Géographie culturelle

  • L'empire des Yakuza : pègre et nationalisme au Japon Nouv.

    A l'instar du ninja et du samurai, le yakuza fait partie des figures imposées de la culture et de la société japonaise. Largement représenté dans la littérature et le cinéma, couvert de tatouages, phalange coupée, langage rude et violence soudaine, il fascine et interroge : comment cette structure archaïque et quasi-féodale peut-elle perdurer dans un Japon démocratique, industrialisé et technologique ?
    Pour comprendre et éviter le piège de l'essentialisation et du culturalisme, une comparaison avec d'autres pays, notamment la mafia née en Sicile, permet de dégager des éléments communs, mais aussi de mettre à jour la spécificité de la pègre japonaise : sa proximité avec l'extrême droite, dans l'idéologie comme dans l'action.
    S'appuyant sur un méticuleux travail de recherche et une analyse originale, Philippe Pelletier démontre ainsi comment les yakuza sont nés à un moment donné, en un lieu donné, en réponse à une demande politique qui interroge in fine sur deux éléments : la nature réelle de la démocratie japonaise et le rôle d'une figure tout aussi emblématique que le yakuza, celle de l'empereur.

  • Aujourd'hui, le paysage s'inscrit dans un contexte institutionnel qui promeut la prise en compte des habitants et des usagers, leur consultation voire leur participation. Il est devenu un enjeu de mobilisations, un objet de politiques publiques et un outil de médiation. Les acteurs, à toutes les échelles, en appellent à la sensibilisation, à l'éducation, à la mobilisation autour du paysage.
    Cet ouvrage fait dialoguer les principaux acteurs actuels de la formation du paysage, provenant de contextes divers: enseignement secondaire, formation des enseignants, universités, écoles de paysage, etc. Il propose des outils, des analyses, des démarches pour nourrir une didactique du paysage. Il présente une variété de dispositifs pédagogiques adaptés à tous les publics.
    Les 13 chapitres du livre sont enrichis par une version numérique qui présente des cas d'étude pédagogiques par le biais de 38 fiches interactives.
    Aboutissement d'un programme de recherche financé par le Fonds national suisse de la recherche intitulé « Didactique du paysage» (2015-2018) qui s'est consacré à l'élaboration de méthodes et d'outils qui peuvent nourrir la didactique du paysage, Sur les bancs du paysage initie et anime le débat autour du paysage et de son devenir.

  • Etat des lieux de la situation des Balkans depuis les années 1990. Décrit la construction des États-nations bouleversés par les différents conflits, la recomposition des sociétés, l'affirmation des identités nationales, ses relations avec le reste du monde et l'état de son patrimoine.

  • Une histoire du christianisme dans le monde, de sa naissance en Palestine à la création de nouveaux mouvements, en passant par sa diffusion dans le reste du monde à partir du XVe siècle, les conflits, etc. Cet atlas présente également les pratiques, les rituels, les pèlerinages, le culte des saints, ou encore le monachisme. Avec une partie sur les défis contemporains.

  • Après le succès de la France, géographie curieuse et insolite, l'ouvrage dédié au nord de la France avec de nombreuses anecdotes et particularités insolites...
    ? Ouvrage proposant une découverte des Hauts-de-France et de sa géographie : des faits incontournables ou méconnus de l'histoire régionale et souvent insolites y sont présentés ;   ? Nombreuses illustrations, dont des affiches touristiques du début du siècle dernier, pour un livre aussi distrayant qu'informatif ;
    ? Informations, écrites par un géographe moderne tordant souvent le cou aux idées reçues ;
    ? Cinq parties reprenant les cinq départements : Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais et Somme ;

  • De Madagascar à la Mélanésie, Joël Bonnemaison fut l'homme des îles, ces mondes à la fois clos et ouverts où s'exprime l'essentiel de notre condition terrestre.
    Il voyait dans les structures concrètes et l'organisation matérielle de l'espace l'expression d'un imaginaire peuplé de symboles, de visions et de rêves. Pour lui, les paysages observables n'étaient pas dissociables des modes de pensée dont ils dépendent et qu'ils donnent à voir.
    Ce bref ouvrage est issu de la transcription des derniers cours de géographie culturelle qu'il a donnés à l'université de Paris-IV Sorbonne entre 1994 et 1997.
    Par ses références textuelles et iconographiques il nous invite à découvrir ou à revisiter l'oeuvre novatrice de ce grand spécialiste de l'Océanie.

  • Découvrir la russie

    Evelyne Enderlein

    L'ouvrage Découvrir la Russie est à la fois un livre de référence et un manuel. Il se propose de fournir, sous forme condensée, les informations de base sur le pays russe, les multiples facettes de sa culture et les principaux domaines de la vie nationale. Il présente les caractéristiques géographiques, humaines, culturelles et civilisationnelles, se concentrant sur les données objectives et fondamentales pour comprendre chacun des domaines abordés. Son usage permet à l'utilisateur d'acquérir un solide fond de connaissances générales et, s'il le souhaite, d'approfondir ensuite ses sphères d'intérêt.
    Le livre est présenté sous forme bilingue, ce qui en constitue toute l'originalité et lui confère son caractère unique. Les textes russes, écrits dans la langue littéraire standard, permettront à l'apprenant de se familiariser avec les tournures syntaxiques et les unités lexicales propres à la réalité abordée. Celle-ci est concrétisée par de multiples illustrations et photographies originales en couleur.
    L'ensemble comprend 61 articles répartis au sein de grandes thématiques :
    La nature - la population - les villes de la Russie européenne et sibérienne - la vie politique - la culture - la société - l'économie - les médias.
    Les auteurs, enseignants-chercheurs français et russes, se sont efforcés de dégager pour chaque sujet les éléments les plus caractéristiques, écartant toute prise de position tendancieuse, souhaitant susciter l'intérêt plutôt que la polémique.
    L'ouvrage s'adresse aux étudiants francophones, aux apprenants bilingues, aux Français travaillant en Russie, bref, à toute personne intéressée par le pays, désireuse d'approfondir ses connaissances par une meilleure compréhension de son actualité et de son histoire et, concurremment, d'améliorer ses compétences linguistiques.

  • La géographie culturelle s'intéresse à l'importance des représentations (les images du monde que chacun se construit) pour comprendre le monde qui nous entoure.
    Elle a joué un rôle fondamental dans l'évolution de la discipline géographique en lui permettant notamment de s'inscrire dans le champ bouillonnant des cultural studies, et à établir des liens nombreux et fructueux avec les études littéraires, artistiques, et les sciences humaines et sociales. L'espace et la culture sont en effet inextricablement liés : l'espace, produit social, porte l'empreinte de la culture qui l'a façonné ; inversement, la culture comporte des aspects spatiaux.

    Cette introduction présente l'ensemble des objets de la géographie culturelle, des plus connus (paysage, territoire) aux plus récents (genre, corps, émotion), et ses principales méthodes (cartes mentales, participatives ou sensibles).

  • Élisée Reclus, Albert Camus, l'Algérie : deux personnages, une contrée, une convergence évidente. Une philosophie, une esthétique et une éthique rapprochent Reclus et Camus. Et pourtant, ils sont rarement évoqués ensemble.
    Malgré le demi-siècle qui les sépare, malgré les différences de métier, de contexte ou de caractère, ils partagent de nombreux points communs : une exigence éthique entée sur des convictions libertaires, une démarche intellectuelle, et bien sûr, une même passion pour l'Algérie. Véritable fil rouge, qui passe d'abord par un attachement familial, l'Algérie articule en effet intimement une même approche du monde.

  • « C'est à Paris dans les années soixante que j'ai découvert l'Amérique latine », écrit malicieusement Mario Vargas Llosa...

    L'Amérique latine, une fiction française ? Une fiction héritée du XIX e siècle et bâtie sur des clichées et des stéréo- types qui mêlent écrivains franchophiles, indiens en poncho, footballeurs, miss Univers et guérilleros barbus...
    Caricatural ?... Pas tant que cela si l'on en juge par le portrait que l'on dresse souvent de ce continent. Ce petit ouvrage n'a pas pour ambition de rétablir la « vérité » en dénonçant systématiquement des idées reçues, mais de nous amener à voir une Amérique latine qui résiste à toute simplification et où la diversité est la règle.

  • Fruit d'un travail collectif et pluridisciplinaire, cet ouvrage porte un nouveau regard sur les « dispositifs de simulation du monde »: des agencements d'objets et de lieux destinés à déplacer virtuellement leurs visiteurs par des procédés relevant de l'illusion, afin de leur offrir l'expérience d'une immersion dans d'autres espace-temps.
    Appréhender ainsi des dispositifs aussi divers que les panoramas, les parcs d'attraction, le cinéma, ou encore les oeuvres contemporaines en réalité virtuelle, est un moyen de questionner le besoin de simuler des mondes éloignés ou imaginaires. À travers un bouleversement des échelles, une suspension du temps et une immersion des corps, ces dispositifs sont en effet susceptibles de modifier tant l'imagination que la conscience géographique de qui les expérimente.
    Neuf textes de référence, une série d'entretiens et de brefs «intermèdes», interrogent la façon dont ces dispositifs ont transformé le monde en spectacle en le rendant plus visible et plus sensible. Ils invitent également à comprendre comment ces dispositifs ont contribué à transformer la vision et le rapport au monde des individus (rapport au corps, au corps social, à l'espace, au temps et à l'ailleurs) depuis deux siècles, tout en interrogeant la contemporanéité de ces objets.

  • Ce dossier propose d'interroger l'effectivité de la mixité et de l'égalité des sexes dans les systèmes scolaires des différents pays d'Asie.
    Les contributions présentent différents cas d'études portant sur des systèmes éducatifs et des terrains divers observés in situ en Chine, Tibet, Corée du Sud, Japon, Inde, Laos, Cambodge et Indonésie et permettent de comprendre les rapports de genre au sein des espaces scolaires et périscolaires, notamment dans le cadre de l'éducation élémentaire. Prolongeant les recherches des différents champs de la géographie et dans une approche multiscalaire, les rapports entre le féminin et le masculin sont analysés comme un rapport spatial, hiérarchisé et variable. Ce dossier explicite comment se structurent les relations de genre dans les systèmes éducatifs de ces différents pays d'Asie et de quelle manière peut persister un sexisme scolaire.

  • "Depuis les débuts du tourisme, cartes postales, brochures, affiches, guides touristiques ou films, ont donné à voir des lieux lointains ou exotiques et ont contribué à construire le désir de les visiter. À travers l'analyse d'un ensemble de biens patrimoniaux majeurs de sites du patrimoine mondial de l'UNESCO situés sur tous les continents (l'arrondissement du Vieux Québec, le site d'Angkor, la ville de Marrakech, - les anciennes concessions internationales de Tianjin en Chine, la pratique du Tango et le Bassin minier Nord-Pas-de-Calais), les textes réunis dans cet ouvrage cherchent à analyser ce que les images font au patrimoine dans le contexte de la mise en tourisme des lieux."

  • "Ce numéro spécial lance un cycle de réflexion qui aspire à colmater une brèche liée à l'enseignement et la recherche en sciences humaines, à savoir l'aspect pratique, lié au principe de recherche action et de recherche intervention. Ainsi les articles de ce numéro posent des questions pratiques et essayent par l'application des techniques empiriques de proposer des solutions et des recommandations tangibles à certains problèmes psychosociologiques."

  • Madagascar, l'île rouge, l'île heureuse comme certains l'appelaient il y a encore quelques années. Il est vrai que tout est là pour entretenir le mythe : paysages sompteux, faune et flore exceptionnelles, hospi- talité souriante de ses habitants, traditions encore vivaces...
    Pourtant, l'observateur attentif ne manque pas de souligner la grande pauvreté, les crises politiques à répétition, la violence sous-jascente qui écornent sérieusement cette image de carte postale.
    Regard croisé d'une Malgache et d'un Français, cet ouvrage montre que, si Madagascar n'est pas, et n'a jamais été, l'île heureuse rêvée par certains, elle n'est pas davantage l'enfer que pourraient décrire les statistiques.
    2 e édition de l'ouvrage de poche qui s'est vendu à 2 200 ex (épuisé depuis plus d'un an).

  • "Ce numéro de Géographie et cultures ambitionne de questionner les traductions spatiales de ces colères. À la faveur d'un mouvement inédit en France difficile à comprendre et à décrypter avec des grilles classiques des sciences humaines et sociales, les différents articles analysant les logiques spatiales des Gilets jaunes traduisent un besoin de renouvellement des cadres de compréhension : les ronds-points périphériques deviennent des pôles de luttes et parfois de violences policières, la cartographie devient participative en demeurant un outil de combat, le périurbain n'est (toujours) pas une périphérie homogène. Des échos sont clairement identifiables dans d'autres colères issues de l'injustice de traitement : l'accès aux services publics, la violence faite aux femmes, aux Noirs (aux États-Unis)."

  • "Tuer des animaux n'est jamais un acte anodin. Il n'existe pas de société où la mise à mort des animaux ne soit entourée d'un ensemble de rituels, de règles et de représentations. Aujourd'hui souvent déléguée à des sphères professionnelles spécialisées, la mort animale fait l'objet de multiples normes qui concourent toujours à en faire un travail singulier. Elle est au coeur de débats qui mettent en cause la légitimité à tuer les animaux, renvoyant pour certains à des systèmes de pensée pluriséculaires, pour d'autres à des préoccupations plus récentes concernant la souffrance animale ou le souci de l'environnement. Ce numéro analyse la circulation et l'influence des débats contemporains sur les pratiques et les justifications de la mise à mort des animaux dans plusieurs sphères professionnelles (éleveurs de chevaux, tueurs en abattoir, chasseurs de phoques, éleveurs d'animaux de boucherie). Nous entendons ainsi aider à penser quelles normes et quels enjeux de la mort animale se fabriquent et circulent aujourd'hui."

  • "Ce numéro aborde les migations à l échelon local ou interrégional et les migrations internationales. Il explore différentes questions soulevées en économie des migrations en mettant en lien les comportements des migrants avec les caractéristiques des territoires de départ ou de destination."

  • La Revue Quetelet est une revue thématique du Centre de recherche en démographie et sociétés, appartenant à l'Institut d'analyse du changement dans l'histoire et les sociétés contemporaines (IACCHOS) de l'Université catholique de Louvain. Elle publie des articles présentés lors du colloque international Chaire Quetelet organisé annuellement. Certains numéros comprennent également des articles «varia» et des articles consacrés à la démographie de la Belgique.

  • La gastronomie est une part importante de la culture de chaque pays et, à l'instar de nombreux autres traits culturels, elle donne lieu à de multiples idées reçues : les Portugais sont des mangeurs de morue, les Anglais, des buveurs de thé, les Espagnols cuisinent tout à l'huile d'olive, le Brésil est le pays de la caïpirinha, Madagascar, celui de la vanille, la Hollande est l'autre pays du fromage...
    Partant de ces idées reçues, les auteurs nous convient à une épopée gourmande agrémentée de recettes emblématiques telles que la bacalhau à Brás portugaise, les scones british, la feijoada brésilienne, le romazava malgache, etc.

empty