIE : Retrouvez plus de 80 pages d'articles en tout genre ! Actualités, histoire, portraits, analyses et entretiens de figures du studio vous attendent ! La musique de Joe Hisaishi est aussi à l'honneur ainsi que les témoignages et souvenirs de personnalités qui ont oeuvré au rayonnement des oeuvres du studio au Japon et en France. Mais ce n'est pas tout : parcourez tous les films du studio, du Château dans le ciel à Aya et la sorcière en passant par Le Château Ambulant et Porco Rosso ainsi que les courts métrages et les séries, on revient sur tout Ghibli à l'écran !Prêts à replonger dans les mondes aussi beaux qu'inspirants du Studio Ghibli ? C'est le bon numéro pour cela !

  • Couverture Voutch ou Gérard Dubois Philippe Dana Judith Vanistendael Emmanuel Guibert Mattotti par Frédéric Bosser Philippe Ghielmetti Gérard Dubois / les 7 Peches Patrick Chappatte Philippe Geluck José Parrondo Christophe Blain Rutu Modan studio Bobypills Bailly pour Petit Poilu Vincent Bioules par Corréard Georges schwizgebel Guillaume Dégé Alain Galeron

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la science-fiction !

    Découvrez la première bande dessinée documentaire retraçant l'histoire de la science-fiction, narrée par un spécialiste du genre. Plus qu'un simple historique, il s'agit d'une véritable réflexion autour du genre, un panorama riche en anecdotes et en surprises. Qui a écrit le premier récit de science-fiction ? Comment est née la science-fiction américaine ? Quels livres faut-il lire pour tout savoir sur la conquête spatiale ? Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

  • Qui était réellement Hergé ? Personne ne le sait vraiment, tant l'homme était discret sur sa vie personnelle et l'auteur effacé derrière sa créature omnipotente : Tintin. À travers une nouvelle analyse des différentes interviews qu'Hergé donna tout au long de sa carrière, dans la presse francophone et internationale et à la télévision, Les Cahiers de la BD dressent le portrait d'un auteur ambigu, à la fois maître de sa création et emporté par un succès qui fera naître chez lui une profonde dépression. Le titre de ce hors-série est à prendre au pied de la lettre :
    Hergé se raconte lui-même, avec plus ou moins de mystère, tout comme la vie d'Hergé peut se raconter de différentes façons.

    /> Des premières interviews, dans les années 1930, où la BD est encore considérée comme un divertissement pour les enfants, aux émissions comme « Apostrophe » ou « Les rendez-vous du dimanche », dans lesquelles Hergé passe au mieux pour un amuseur public, ce hors-série exceptionnel montre aussi comment, à travers Hergé et sa créature, la perception de la bande dessinée a évolué. Avec de nouveaux témoignages des principaux biographes et spécialistes du corpus hergéen comme Numa Sadoul, Benoît Peeters et Pierre Assouline.

  • F. Walthéry le facétieux : dans les coulisses de la BD avec Franquin, Peyo, Tillieux et les autres Nouv.

    Si certains auteurs sont tombés dans la marmite de la bande dessinée dès leurs plus jeunes âges, rares sont ceux qui l'ont débuté aussi tôt que François Walthéry. À 15 ans, il assiste déjà le dessinateur Mitteï, et à 17 ans, il quitte son village liégeois pour devenir le premier collaborateur de Peyo, alors dépassé par le succès grandissant des Schtroumpfs. Pendant dix années passées à Bruxelles, le jeune François Walthéry réalise bien entendu des albums qui marqueront plusieurs générations (Natacha, Les Schtroumpfs, Benoît Brisefer, Johan et Pirlouit, etc.), mais il vit surtout avec quelques-uns des plus grands auteurs de l'époque. Non seulement, il travaille avec Peyo (Les Schtroumpfs), Derib (Yakari), Gos (Le Scrameustache), Roger Leloup (Yoko Tsuno) et Marc Wasterlain (Docteur Poche), mais toutes ses sorties se déroulent auprès des figures marquantes des Éditions Dupuis: Franquin (Gaston et Spirou), Will (Tif et Tondu), Roba (Boule et Bill), Tillieux (Gil Jourdan), Yvan Delporte et les autres. Témoin privilégié de leurs soirées délurées, Walthéry revient en détails sur des moments importants, comme la création de Natacha ou le choix du repreneur de Spirou, ainsi les tours pendables que ces grands enfants se sont joués les uns aux autres. Et avec les années, l'esprit facétieux de Walthéry ne l'a jamais quitté. Il a par la suite réalisé les 400 coups dans les festivals de bande dessinée, aux côtés de Cauvin et Lambil (Les Tuniques bleues), lorsqu'il ne réunissait pas tous ses confères à la Police de Liège pour apprendre à tirer avec de vrais revolvers sur des cibles qu'ils avaient peintes. Sans oublier ses aventures avec le chanteur Renaud, ainsi que d'autres hauts faits (et méfaits) haut en couleur!

  • Captain Tsubasa, Slam Dunk, Haikyû!!, Jeanne et Serge, Ashita no Joe, Initial D... Revivez avec nous les émotions de 50 ans de séries spor tives ! Olive et Tom (Captain Tsubasa) n'est pas uniquement un récit sur le football. Si l'anime a inspiré les champions Lionel Messi et Kylian Mbappé, il a popularisé la pratique du ballon rond au Japon et y a initié la création d'une ligue professionnelle ! De la même manière, Jeanne et Serge (Attacker You!) a multiplié le nombre d'inscrits en club de volley-ball dans plusieurs pays. Sport et manga forment un cercle vertueux : en s'inspirant d'athlètes réels pour créer les héros, les bandes dessinées japonaises conçoivent des champions exemplaires qui transmettent aux lecteurs la passion pour le sport . Que ce soit le basket (Slam Dunk), le football américain (Eyeshield 21), la natation (Free!), le patinage artistique (Yuri!!! on Ice) ou les sports mécaniques (Initial D), il y a toujours un manga ou un anime qui célèbre votre sport favori.
    Au-delà de la présentation des oeuvres, c'est ainsi l'évolution de la figure du héros, l'avancée des pratiques sportives et la diversité des enjeux narratifs qui sont mis en lumière au fil des pages de ce focus sur Le Sport animé ! Alors, prêt pour le coup d'envoi ?

  • Tezucomi n.2

    Collectif

    Le concept du Tezucomi est simple : des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur oeuvre préférée du maître et produisent un chapitre spin-off, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga. Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

  • Antiracisme, féminisme, écologie... la bande dessinée peut-elle s'engager ? A l'heure où des problèmes de société saillants ressurgisssent, Les Cahiers de la BD s'interroge sur la capacité de mobilisation des auteurs de bande dessinée à travers leurs productions les plus récentes. Avec également un imposant cahier monographique consacré à Chris Ware, qui publie son dernier roman graphique : Rusty Brown (éd.
    Delcourt). Et aussi, une enquête exclusive sur les origines de la BD chinoise.

empty