Educagri

  • Les travaux de recherche ne sont pas assez souvent pris en compte dans les directives pour l'enseignement et la formation professionnelle. Voici certains travaux sur l'apprentissage de savoirs en cours de validation, la référentialisation comme processus et enjeu de professionnalisation, les interactions entre la formation et le travail, l'étude et à la prise en charge des politiques éducatives par les établissements scolaires.

  • Ce livret avec DVD décrit la démarche pour réaliser un film d'animation en classe. Relatée de façon chronologique, étape par étape, elle va de la mise en place du projet jusqu'à sa valorisation par la diffusion des films d'animation réalisés.
    Le livret est accompagné d'un DVD intitulé « Echos logiques » regroupant huit courts-métrages réalisés par deux classes de BTS GPN Animation nature en formation au lycée agricole du Balcon des Ardennes. Accompagnées par leurs professeurs d'éducation socioculturelle et d'informatique, les élèves ont mis en scène leur vision des relations de l'homme avec la nature.
    Ce support ludique et coloré, qui utilise différentes techniques d'animation planes et en volume, sert d'appui à la présentation d'une démarche pédagogique utilisant la vidéo pour favoriser l'expression et la créativité des élèves.

  • Ce guide répond à la nécessité d'inscrire le travail documentaire du professeur documentaliste dans sa discipline académique de référence « les sciences de l'information et de la communication » (SIC). Il replace les concepts clés de cette discipline dans leur évolution et retrace de manière synthétique une partie du cheminement intellectuel qui construit au sein des SIC les sciences de l'information-documentation. Il décline une réflexion pédagogique et disciplinaire, puis des applications pratiques sur la mise en oeuvre de la démarche de médiation documentaire autour de trois grands axes : la réception de l'information, le traitement de l'information et la confrontation de l'information aux usages.ØDes éléments théoriques, didactiques et pédagogiques sont ensuite proposés. Chacun de ces éléments peut être appréhendé indépendamment ou dans leur suite logique. L'activité du professeur documentaliste est ainsi replacée dans son soubassement théorique et confrontée aux méthodes d'enseignement pour lui donner, à partir d'exemples de situations concrètes, cette épaisseur indispensable à sa compréhension et à son appropriation singulière.

  • La gestion patrimoniale est à la fois une méthode et un outil d'analyse des logiques d'acteurs sur un territoire ; elle permet d'analyser un territoire sur lequel il existe un conflit de gestion d'un patrimoine commun, pour arriver à un processus de négociation et de gestion concertée de ce patrimoine. Dans le cadre de l'éducation au territoire et à l'aménagement de l'espace, de nombreuses formations de l'enseignement agricole intègrent cette méthode comme outil de sensibilisation et d'apprentissage. Écrit par des formateurs pour des formateurs, cet ouvrage présente le concept de gestion patrimoniale et propose aux enseignants des outils (fiches pédagogiques et jeux) leur permettant de construire et d'animer leurs séquences de formation.

  • La pratique expérimentale est une des notions clés de la démarche scientifique. Prescrite par tous les programmes d'enseignement pour développer l'esprit et la méthode scientifiques des élèves, elle est cependant considérée par les enseignants et formateurs comme une phase de formation difficile à exploiter. Cet ouvrage traite de la mise en oeuvre de cette pratique expérimentale dans le cadre d'un enseignement de biologie. Il apporte les rappels didactiques essentiels sur l'apprentissage et présente le contexte et les enjeux de la démarche expérimentale. Cette réflexion est suivie d'un ensemble de fiches proposant des exemples concrets d'activités expérimentales. Ces exemples peuvent servir de bases de travail pour les enseignants pour mettre en place leurs séances de travaux pratiques.

  • Qu'est-ce qui fait réussir les élèves dans nos établissement ?

    Cet ouvrage est le résultat d'une recherche-action conduite par plusieurs établissements nationaux d'appui et le réseau "insertion-égalité des chances" de l'enseignement agricole auprès d'une dizaine d'établissements de l'enseignement agricole et avec le soutien de leur ministère de tutelle. Il vise à outiller les personnels de direction, les coordinateurs de formation et les équipes éducatives pour qu'ils puissent mener, en équipe, une réflexion autour de ce qui est proposé aux jeunes pour favoriser leur ancrage dans l'établissement et dans leur formation.

    Conçu au sein de l'enseignement agricole, ce livre pourra intéresser les collègues de l'Éducation nationale qui désirent s'engager dans une telle démarche de l'ancrochage.

  • Dans l'enseignement agricole, les savoirs à enseigner évoluent, redessinent les frontières entre les disciplines et conduisent les enseignants à fortement collaborer via la mise en place d'un enseignement modulaire. ØAujourd'hui, cette intersection entre savoirs professionnels et savoirs scolaires est à nouveau questionnée, à travers notamment les projets « Produire autrement » et « Enseigner autrement ». D'une part, parce que le contexte agricole s'est considérablement modifié en cinquante ans, intégrant à une dimension productiviste des éléments de développement des territoires, de souci de l'environnement, de la qualité alimentaire et sanitaire des produits... D'autre part, parce que le monde éducatif a changé en cinquante ans : les modèles d'enseignement ont évolué et la formation des enseignants a accompagné ces changements, de nouveaux enjeux de société et culturels émergent et nécessitent une prise en charge éducative (environnement, santé, énergie, etc.). ØCet ouvrage se propose de retracer dans une première partie l'évolution de quelques disciplines scolaires dans l'enseignement agricole, en interrogeant en particulier la manière dont les objectifs d'apprentissage ont pu émerger à la croisée du monde scolaire et du monde agricole. ØLa deuxième partie de l'ouvrage interroge les contours des disciplines scolaires dans un contexte mouvant, en les pensant autour des interdisciplines, des pluridisciplines... ou des indisciplines.

  • Cet ouvrage s'inspire de l'expérience d'une trentaine d'accompagnements d'établissements réalisés entre 2009 et 2013. Il s'adresse à tous les personnels des établissements d'enseignement et de formation, et en particulier aux équipes de direction. Cette publication fait suite au livre L'EPL de l'enseignement agricole : diagnostic et projet d'établissement (Éric Marshall, 2011). Avec un parti pris de co-construction et en insistant sur le « comment fait-on concrètement dans l'établissement pour mettre en place une démarche participative», ce travail aborde toutes les étapes de l'élaboration du projet, depuis les questions initiales des équipes de direction sur la nécessité d'un projet d'établissement « maintenant » jusqu'à la formalisation du projet, en passant par la mise en place d'une organisation planifiée, de groupes de travail de différentes natures, d'animation de temps d'appropriation et de co-construction, de communication... L'accent est mis sur l'intérêt de donner du sens à cette démarche pour en faire, au-delà de l'obligation réglementaire, un véritable outil de gouvernance et de développement identitaire de l'établissement. Cette approche est aussi présentée comme une belle opportunité d'explorer les marges d'autonomie importantes dont bénéficient les établissements en les invitant à s'associer aux dynamiques de leur territoire. La prise en compte des enjeux et des principes du développement durable y prennent une part importante. De nombreux exemples de démarches d'établissements, des témoignages d'acteurs et d'auteurs viennent illustrer par le vécu les différentes parties. La collection « Praxis » est le fruit d'une collaboration entre Eduter Ingénierie et Educagri éditions : elle participe à la valorisation des résultats des actions d'accompagnement de projets et de l'émergence des innovations dans l'enseignement agricole.

  • Le propos de cet ouvrage est d'abord pédagogique : apprendre à écouter des éleveurs parler d'élevage. Interviews, mises en situation et analyses de contenu sont mises en oeuvre pour éclairer les représentations de l'élevage. L'analyse des représentations, celles que les éleveurs ont de leurs animaux et de leur élevage et celles que chacun de nous en a, permet d'adapter l'enseignement comme le conseil en élevage. Dans cette période de crise de l'élevage, pratiquer cette écoute professionnelle auprès des éleveurs prend toute son importance.ØÀ travers leurs approches complémentaires, l'ethnologue (V. Soriano) et la zootechnicienne (S. Sens) nous parlent de la relation homme-animal et, au-delà de l'aspect pédagogique, amènent le lecteur à s'interroger sur la part animale de l'humanité.

  • L'ouvrage Agenda 21 d'établissements d'enseignement et de formation ? lycées agricoles publics picards et autres expériences, cherche à faire émerger les conditions pour lesquelles un établissement scolaire s'engage dans une démarche d'Agenda 21, engagement à la hauteur des enjeux que le réchauffement climatique pose aux sociétés, et notamment à l'école qui forme les citoyens ? responsables ? de demain. Quatre moments en ponctuent la réflexion :Ø? Le sens ? comment imaginer un projet collectif en développement durable sans projection vers un avenir collectif en développement durable ?Ø? La démarche ? le choix d'une démarche itérative permet de développer les situations propres à chaque établissement et fait place à la responsabilisation et à la créativité des personnels.Ø? La mise en oeuvre ? tous les domaines de la vie quotidienne d'un établissement scolaire sont concernés : alimentation, gestion de l'eau, de l'énergie, des déchets, pratiques pédagogiques, management, etc.Ø? La stratégie ? quel projet politique de développement l'établissement veut-il se donner ?ØL'ouvrage trace-t-il ainsi des voies vers un projet transversal, systémique, de développement durable et d'éducation au développement durable pour les établissements de l'enseignement agricole, et pour tous les autres.

  • Aujourd'hui, les tâches multiples de l'exercice de la profession de professeur-documentaliste interrogent l'identité d'un métier défini comme double : quelle juxtaposition des figures en présence et quelle interdépendance ? Le trait d'union, censé relier, rassembler, permet-il d'envisager un tiers métier ? L'hypothèse d'un «tiers métier» et de sa caractérisation s'appuie sur l'idée d'une union entre des figures professionnelles parfois opposées, parfois complémentaires, souvent problématiques et de toute manière complexes, dans une union qui est parfois simultanément désunion. Le tiers-métier s'érige comme un « autre » métier, un métier qui se nourrit à la fois de celui de professeur (mais en le métissant avec celui de documentaliste) et de celui de documentaliste (mais en le métissant avec celui de professeur).ØLe tiers-métier mobilise un tiers espace épistémologique en lien avec les savoirs à enseigner, les savoirs pour enseigner, les savoirs pour exercer, articulés en une configuration dépassant la traditionnelle dichotomie entre savoirs théoriques et savoirs d'action. Cette interdépendance de la connaissance et de l'action invite à considérer comme reliées les dimensions heuristiques et praxéologiques du métier, les dimensions constructives et productives du travail.ØCette réflexion collective sur le métier de professeur-documentaliste dans sa complexité contribue à éclairer les pratiques professionnelles par un regard scientifique pluriel. Cet ouvrage concerne en tout premier lieu les étudiants et les chercheurs en sciences de l'information et de la communication et en sciences de l'éducation. Il est également à destination des professionnels de l'information-documentation : professeurs-documentalistes de l'Enseignement agricole et professeurs-documentalistes de l'Éducation nationale. En effet, ces travaux concernent un métier encore aujourd'hui en quête d'identité. Il a été pensé pour répondre également aux formateurs et aux futurs professionnels que sont les stagiaires en formation.ØPar ailleurs, cet ouvrage peut alimenter des problématiques plus larges, comme la question des métiers, et convie donc le lecteur à partager une pensée plurielle en mouvement.

  • Comment innover pour enseigner l'écologie ?ØQuelle démarche didactique mettre en place pour replacer les mots « écosystème, biotope, biocénose » souvent utilisés dans un contexte inadéquat ? Par quels moyens rendre vivante la transmission de ces connaissances. du vivant ?ØComment permettre aux jeunes de se lancer dans les métiers du vivant et de la nature ?ØDes chercheurs et des enseignants ont tâtonné, expérimenté puis osé et appliqué. Et ici, ils nous transmettent. Ils décortiquent et analysent l'héritage du système actuel de formation en sciences et clarifient le lien entre les problèmes environnementaux concrets et les fondements théoriques de l'écologie.ØLa première partie de cet ouvrage met en perspective l'éducationØà l'écologie et à l'environnement face à des questions socialementØvives et questionne sur comment captiver les élèves. Dans cette nouvelle approche didactique, c'est l'individu, objet d'étude repérable et porteur de sens pour les élèves, qui devient le noyau à partir duquel toute la pédagogie va se construire. Il rapproche l'élève de la réalité.ØDans la deuxième partie, quatre situations de classe détaillent les doutes, réussites et échecs, les changements de cap, les freins et les joies de cette expérimentation courageuse et développent le modèle de « la pédagogie de la morue ». Guidées par les référentiels, les quatre auteures utilisent et explorent des opportunités locales dans une perspective d'éducation au développement durable : le chêne, l'isard, le soja, le puceron et l'orchidée nous captivent tout au long de ces étapes didactiques entre territoire naturel et agrosystème.ØCet ouvrage vivifiant, directement exploitable, insuffle une véritable énergie d'entreprendre aux enseignants en écologie et les invitent à une rencontre étonnante avec les espèces, pour « enseigner autrement ».

  • À la fois outil de réflexion collective et outil de transversalité, le projet d'établissement, et le diagnostic qui lui est préalable, sont au service de l'autonomie et du sens de l'action de l'établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEFPA). Cet ouvrage a pour objectif de proposer des repères historiques à cette notion de projet d'établissement et des éléments de méthodologie inhérente à chaque étape de la démarche de projet : lancement, diagnostic partagé, élaboration du projet en lui-même, mise en oeuvre et évaluation du projet. Dans une première partie, cet ouvrage présente l'histoire de la construction progressive de l'EPLEFPA ainsi que son fonctionnement au service des missions qui lui sont confiées. La deuxième partie est consacrée à la méthodologie du projet d'établissement au travers de celle du diagnostic et du projet lui-même. Les repères méthodologiques proposés n'ont néanmoins pas de caractère normatif : il existe une grande diversité de situations et de contextes auxquels il convient de s'adapter par des méthodes appropriées. C'est ce qu'illustre la troisième partie en présentant comment les démarches de diagnostic et de projet ont été mises en place dans deux EPLEFPA au travers des témoignages de leur directeur.

  • L'environnement social et institutionnel est en évolution constante, ce qui conduit les CFPPA à adapter leur organisation et leurs situations d'apprentissage. Aussi les dispositifs de formation continue présentent-ils aujourd'hui des configurations de plus en plus diversifiées en termes de publics, de rythmes, de lieux et de modes d'apprentissage.ØCet ouvrage apporte une variété d'éclairages sur les formations ouvertes et à distance qui se sont développées dans la formation professionnelle continue, notamment au sein des CFPPA. Une première partie aborde la question sous l'angle des dispositifs de formation en essayant de les caractériser et en analysant leur impact sur l'organisation des centres.ØUne seconde partie traite de l'évolution du métier de formateur confronté aux fonctions tutorales, à la médiatisation des ressources et au pilotage des formations. Elle montre en quoi la mise en place des FOAD n'est pas une opération anodine : elle interpelle l'identité professionnelle des formateurs dans un système qui morcelle de plus en plus leur activité et transforme leur relation aux situations de formation.

  • Cette série de quatre planches documentaires, construite à partir de l?exemple de la commune bourguignonne de Flavigny-sur-Ozerain, développe la méthode de « diagnostic global » d'un territoire mise au point par Jean-Louis Maigrot, géographe et spécialiste en démographie historique.

  • En 2008, nous découvrons que notre planète n'est pas à l'abri de crises alimentaires graves, et force est de constater qu'une partie importante des populations du monde souffre toujours de la faim. Alors que les échanges internationaux s'amplifient, une réflexion sur la manière dont l'enseignement agricole français prend en compte la dimension internationale apparaît nécessaire. L'institution d'une mission de coopération internationale dans l'enseignement agricole donne à cette réflexion une actualité particulière. Les voyages d'étude ou linguistiques, les stages professionnels, les actions d'éducation au développement, et les formations à l'étranger participent à la formation citoyenne des apprenants, mais aussi à leur formation scientifique, technique et linguistique. Complémentairement, les actions internationales d'expertise et d'appui participent à la formation des producteurs et des cadres nationaux pour répondre aux besoins alimentaires et à l'amélioration des conditions de vie des populations.ØDans une première partie, l'ouvrage relate l'histoire de la mission de coopération internationale et son institutionnalisation progressive, et dresse un panorama des différentes actions internationales à finalités d'éducation et de coopération internationale. La deuxième partie traite de l'organisation des actions internationales dans l'enseignement agricole : nationale, régionale et réseaux géographiques. Enfin, la troisième partie analyse les évolutions des actions internationales de l'enseignement agricole et leur adaptation aux modifications des cadres nationaux et internationaux.

  • Cette planche documentaire de la collection situation-problème propose, sous un titre souvent provocateur, une situation-problème, illustrée de commentaires, d'articles de journaux, dessins, tableaux, cartes et schémas. Elle est accompagnée d'un livret de quatre pages. ØEn confrontant théorie et réalité, idées et faits, l'élève est amené à réfléchir par lui-même afin de répondre à la question ouverte qui lui est soumise.ØØLa viticulture biologique est aujourd'hui le secteur de l'agriculture bio qui enregistre la plus forte progression : réflexions et alternatives face au conventionnel.

  • Cette planche documentaire sur « la situation-problème » présente les concepts théoriques sous-tendant les rôles de l?enseignant et de l?apprenant dans l?utilisation des situations-problèmes avec une démarche d?auto-construction du savoir.

  • Cet ouvrage retrace le parcours d'une soixantaine d'agriculteurs biologiques. Céréaliers, maraîchers, arboriculteurs, éleveurs, ou encore vignerons, établis dans différentes régions de France et de Belgique : comment en sont-ils venus à l'AB ?ØDifférentes approches disciplinaires sont mobilisées (la psychologie, la sociologie, l'économie, l'anthropologie) pour analyser ces trajectoires professionnelles.ØUne première partie décrit la dynamique de rupture où le choix de passer à l'agriculture biologique implique d'abandonner des comportements antérieurs, de se différencier d'autres praticiens, avec ce que cela entraîne comme conflits, rejets, incertitudes, chocs émotionnels.ØLa deuxième partie décrit la dynamique d'innovation qui implique la mise en place de nouvelles pratiques, individuellement et collectivement, grâce à l'expérimentation, la recherche, les échanges. L'ouvrage se termine sur des pistes pour promouvoir l'agriculture biologique en confrontant des points de vue de praticiens et d'experts.

  • Cette planche peut aider les enseignants à renouveler leurs pratiques pédagogiques en suscitant des modes de présentation et d'expression diversifiés.ØÀ chaque planche est associé un document pédagogique avec une question ouverte pour chercher des réponses mobilisant des connaissances d'origines diverses.

  • Cette planche peut aider les enseignants à renouveler leurs pratiques pédagogiques en suscitant des modes de présentation et d'expression diversifiés.ØÀ chaque planche est associé un document pédagogique avec une question ouverte pour chercher des réponses mobilisant des connaissances d'origines diverses.

  • Ce guide pratique rassemble des propositions d'actions concrètes, des informations pratiques et des éléments de réflexion pour la promotion du livre et de la lecture. Il vise à aider les médiateurs dans la conception et l'organisation d'animations dans diverses structures : établissements scolaires, bibliothèques, librairies, centres de loisirs, associations de quartier.

  • La méthode Bilan Travail vise à produire des connaissances sur l'organisation du travail et les temps de travaux en exploitation d'élevage. En situation pédagogique auprès d'élèves de l'enseignement technique, la méthode permet à un groupe de travailler en démarche de projet dans un cadre pluridisciplinaire avec des alternances nécessaires entre apports théoriques, travaux dirigés ou pratiques, et travail personnel. Elle place les apprenants en situation réelle dans le cadre de l'exploitation agricole et mobilise leurs qualités d'observation, d'écoute, de réflexion et d'analyse. Cette méthode est utilisée par des enseignants et formateurs de l'enseignement agricole technique qui l'intègrent dans des modules de formations allant du niveau V au niveau III.

empty