Grasset Jeunesse

  • À travers l'histoire d'un dragon pas tout à fait ordinaire et d'une petite princesse en cavale, ce conte moderne et initiatique interroge, non sans humour, la notion de richesse. Ce nouveau titre de la collection du Yark et de La Boulangerie des dimanches est aussi lumineux que l'amour !

  • Adaptation jeunesse de la partie indienne du best-seller La Tresse, ce bel abum graphique et lumineux nous raconte la traversée de l'Inde de la petite Lalita et de sa maman Smita, nées Dalits, Intouchables.
    Une formidable histoire de vie, de rebellion, de croyance et d'espoir, magnifiquement mise en images, qui ouvre la réflexion sur les différences sociales, la condition féminine et l'accès à l'éducation.
     

  • Selon Bruno Bettelheim, le célèbre psychologue, l'enfant éprouve le besoin de lire des contes. Il s'en pénètre jusqu'au moment où, après en avoir épuisé la substance, il ressent l'envie d'aborder une autre histoire.C'est la raison pour laquelle Etienne Delessert a décidé de choisir une vingtaine de contes de fées et de les présenter un par un, dans la collection illustrée par des artistes de réputation internationale. Ces contes choisis s'adressent à l'enfant dans un langage simple, humain. Ils n'imposent pas de morale sévère Chaque histoire propose à l'enfant un héros auquel il pourra s'identifier et qui l'aidera à passer sans heurt les moments difficiles de la vie. L'originalité de la série vient aussi du choix des illustrateurs. Etienne Delessert a essayé de donner à chacun d'eux un texte qui lui corresponde profondément, en lui demandant d'interpréter l'histoire de façon libre, de faire dialoguer texte et images un peu comme le ferait l'auteur d'un film.

  • À travers des plantes aux noms évocateurs, comme les immortelles, la pensée, l'éphémère, l'amour en cage ou la canne à pêche des anges, Agnès Domergue et Cécile Hudrisier s'inspirent de la forme japonaise ancestrale du Koan : de courtes phrases, anecdotes ou énigmes, pour méditer et provoquer ainsi « une étincelle d'éveil ». Du Koan éclos alors une fleur inconnue...
    Elles nous offrent un magnifique herbier pour s'émerveiller, penser, méditer, un ouvrage unique d'une grande originalité et d'une grande force, qui interroge la nature, notre nature, et leurs mystères, pour s'approcher de leur réalisation.

  • D'habitude Piouh n'a peur de rien. Mais quand il a peur c'est comme s'il avait peur de tout. Le noir silencieux / Le noir bruyant / Les respirations silencieuses / Les respirations étranges / L'ombre de Gisèle / L'ombre de l'armoire /L'ombre de lui-même / L'ombre de la mouche / Les mouches / Les mouches qui ressemblent à des guêpes / Les guêpes / Les piqûres de guêpes / Les morsures de tigre...
    Et bien sûr en premier, Piouh a peur du Crocky ! Car selon la légende, le Crocky aime remplir sa grotte intérieure de son pêché-mignon : le ragoût d'oiseau rond tout jaune à la sauce de grenouille péteuse accompagné de friture d'ailes de coccinelle...
    Alors, quand un Crocky pénètre dans le grand bois, c'est la panique. Le super secret n°27 de Papipiouh fonctionnera-t-il ? Et si, au fond, Piouh et Crocky n'étaient pas si différents qu'ils n'en ont l'air, et que l'arrivée de Crocky était une chance pour les habitants du grand bois ?

  • Laissant la part belle à l'humour, à l'absurde et au second degré, Les Aventures de L'Ourson Biloute privilégient le plaisir de la lecture et la joie de se laisser surprendre par un récit rocambolesque, mené tambour battant.
    Épopée futuriste et sociale ancrée dans le Nord de la France, L'Ourson Biloute est un roman déjanté, loufoque et plein de rebondissements, vibrant hommage au rock'n'roll des seventies, aux comics et à la culture Ch'ti, imaginé pour plaire aussi bien aux enfants qu'aux parents. Let there be rock, nom d'une fricadelle !

  • La maîtresse demande à chaque enfant de sa classe de préparer un exposé sur son dinosaure préféré. Attendez-vous à un tour d'horizon haut en couleur, humour et anecdotes... Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les dinos !

  • « L'oncle d'Hugo allait presser l'interrupteur de la lampe de chevet lorsque l'enfant le retint par la main.
    - Attends... J'avais encore une question à te poser...
    - Quoi donc ? sourit son oncle.
    - Je me demandais... Tu penses qu'un mort, ça peut se déterrer tout seul ?
    Son oncle écarquilla les yeux pour souligner l'absurdité de la question.
    - « L'enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous », dit-il dans un souffle.
    - Qu'est-ce que ça veut dire ?
    - C'est du Shakespeare et cela signifie que les vivants sont plus à craindre que les morts.
    Hugo fronça les sourcils d'un air dubitatif.
    - Et sur ce constat d'épouvante, conclut Oscar dans un large sourire, je te souhaite de beaux rêves !
    D'un clic, il éteignit la lampe de chevet.
    Hugo entendit ses pas s'éloigner dans le noir.  La porte se referma sans bruit.
    Maintenant, la nuit pouvait commencer... »

  • L'univers que Nicole Claveloux a créé autour des Aventures d'Alice aux Pays des Merveilles, dans l'édition publiée chez Grasset-Jeunesse en 1974 par François Ruy-Vidal, est entré dans la lignée des grandes interprétations graphiques de l'oeuvre de Lewis Carroll initiée par John Tenniel. 45 ans après, elle illustre avec autant de talent la suite du texte de Lewis Carroll : un magnifique miroir à son travail entré dans la légende des Alice in Wonderland !

  • Humpty Dumpty sur un mur en pierre Humpty Dumpty est tombé par terre Ni les chevaux ni les valets du roi Ne purent jamais remettre Humpty droit Quel plaisir de retrouver ces célèbres comptines emplies de non-sense ! Rythmées, drôles, caustiques, émouvantes, elles sont ici présentées dans une nouvelle traduction de Christian Demilly, et accompagnées par les superbes illustrations de Gérard DuBois, à qui cet univers va comme un gant.

  • Dans ce nouvel album, l'attachante Carla nous invite à faire la connaissance de ses amis à poils. Et elle en a beaucoup... ! Ceux du voisinage, de la famille, des vacances... Ceux qu'elle admire, ceux qui l'impressionnent, ceux qu'elle taquine ; des grands, des petits, des tachetés, des rayés, des avec des poils courts ou des avec des poils longs. Certains sont affectueux et fidèles, d'autres un peu naïfs, d'autres encore vaniteux, comme ce dandy de Wax (on raconte même qu'il mange des sushis tous les samedis !).
    Mais si tous ces amis prennent beaucoup de place dans sa vie, Carla sait que celle qui occupe la première place dans son coeur, c'est la petite fille qui la serre tendrement contre elle tous les soirs...

  • Selon Bruno Bettelheim, le célèbre psychologue, l'enfant éprouve le besoin de lire des contes. Il s'en pénètre jusqu'au moment où, après en avoir épuisé la substance, il ressent l'envie d'aborder une autre histoire.C'est la raison pour laquelle Etienne Delessert a décidé de choisir une vingtaine de contes de fées et de les présenter un par un, dans la collection illustrée par des artistes de réputation internationale. Ces contes choisis s'adressent à l'enfant dans un langage simple, humain. Ils n'imposent pas de morale sévère Chaque histoire propose à l'enfant un héros auquel il pourra s'identifier et qui l'aidera à passer sans heurt les moments difficiles de la vie. L'originalité de la série vient aussi du choix des illustrateurs. Etienne Delessert a essayé de donner à chacun d'eux un texte qui lui corresponde profondément, en lui demandant d'interpréter l'histoire de façon libre, de faire dialoguer texte et images un peu comme le ferait l'auteur d'un film.

  • Un seul grain de riz peut donner une rizière.
    D'une rizière et du soleil levant, Koïshi est né.
    Ce matin, Koïshi fait ses premiers pas de printemps.
    Il titube, trottine et dessine son chemin...

    Au fil des saisons, Koïshi avance, découvre, rencontre... Le texte épuré d'Agnès Domergue et les légères et douces aquarelles de Cécile Hudrisier se déploient dans un beau livre accordéon dont les extrémités peuvent se rejoindre et ainsi raconter le voyage de Koïshi à travers les saisons, et le cycle infini de la vie.

  • "Éveil", "traces", "la couleur du temps", "ricochets"...
    Des saynètes comme autant de moments de vie, où l'on regarde, s'interroge, grandit, avance, stagne, ou rebondit...  À travers un texte et illustrations épurés, des couleurs douces et une mise en pages poétique et graphique, ce très bel album aux influences asiatiques, écrit et illustré par Sandrine Kao, mêle questionnements, doutes, vie et amitié, pour regarder, s'interroger, s'aimer.

  • Dans la maison de poupée de la reine Mary, se cache un "fantôme qui n'en est pas un", sous l'apparence d'une jeune femme mystérieuse, mais surtout très mondaine. Toujours au bon endroit et en bonne compagnie, elle ne manque jamais de rappeler qu'elle connait des célébrités comme Cendrillon ou Barbe-Bleue, qu'elle possède des trésors comme le petit pois du fameux conte, ou qu'elle a assisté au baiser qui réveilla la Belle au bois dormant...
    Un très beau texte, qui fait de nombreux clins d'oeil à de grandes références de l'univers du conte. Vita Sackville-West dresse un portrait attachant de son héroïne et nous invite à développer notre curiosité et notre imagination. Les illustrations de Kate Baylay accompagnent à la perfection le texte, lui donnant un aspect très Art Nouveau. Ce livre est une mise en abîme sur deux niveaux : d'une part il fait référence à la maison de poupée dans laquelle il se trouve lui-même, et d'autre part il constitue la réponse (la note explicative) qui aiderait ses propres personnages à comprendre pourquoi la maison est en désordre.

  • Cinq contes, illustrés par les images de la télévision et choisis parmi "Les contes de la Folie Méricourt" et "Les contes d'ailleurs et d'autre part" sont présentés en Format poche et sont illustrés d'après Claude Lapointe :

    - La sorcière du placard aux balais - Le petit cochon futé - La paire de chaussures - La maison de l'oncle Pierre - Roman d'amour d'une patate Une nouvelle présentation joyeuse et dynamique, économique pour découvrir le génie Gripari qui amène à la lecture les enfants les plus sceptiques, voire récalcitrants.

  • Après avoir servi son maître pendant sept ans, Nicolas lui dit :
    - Maître, j'ai fait mon temps, je voudrais bien retourner près de ma mère ; donnez-moi mes gages.
    - Tu m'as servi fidèlement comme intelligence et probité, répondit le maître de Nicolas ; la récompense sera en rapport avec le service.
    Et il lui donna un lingot d'or, qui pouvait bien peser cinq ou six livres. Nicolas tira son mouchoir de sa poche, y enveloppa le lingot, le chargea sur son épaule et se mit en route pour la maison paternelle...

    Ce conte philosophique d'Alexandre Dumas s'appuie sur le principe d'accumulation, ou plutôt... de dépouillement ! Nicolas le philosophe interroge sur les biens matériels, le rapport aux autres, le bonheur ; les illustrations de Christophe Merlin prolongent la réflexion avec force, humour et malice. Une très belle introduction à la philosophie et au stoïcisme - pour tous !

  • Carla, c'est ma chienne.
    Carla dit « tu es ma meilleure amie ».
    J'ai passé un an à l'école et Carla a passé un an à m'attendre !
    Elle n'apprendra jamais à lire. Je crois qu'elle n'en a pas très envie ou qu'elle fait semblant de ne pas vouloir.
    J'ai crié « c'est les vacances ! ».
    Nous avons sauté sur le lit, sur le canapé, puis encore sur le lit, puis sur un fauteuil, nous nous sommes un peu bousculées.
    Je me suis cogné la tête à la commode, Carla aussi. Ma maman m'a un peu grondée, puis elle m'a consolée.
    Carla n'a rien dit, puis elle a aboyé.
    Aujourd'hui, C'EST LES VACANCES !

    Pour tous les amoureux des animaux, des jeux, du grand air et des vacances !

  • Inspiré d'un proverbe traditionnel russe, cette réinterprétation contemporaine est un conte qui traite de la rumeur, du jugement, et de la façon dont les opinions des autres peuvent influencer notre propre comportement. Sur le chemin de Bonvent, un homme, un garçon, et un singe traversent de nombreuses villes. Dans chacune d'elles, les habitants donnent leur point de vue sur la façon dont ils devraient mener leur journée. Le trio suit les « avis » mais, comme les jugements changent d'une ville à l'autre, peu importe ce que feront nos protagonistes, ils feront toujours fausse route... Alors, à votre avis, quelle est la meilleure solution ?
    La question est ouverte : au lecteur de se faire son opinion !

  • Djamila

    Jean Molla

    « Vu la vitesse à laquelle nous roulons, dans deux heures on sera à destination. J'ai peur de ce qu'on va trouver là-bas. Je me renfonce dans mon siège et je me laisse aller à ma honte, à ma colère. À mes remords. » Désormais, Vincent ne peut plus reculer. Il ira jusqu'au bout. Quoiqu'il advienne. Pour Djamila.
    Ce récit bouleversant, tant par la force de l'écriture que par les thèmes abordés, nous confronte à une réalité qui bouscule notre confort de « lecteur sur canapé ». La haine qui gangrène les cités, le machisme latent dans certaines familles, le chômage et l'argent facile font le nid de pratiques sordides et inhumaines dont les femmes sont les victimes impuissantes. La « tournante », un terme impropre, faussement ludique, qui ne signifie pas la barbarie qu'il recouvre.

  • EDITION SPECIALE Le Bonhomme de neige a fêté ses vingt ans.

  • Suzie

    Sophy Henn

    "Moi c'est Suzie. Ce que j'aime, c'est aider. En fait, je suis la meilleure aideuse du monde. Je commence la jorunée en aidant tout le monde à se réveiller et à sortir du lit. Parfois c'est un peu compliqué pour papa et maman, alors je dois les aider très fort !"... Cet album déliciseusement vintage, tout en couleurs acidulées, est une célébration pleine de joie et d'humour de la capacité des enfants à aider...
    à leur manière !

  • À la récréation, Bruno a tiré la capuche de Sophie. Oui mais apparemment, « pour de faux », comme il le dit à la maîtresse... Pour de faux ? Qu'est-ce que cela peut-il bien vouloir dire ? La question est posée au directeur de l'école, aux parents, au président... mais personne ne semble trouver la réponse ! Ce geste anodin mobilise toute la société par un effet "boule de neige", qui chamboule nomentanément l'ordre social... 

  • Bonjour, je m'appelle Ta'o.
    Je vais vous raconter l'histoire d'un prince devenu un grand maître. Il y a bien longtemps, au coeur de la Chine du 17e siècle, le talentueux Chu Ta, descendant royal de la dynastie Ming, est promis à un brillant avenir. Mais l'arrivée des Mandchous au pouvoir vient tout remettre en question... Chu Ta va alors, au plus profond de la montagne, entre ciel et terre, exprimer ce qu'il a au fond du coeur dans des peintures sublimes qui reflètent l'harmonie de la nature.
    Celui que certains prirent pour un fou était une sorte de magicien. J'en sais quelque chose, moi qui ai eu la chance de naître sous son pinceau...

empty