Jubile - Le Sarment Editions

  • " Dans 5 heures je verrai Jésus " : c'est sur ces mots que s'achève le journal de Jacques Fesch, condamné à mort et guillotiné en 1957, à l'âge de 27 ans.
    Dans sa cellule de prison, deux mois avant son exécution, il entreprend la rédaction d'un Journal destiné à sa fille Véronique alors âgée de six ans. Il se sait condamné. Il y inscrit le quotidien d'un homme qui, jour après jour, voit la dernière aube se rapprocher, mais qui, jour après jour aussi, se rapproche de Dieu. L'imminence de la fin donne à ce témoignage sa valeur poignante et son caractère bouleversant.
    Les années ont passé. Ceux auxquels la discrétion imposait jusqu'alors le silence parlent plus volontiers. Une nouvelle édition s'avérait indispensable. La voici, remaniée et mise à jour : elle donne la parole à ces nouveaux témoins, mêlés de près ou de loin à cette douloureuse et tragique affaire. Avec cependant un immense respect pour ce qui ressort du secret des coeurs et des familles, ces récents témoignages permettent de mieux cerner la personnalité de Jacques et sa conversion fulgurante.
    Un livre qui touchera de nombreux jeunes. et moins jeunes.

  • Les fiançailles, ça existe ! mais on met souvent n'importe quoi sous les mots.
    Il y a bien des gens aujourd'hui qui célèbrent leurs " fiançailles " et qui ont dépassé le stade des vraies fiançailles ! nombreux sont ceux qui ne savent même pas de quoi il s'agit. en parle-t-on assez ? ose-t-on vraiment en parler ? le père alain quilici a préparé de nombreux couples au mariage. il a puisé dans ces rencontres une expérience et une conviction : il faut inlassablement parler aux jeunes.
    Il ne faut pas hésiter à proposer de réelles exigences à ceux qui préparent leur avenir et pour lesquels ce temps d'attente et d'espérance est précieux. ils aspirent à des richesses auxquelles ils ont droit. il faut prendre la peine de leur indiquer la voie à suivre pour atteindre les sommets de la vie spirituelle, car la vie conjugale est faite pour la sainteté. ce temps des fiançailles, dont l'importance et la beauté enthousiasment les coeurs amoureux, est un temps à ne pas perdre.
    Un temps à vivre avec intensité. un temps indispensable pour poser les fondations de toute une existence. il ne faut pas manquer le temps de ses fiançailles !.

  • Qui est Jésus de Nazareth ? Nous avions été tellement bercés d'homélies pieuses que la question ne nous atteignait plus ! Voilà soudain que Maurice Zundel, nous transportant au-delà de nous-mêmes, nous propulse à la fine pointe de l'âme, au creux du Coeur.
    Nous n'y pensions plus et nous voilà bouleversés. Nous ne sommes pas seuls. Celui qui se révèle comme l'un des plus grands mystiques de notre temps a eu une vie discrète, même si certains ont compris la profondeur de sa spiritualité avant que sa pensée ne connaisse depuis quelques années une extraordinaire audience auprès de ceux que les sermons ennuient et que l'Eglise déçoit. II conduit le lecteur bien loin des sacristies, au bord de ce chemin de Palestine, là où un homme qui se dit Fils de Dieu pose à un pécheur du lac la question qui va bouleverser son destin et celui du monde.
    Nous nous étions approchés sur la pointe des pieds, vaguement curieux, pour n'être pas impliqués et, soudain, c'est à nous qu'est posée la question, c'est de notre destin qu'il s'agit, c'est notre monde qui bascule. Tant de livres que nous avions lu sans que notre vie en soit changée ou même éraflée ! Ici, nous partons pour une aventure. Maurice Zundel pose sa main sur notre épaule et ne la lâchera plus qu'il ne se soit assuré qu'une autre main s'est emparée de nous.
    Une petite foule qui ne cesse de grossir nous fait place sur un chemin qui est celui du quitte ou double de notre éternité.

  • Jamais les attentes d'amour durable au sein des familles ne se sont heurtées à autant de déceptions tant se sont effondrés les repères traditionnels.
    Ce livre en revient aux fondamentaux. véritable guide destiné aux jeunes adultes, qu'il accompagne dans la construction de leur vie affective, il propose une méthode originale fondée sur la combinaison des regards d'un couple et d'un prêtre qui s'entrecroisent et se complètent à la lumière d'une longue expérience de préparation au mariage. sont pris en compte la psychologie mais aussi les dimensions philosophique, théologique, voire spirituelle de notre humanité.
    La parole du couple enrichit la réflexion par l'apport de l'expérience concrète de la vie conjugale. des questions recueillies au cours de nombreuses rencontres sont proposées pour guider les couples dans leur engagement, et développer une communication intime et vraie. chaque chapitre est structuré en quatre étapes : parole de prêtre, parole de couple, questions pour cheminer ensemble, méditations.
    Ainsi sont abordées sans exclusive ni tabou toutes les questions qui, si elles sont examinées sereinement, construisent les couples durables, et les familles heureuses.

  • Voilà, réunis en un seul volume, les trois ouvrages qui en 1990 ont fait connaître la vie, le message, la correspondance de marcel van.
    Certes, pas un monument clos sur un bilan, mais bien au contraire l'accompagnement d'un élan. le lecteur va découvrir les racines, jamais encore totalement dévoilées, mais aussi les prolongements d'une aventure dont nous pressentons qu'elle ne fait que commencer. en ceci, il s'agit bien d'une oeuvre nouvelle, à preuve les nombreux témoignages qui enrichissent, complètent, explicitent cette édition.
    Aventure extraordinaire, car rien n'aurait laissé prévoir que l'humble petit van, mort d'inanition en 1959 dans un camp de rééducation viet minh, connaîtrait quelque cinquante ans plus tard une fulgurante audience. l'explication se trouve dons ce livre, semblable à aucun autre, même si les lecteurs de l'histoire d'une âme y retrouveront des accents connus. mais la petite voie ouverte par thérèse, la voici empruntée par un garçon de son âge, non plus dans la quiétude d'un carmel mais dans le fracas des armes, le gémissement des pauvres, les bouleversements de l'histoire, le drame d'une indochine martyre.
    Thérèse de lisieux, marcel van, deux géants spirituels à la mesure de leur petitesse humaine. nous ne sommes pas loin des béatitudes... en actes.


  • en réponse à l'appel des évêques de france.
    ce " petit guide du catéchiste " désire participer à la mission d'évangélisation confiée à toute l'eglise. ii propose quelques réflexions pour un chemin de catéchèse, regroupées autour des points suivants. un appel à aimer : les fondements concernant la relation entre dieu et 'homme, pierres de fondation sur lesquelles le catéchiste peut toujours s'appuyer. un chemin d'évangélisation : des attitudes spirituelles qui se découvrent dans la bible et qui ouvrent le coeur au don de dieu.
    un itinéraire et une progression à vivre en fonction des âges et de la maturité des enfants, du ce1 au cm2. une marche à la suite du christ : un chemin biblique vécu au rythme de l'année liturgique pour s'approcher de dieu, le rencontrer, vivre avec le christ dans l'esprit saint en, eglise. une école d'amour et de foi : des conseils pratiques pour transmettre la foi et vivre une rencontre de catéchèse.
    une vie de communion dans l'eglise : la catéchèse s'inscrit au coeur de la vie de l'eglise. entre les différents lieux et intervenants, la communion est sans cesse à construire. quelques réflexions sont proposées sur ces enjeux, et des témoignages de catéchistes et des prières d'enfants ayant vécu le cheminement " viens, suis moi ".

  • La tristesse, les dépressions, les peurs, la solitude, le burnout, les addictions aux drogues et aux jeux, les enfants gâtés et les mômes oubliés, la sexualité des vieux, les fantasmes de la quarantaine, l'homoparentalité, les héritages, le cauchemar de la culpabilité, les cathos tradis, la sclérose des habitudes, les maisons de repos, tant de questions et tant de tabous au coeur des familles.
    Psychologie, philosophies et religions apportent déjà de nombreuses réponses à des interrogations légitimes de la vie quotidienne.
    L'Eglise catholique n'échappe pas, elle non plus, aux drames de l'humanité déchirée. Elle même s'est exprimée en légiférant, en dogmatisant, en soulageant et en soignant la misère à travers les siècles. Qu'en est-il aujourd'hui ?
    Pourtant, il est évident que le fossé entre les gens et leurs problèmes face à l'Institution Catholique n'a jamais été aussi grand. Dans notre vieille Europe les églises se vident au rythme d'une sécularisation galopante.
    Le pape François est le premier à dénoncer le cléricalisme, les « mondanités », l'abandon des « périphéries ». Il est temps d'en revenir à l'Evangile : le Christ tout pétri d'amour et de miséricorde. Ce Christ, pourfendeur des idées reçues, chemin étroit et difficile mais assurant à ceux qui le prennent de découvrir la liberté. Une liberté toute autre que celle proposée par les politiques et les slogans mensongers, celle-ci est intérieure et fait sauter tous les verrous, réduisant les tabous à néant.
    Deux chrétiens, enracinés dans l'Evangile, ont mis leur foi et leur plume au service de Celui qui disait "QUE PUIS-JE FAIRE POUR TOI ?"

  • L'histoire que raconte paulette boudet serait banale si elle ne basculait dans le merveilleux! tristement banale est la découverte soudaine que son mari, brillant chef d'entreprise, entretient une liaison. banales sont les premières réactions. mais voici que ce qui pourrait ressembler à un scénario pour feuilleton télévisé devient une étonnante aventure. déjà déconcerté, le lecteur le sera à nouveau à la fin par un rebondissement imprévu. tout le talent de la narratrice, qui raconte sa propre histoire avec un tranquille courage, tient à l'équilibre entre deux registres auxquels le lecteur français a été peu habitué. l'intrusion du merveilleux dans le quotidien est décrit, puis nommé. beaucoup de femmes retrouveront dans cet ouvrage des situations connues, mais vécues ici dans une perspective tout à fait nouvelle. un livre dérangeant.

    Epouse d'un patron d'entreprises importantes, mère de famille, paulette boudet consacra néanmoins de nombreuses années à ses activités d'écrivain lorsqu'une succession d'événements imprévisibles vint bouleverser sa vie: c'est cette aventure spirituelle qu'elle raconte dans ce combat n'est pas le tien...

  • L'oeuvre de Maurice Zundel, largement publiée par les éditions du Jubilé, connaît un développement considérable. La Fondation qui en détient les droits a voulu que cette oeuvre devienne accessible aux plus jeunes lecteurs.
    C'est dans ce cadre que nous publions un florilège de pensées sélectionnées par des jeunes, avec l'aide de la Fondation. Ces pensées ont été choisies pour leur pertinence mais aussi pour leur concision. On sait que Maurice Zundel avait le sens de la formule, et c'est ce qui frappe en premier lieu. Mais surtout, il a su renouveler l'approche de la foi avec des « fulgurances » pour reprendre l'expression de Paul VI.

    L'amour ne veut que la liberté.
    Le Bien n'est pas quelque chose à faire, mais Quelqu'un à aimer.
    La Création est une histoire à deux, entre Dieu et nous.
    Dieu est toujours déjà là, c'est nous qui sommes absents !
    Le mot-clé pour bien comprendre l'Eucharistie, c'est « ensemble ».
    L'Évangile, c'est Jésus lui-même.
    La seule réparation à nos manques d'amour, c'est l'amour.
    La véritable grandeur, c'est la générosité.
    Dieu ne s'impose jamais tout en se proposant toujours.
    Le coeur maternel de la Vierge est le reposoir du coeur de Dieu.
    La vocation de l'univers, c'est d'être l'ostensoir de Dieu.
    La vraie mort est le règne de l'absence : à Dieu, à soi, à tout.
    Le christianisme est une Présence.
    La véritable cathédrale, le véritable sanctuaire, c'est chacun de nous.

    Ce petit livre, en principe destiné aux jeunes, trouvera un public adulte qui voudra en savoir plus et se pourra se tourner vers les ouvrages déjà édités.

  • Prolongeant ses travaux sur l'action sociale des catholiques en France à partir de 1871, Henri Rollet s'est investi personnellement. L'auteur, alliant l'empathie du proche à la rigueur de l'historien, expose admirablement dans son ampleur cette incontournable contribution, intellectuelle et concrète, à plus d'un siècle de l'histoire de l'Eglise. Il dresse un portrait documenté de l'homme de dialogue, de relations et d'influence qui, à l'écart de l'intégrisme et du progressisme, respectueux du magistère, exerçait une autorité respectée dans les débats les plus sensibles, parfois à contre-courant de son milieu.
    Ainsi de l'abolition de la peine de mort, de la promotion des femmes dans l'Eglise, diaconat compris. Henri Rollet a assumé de multiples engagements : Centre des jeunes patrons, Centre français du patronat chrétien, Union internationale des Associations patronales catholiques, Gestion des biens du Saint-Siège en France, Semaines Sociales, Académie d'éducation et d'entraide sociale, Centre catholique des intellectuels français, Association des écrivains catholiques, Comité catholique des amitiés françaises dans le monde, Association des chevaliers pontificaux...
    Sans compter les nombreuses organisations auxquelles il a apporté son concours jusqu'à être invité comme auditeur laïque au Concile Vatican II. Il a présidé le Secrétariat social de Paris, la Fédération Nationale d'Action Catholique, l'Action Catholique Générale des Hommes, la Fédération internationale des Hommes Catholiques, et enfin le Conseil d'administration de l'institut Catholique de Paris. Au fil des pages se succèdent rencontres, entretiens, confidences avec les plus importants acteurs d'une époque tourmentée et passionnante.
    Henri Rollet était avant tout chrétien engagé, ancré dans la prière pour qui chaque rencontre était l'occasion de témoigner de sa foi et de son engagement social.

  • Ce document propose une année de catéchèse centrée sur la découverte des évangiles, pour les jeunes de collège.

  • A lire superficiellement le récit de la Transfiguration dans l'Evangile, on la réduirait au jaillissement d'une simple lumière sensible, alors qu'elle a été pour les apôtres, comme elle l'est pour nous, une certaine vision de la Divinité, une image du siècle à venir, un prélude à la venue glorieuse du Seigneur. Toute la vie spirituelle se cristallise autour de la Transfiguration. Le Christianisme étant une religion dont les deux pôles sont Dieu et l'homme, on ne peut l'appréhender que par l'un ou l'autre de ces pôles.
    Le mouvement va chez les Pères grecs de Dieu à l'homme, par une vision descendante. Pour eux, tout roule autour de La Trinité et de l'Incarnation. Nulle part en effet on ne trouve un sens si profond de l'inaccessibilité divine, une terreur si frémissante devant l'infini. Ils savent d'instinct, très exactement, jusqu'où l'intelligence peut aller, et où il faut s'arrêter et se résoudre à l'adoration pure.
    Ainsi est-on soulevé d'enthousiasme quand on les lit. Une découverte magnifique de la vision orientale du christianisme, complémentaire de la vision occidentale.

  • Merveilleux petit livre ! la pensée achevée, certes, mais aussi l'élaboration de cette pensée.
    Le prêtre dans sa maturité certes, mais aussi l'homme en marche. a cet égard, " l'homme existe-t-il ? " nous comble tant d'échange rapide, sans développements, exigeant parce que constamment relancé, nous livre sans fioriture l'homme dans sa vivacité et la réflexion dans son jaillissement. le lecteur est invité à se mêler à l'échange entre " le journaliste " et l'auteur, alors à l'aube de son oeuvre.
    Certains thèmes sont éternels tant ils agitent le coeur de l'homme, d'autres qui ont sans doute vieilli permettent de vérifier que la lucidité de maurice zundel n'aura jamais été prise en défaut sans doute parce qu'elle s'enracinait dans une foi exempte d'idéologie. rares sont les intellectuels qui battaient l'estrade durant ces années et dont les oeuvres peuvent être relues sans gêne aujourd'hui. il fallait rééditer ce livre.
    Il ne fallait rien couper. voilà qui est fait !.

  • François de Sales, docteur de l'Eglise, évêque de Genève, fonda avec sainte Jeanne de Chantal l'ordre de la Visitation. Avec elle, comme avec de nombreuses autres personnalités religieuses, mais aussi politiques, avec ses " dirigés " bien sûr, ou encore des membres de sa famille, il entretint une abondante correspondance. Appliquant son grand principe : " Pas d'amitié qui ne soit "échanges de biens spirituels" ; pas d'échange spirituel qui ne tourne à une franche amitié ", Francois de Sales se montra un véritable " ami des âmes ", sachant faire passer, dans un style plein de fraîcheur, une grande richesse doctrinale. Parmi ces lettres, le père Ravier a choisi de ne retenir que les plus intimes, les plus caractéristiques et les plus variées aussi (avec le sénateur et jurisconsulte Antoine Favre, avec Christine de France, le prince de Piémont, l'abbesse de Port-Royal : Mère Angélique Arnauld, etc.), afin de faire découvrir au lecteur cette grande figure de l'Eglise.

  •     «  Le livre de Loïc Tertrais m'a profondément touché. Bien des choses nous séparent. Il est devenu avocat dès son plus jeune âge, et moi bien plus tard, à près de 40 ans. Sa pratique le met au contact des gens, et la mienne se développe surtout devant les cours suprêmes, ou devant le conseil constitutionnel, dans le ciel empyrée des grands principes ou le labyrinthe des règles de procédure. C'est pourtant son petit livre de vie, et de conseils, qui m'a le mieux fait comprendre l'essence de ce métier, et trouver la source cachée d'un fleuve que l'on a tendance à admirer plus tard, en lisant les grandes plaidoiries, celles de Garçon par exemple dans « procès sombres », et l'on voit se développer un flot majestueux qui nous semble traverser un autre pays que celui où nous vivons.(...)     C'est une étonnante collection d'anecdotes, de circonstances, de drôleries, de références utiles à méditer, de réflexions livrées comme en passant. On n'y trouve ni lourdeur ni sévérité.(...)  »   d'après la préface de François Sureau  

  • Le plus grand enjeu du monde contemporain est celui de la foi.
    Oui ou non, Dieu existe-t-il ? Oui ou non, s'il existe, Dieu plane-t-il loin au-dessus de nos vies et des drames du monde, ou bien intervient-il activement dans notre histoire, pour l'éclairer et la conduire à son aboutissement? Oui ou non, Jésus-Christ est-il l'Unique en lequel Dieu s'est révélé et livré à l'humanité pour toujours? Oui ou non, Jésus-Christ est-il aujourd'hui vivant et accessible dans l'Eglise? Dans notre monde occidental déchristianisé, ces questions retrouvent, à la mesure même du paganisme ambiant, toute leur acuité et tout leur tranchant.
    Qu'en est-il de l'espérance chrétienne qui attend tout de Dieu, au beau milieu d'un monde qui semble attendre si peu de lui? Le propos de ce livre est de montrer qu'aujourd'hui plus que jamais, il est raisonnable de croire. Même si la foi dépasse la raison, elle n'est pas sans raisons. II s'agit donc ici de manifester les raisons qui justifient rigoureusement la foi face aux requêtes légitimes de l'intelligence humaine.
    Certes, croire est plus qu'une affaire de compréhension intellectuelle; mais, si elle veut résister aux remises en question massives auxquelles la soumettent les nombreuses idéologies du monde contemporain, la foi doit pouvoir rendre raison d'elle-même sur le plan de l'intelligence commune à tout homme. Elle doit, en particulier, relever le terrible défi du mal qui semble contredire Dieu. Tel est le propos de ce livre, fruit des nombreuses années d'enseignement de l'auteur à l'université de Louvain.

  • Nous aspirons à nous sentir en paix et en sécurité, à être ouverts aux autres, à être les agents de notre vie. pourtant, nous nous ressentons souvent tristes ou angoissés, dépendants, emprisonnés dans des scénarios répétitifs. nous peinons à nous comprendre et à dépasser le passé.

    Dans connaître ses blessures, pascal ide avait parlé de la blessure en général. dans ce livre, il intègre la blessure dans une vision globale de l'homme et propose un cheminement concret pour se reconstruire.

    Cet ouvrage se déploie en trois temps : il cherche à comprendre ce qu'est l'homme (être d'ouverture, d'unité et de changement) ; il décrit les mécanismes de la blessure (fermeture, division et répétition) ; enfin, il donne des moyens de reconstruction (de réouverture, de réunification et de réconciliation avec son passé).

    Multipliant les exemples concrets, se fondant sur les acquis des sciences humaines autant que de la philosophie, mieux se connaître pour mieux s'aimer est un ouvrage qui pose un regard d'espérance sur l'homme.


    Pascal ide est docteur en philosophie, docteur en médecine et maître en théologie. il est l'auteur notamment de : travailler avec méthode c'est réussir, construire sa personnalité, connaître ses blessures, le corps à coeur, eh bien dites : don ! depuis plusieurs années, il anime des sessions ou fait des conférences sur la connaissance de soi.

  • " Deviens ce que tu es ", disait saint Augustin.
    Construire sa personnalité, connaître ses forces et ses faiblesses, découvrir ainsi tous ses potentiels pour les développer... Projet passionnant, car " passage obligé " vers une plus grande maturité et vers un " vrai " bonheur. Appuyant son étude sur les sciences humaines et sur l'éthique, Pascal Ide, médecin et prêtre, s'intéresse à l'Homme dans sa totalité. Il en montre les capacités et les limites, il ouvre des perspectives spirituelles mais montre aussi que celles-ci ne peuvent reposer sur une nature " déviée ", qu'elles ont besoin de prendre appui sur une morale naturelle réelle.
    Sans se départir d'humour et de sens pratique, ce livre s'adresse à tous : jeunes et adultes, parents et éducateurs. Il veut être un guide : jeux et tests apprennent à se connaître, à contrôler sa capacité d'attention, d'action... Il nous donne aussi des " clés " indispensables sur des questions quotidiennes : s'ouvrir aux autres, gérer son temps, maîtriser son agressivité et sa sexualité... Bref, passer des virtualités aux virtuosités.
    Autant de points abordés avec vérité, clarté et réalisme. Nous n'avons qu'une vie : il faut la vivre véritablement ! Ce livre nous en donne les moyens.


  • l'homme moderne est le même que celui de l'antiquité, homme de tous les temps et de tous les pays, même si ses préoccupations sont souvent traitées d'une manière peu digne de lui.
    on oublie que la nature humaine est douée d'un instinct et d'une raison, l'instinct accaparant pour ainsi dire l'attention et laissant dans l'ombre la raison qui doit le gouverner. le retour aux sources des pères de l'eglise pourra choquer tant a changé l'air du temps marqué par " l'agenouillement devant le monde ", au nom d'un prétendu épanouissement. pourtant, vouloir séparer la morale du dogme, c'est céder au relativisme, au point qu'elle en devient fluctuante, ambiguë, perdant alors son principal fondement.
    aussi faut-il plus que jamais, avec les pères, demeurer ferme dans l'affirmation des principes. certains trouveront cette parole rigoriste, trop forte, difficile à entendre. mais lorsque pareille objection fut faite au seigneur et que des disciples l'eurent pour cela abandonné, il n'a pas adouci ou assoupli son enseignement et a demandé au contraire à ceux qui lui étaient restés fidèles s'ils voulaient, eux aussi, le quitter, ecoutons donc cette voix venue de nos frères chrétiens d'orient.


  • le centième anniversaire du scoutisme aura été l'occasion pour des milliers de personnes de toutes conditions de faire mémoire de moments forts de leur enfance et de leur adolescence.
    et pour d'autres, de mieux connaître cette pédagogie hors pair. ce guide totus, fidèle à la tradition de la collection, voudrait inviter le lecteur à aller plus haut et plus loin en découvrant : une histoire fulgurante, de baden-powell aux grandes heures du scoutisme, des grandes figures (paul coze, le chanoine cornette, le père jacques sevin, le père don coeur, guy de larigaudie...), la méthode et l'esprit scouts, la spiritualité scoute, par-delà les crises, l'avenir ! des renseignements précis - un glossaire, des abréviations en usage dans le scoutisme, quelques grandes dates, des scouts célèbres ou inattendus - une bibliographie sommaire, un carnet d'adresses viennent compléter ce guide.
    pour les anciens, les parents, les jeunes... un outil précieux.

  • Ce livre est l'aboutissement de deux années d'enquêtes, de réflexions, d'échanges, de confrontations et d'analyses sur les miracles au sein d'un groupe de scientifiques et d'intellectuels rassemblés dans le cadre du Projet Nouveau Regard. Le plan du livre se présente sous la forme d'une enquête de police, allant du plus simple au plus complexe. La première partie présente les faits. La deuxième partie les analyse, teste leur fiabilité, leur donne une définition plus moderne sans références religieuses. La troisième partie approfondit l'analyse et accueille les controverses. Enfin, la quatrième partie traite des conséquences métaphysiques et théologiques.

empty