R.a. Image

  • « Mon enfant, les temps sont très mauvais , (...), le monde entier sera bouleversé par des malheurs de toutes sortes.
    (...) on croira tout perdu. Je serai avec vous, ayez confiance. » Paroles de la Sainte Vierge à Sainte Catherine Labouré.
    Cette brochure retrace en peu de pages l'essentiel de la glorieuse apparition de la Sainte Vierge à Soeur Catherine Labouré.
    À partir de témoignages contemporains, l'auteur nous fait revivre cette apparition par le récit des apparitions et l'explication de la Médaille Miraculeuse, tant dans sa diffusion dans le monde que dans sa symbolique.
    Ce livret a reçu l'Imprimatur du Vicaire Général V. Dupin.

  • Une prière dictée par Jésus à Maria Valtorta pour une heure avec Jésus

  • « Si je pouvais parcourir la campagne en prêchant la parole divine, disait le docte et pieux Cardinal Franzelin, le sujet favori de mes prédications serait la contrition parfaite. » La contrition parfaite est l'une des doctrines les plus méconnues chez les catholiques. Dans les années 20, Mgr de Ségur disait qu'il mourait 150 personnes par minute et que les 3/5 de ces morts étaient des morts imprévues. Combien sur ce nombre sont surpris par la disgrâce de Dieu. La plupart mourait sans l'assistance d'un prêtre et sans les derniers sacrements ! Que dire aujourd'hui !!!
    La contrition parfaite est « le grand moyen de salut » selon Alphonse de Liguori. Ce petit livre est la clé pour l'obtenir.
    Cette plaquette a reçu l'imprimatur du Vicaire Général J. Chanson.

  • De nombreux mystiques ont eu, et ont encore de nos jours, des visions partielles de la vie de Jésus, mais seules deux, à ce jour, ont bénéficié d'une vision complète : Anne Catherine Emmerich (1700-1874) - qui ne les a pas écrites ellemême - et Maria Valtorta (1897-1961) - plus précise -, « âmes victimes » qui ont offert leurs (grandes) souffrances pour se conformer à la croix du Christ, en offrande pour la paix, les pécheurs, pour l'Église...
    Après avoir rappelé la position de l'Église vis-à-vis des révélations privées, l'auteur rapproche ici plus d'une trentaine d'épisodes de la vie du Sauveur rapportés par l'une et/ou l'autre. Les très nombreux détails qu'elles donnent, et qui ne s'opposent en rien aux récits, très concis, des évangélistes, sont absolument fascinants et illustrent des scènes de la vie publique du Christ, de façon à nous la faire mieux comprendre. Ces quelques extraits piqueront la curiosité de nombreux lecteurs et les inciteront sans doute à découvrir l'oeuvre complète de l'italienne Maria Valtorta, la plus accessible, la plus détaillée, et celle d'Anne-Catherine Emmerich, plus ancienne et, hélas, de deuxième main.
    En définitive, toutes deux ont connu des parcours assez similaires et ont livré des versions finalement proches, dont les divergences de détail ne nuisent pas plus à leur crédibilité que celles que l'on trouve chez les évangélistes synoptiques.

  • Mondialement connue, Maria Simma raconte d'une manière simple ses relations avec les âmes du purgatoire qui s'adressent à elle pour demander du secours. Après la première publication du petit livre : "Les âmes du purgatoire m'ont dit" (Editions du Parvis), Nicky Eltz reprend le flambeau 25 ans plus tard en réalisant cet ultime entretien. Cet ouvrage sous forme de questions/réponses offre l'exposé le plus complet de Maria Simma édité en langue française.
    Ce sont ses dernières révélations recueillies deux ans avant sa mort. Ce livre est truffé d'anecdotes vécues par Maria Simma avec les "pauvres Ames". Il donne de précieuses lumières sur la prière, le jeûne, le ciel, les anges, la sainte messe, les saints, l'enseignement de l'Eglise et de la bible, le pape, les évêques, les prêtres, les religieux, les églises, la confession, le rosaire, les sacramentaux, les autres religions, les protections et orientations, les limbes, les sciences occultes, l'enfer et Satan, la maladie, la mort, les funérailles, les tombes, le mariage, la famille, les enfants, le travail, l'argent, les apparitions mariales, la souffrance et la réparation.

  • La vie ordinaire et extraordinaire de jeunes modèles de sainteté

  • Récits écrits par les bénédictins de l'Abbaye Saint Joseph de Clairval.

    « La vie dans la sainteté (...) constitue le moyen le plus simple et le plus attrayant par lequel il est possible de percevoir immédiatement la beauté de la vérité. ».
    Le Pape Jean-Paul II.

    À l'intérieur : La Miséricorde : saint Léonard de Port-Maurice - saint Pedro de Bétancur - L'éducation : Léonie Martin - saint Émilie de Rodat - L'amour du Christ et le discernement : saint Pierre Fabre - sainte Élisabeth de la Trinité - La messe dominicale et l'Eucharistie : saint Pierre-Julien Eymard - vénérable Georges Bellanger - L'assistance aux malades : bienheureuse soeur Rosalie Rendu - soeur Marie Potter - La mariologie : sainte Marie-Élisabeth Hesselbald - bienheureux Édouard Poppe - Les médias : bienheureux Don Giacomo Albérione - bienheureuse Marie Sala - Le Purgatoire : monseigneur Buguet - bienheureuse Marie de la Providence - L'oraison avec saint Joseph et la Vierge Marie : bienheureuse Maria Repetto - saint François-Antoine Giovanni Fasani - Les dons du Saint-Esprit et de l'Amour :
    Saint Albert Hurtado - bienheureuse Ulrica Nisch.

  • Mondialement connue, Maria Simma raconte d'une manière simple ses relations avec les âmes du purgatoire qui s'adressent à elle pour demander du secours. Après la première publication du petit livre : « Les âmes du purgatoire m'ont dit » (éditions du Parvis), Nicky Eltz reprend le flambeau 25 ans plus tard en réalisant cet ultime entretien. Cet ouvrage sous forme de questions/réponses offre l'exposé le plus complet de Maria Simma édité en langue française. Ce sont ses dernières révélations recueillies deux ans avant sa mort. Qu'ont révélé les saintes âmes du purgatoire à Maria Simma (1915-2004), au sujet des actions de Satan ? « Satan n'a jamais été aussi fort ni aussi actif qu'aujourd'hui. Satan est partout aujourd'hui : dans la banque, dans l'Église, les lois, la médecine, les sciences, la presse et les arts. » Maria Simma cite encore la franc-maçonnerie, les sorcières présentes - plus qu'on ne le croit - dans les écoles et les hôpitaux ; elle met en garde contre la télévision et certaines musiques, qui sont des instruments de Satan. Elle explique aussi comment Satan peut agir à travers des maladies, dans les accidents de la route ; comment il agit dans l'Église. Pour vaincre l'Adversaire, les saintes âmes du purgatoire ont révélé le grand pouvoir de la prière - en particulier du rosaire prié en famille -, de l'eau bénite, d'une confession régulière, d'une attitude humble et silencieuse... Rappelons-nous bien qu' « il est juste de dire que c'est nous qui accordons à Satan ses droits. » Donc apprenons à le connaître pour le combattre avec les bonnes armes ! Ces révélations confirment l'enseignement de l'Eglise et ne la contredisent en aucun point.

  • Les différentes stations du chemin de croix d'après les visions de Maria Valtorta par l'abbé Guy Pages prêtre du diocèse de Paris, très présent sur internet.

  • A qui s'adresse la dévotion des Trois Ave Maria ? A toutes les personnes capables de réciter la salutation angélique. Tous, nous devons honorer les glorieux privilèges de notre Mère du Ciel et obtenir sa protection chaque jour et à l'heure de notre mort. Cette pratique remonte aux révélations que reçut sainte Mechtilde de la Vierge Marie. Au XIXe siècle, le père Jean-Baptiste de Chémery fut choisi par notre divine Mère pour être l'apôtre des Trois Ave Maria. Aussi à l'exemple des nombreux saints et papes qui ont pratiqué et recommandé la dévotion des Trois Ave Maria, prenons la résolution de les imiter. Ave Maria est la prière la plus chère au c ur de Marie.

  • Ondialement connue, Maria Simma raconte d'une manière simple ses relations avec les âmes du purgatoire qui s'adressent à elle pour demander du secours. Après la première publication du petit livre : « Les âmes du purgatoire m'ont dit » (éditions du Parvis), Nicky Eltz reprend le flambeau 25 ans plus tard en réalisant cet ultime entretien. Cet ouvrage sous forme de questions/réponses offre l'exposé le plus complet de Maria Simma édité en langue française. Ce sont ses dernières révélations recueillies deux ans avant sa mort. Qu'ont révélé les saintes âmes du purgatoire à Maria Simma (1915-2004), au sujet de la mort et de l'au-delà ? Comment une mort qui peut nous paraître précoce, peut-elle aider une âme pour son éternité ? Qui sait le plan de Dieu sur les âmes ? Dans ce livret Maria Simma précise combien il est important de bien se préparer à la mort dès que possible, par une bonne confession. Les saintes âmes détaillent ce qui leur plaît (ce qui les aide) et ce qui ne leur plaît pas lors de leurs propres funérailles : leur solitude à la morgue, le mal de la crémation, le don d'organes, les visites au cimetière, l'entretien de leur tombe ; le bienfait des sacramentaux : l'eau, l'huile, le sel, les médailles, les cierges bénits... Elles demandent de ne pas juger les autres, et d'être loyal dans les petites choses : ces petits riens ont un grand poids dans notre éternité. Ces révélations confirment l'enseignement de l'Eglise et ne la contredisent en aucun point.

  • Mondialement connue, Maria Simma raconte d'une manière simple ses relations avec les âmes du purgatoire qui s'adressent à elle pour demander du secours. Après la première publication du petit livre : « Les âmes du purgatoire m'ont dit » (éditions du Parvis), Nicky Eltz reprend le flambeau 25 ans plus tard en réalisant cet ultime entretien. Cet ouvrage sous forme de questions/réponses offre l'exposé le plus complet de Maria Simma édité en langue française. Ce sont ses dernières révélations recueillies deux ans avant sa mort. Qu'ont révélé les saintes âmes du purgatoire à Maria Simma (1915-2004), au sujet du divorce, de l'avortement, l'éducation, l'euthanasie, la souffrance, etc. ? Face à des problèmes de société qui, hélas, sont devenus trop courants, les âmes du purgatoire ont annoncé, concernant les divorces et les avortements, que des réparations devraient être faites au purgatoire et dans le monde. Elles ont expliqué la grâce spéciale liée au mariage - en comparaison avec le simple concubinage - ; elles ont souligné la responsabilité des parents dans la bonne éducation de leurs enfants, en parlant aussi du travail des femmes. Elles rappellent que maintenir le lien entre les générations est très important (s'occuper de nos aïeuls, par exemple.) Maria Simma parle en détail de la souffrance : là encore, une vision bien au-delà des vues étriquées colportées par la société moderne. A l'échelle planétaire, les saintes âmes, par Maria Simma, dénoncent le gouvernement mondial, la monnaie unique, la Banque mondiale, l'ONU, l'Union Européenne, la Croix-Rouge, ainsi que le grand leurre de la « surpopulation mondiale ». Ce livret est bien d'actualité, mais attention : il annonce l'opposé de l' « actualité » !

  • « La vie dans la sainteté (...) constitue le moyen le plus simple et le plus attrayant par lequel il est possible de percevoir immédiatement la beauté de la vérité. » Saint Jean-Paul II.

  • Maria Simma rappelle à temps et à contre-temps que la Communion a toujours été demandée par l'Eglise et les Papes à genoux et sur la langue.

  • Les propos de Maria Simma classés par thème, avec un accent sur le péché et la confession

  • Acte de Charité chrétienne ultime adressé aux âmes du Purgatoire, cette neuvaine offre un grand secours à ces âmes en souffrance de navoir pas encore acquis le bonheur du Ciel mais qui obtiennent également de grandes grâces à ceux qui les invoquent.
    Pendant neuf jours, une fois par jour, guidé, vous pouvez ainsi prier pour ces âmes des trépassés connus ou pas.
    Nest-il pas juste, et nest-ce pas même un devoir, de se souvenir dun proche si celui-ci a besoin dassistance ?

  • Le 14 octobre 1988, après un examen au radiocarbone, on annonçait au monde entier que le Linceul de Turin était un faux datant de l'époque médiévale, entre 1260 et 1390.
    Cette affirmation péremptoire, reposant sur une seule expérience effectuée par trois laboratoires utilisant la même méthode sur un seul échantillon coupé en trois, allait contre les résultats des milliers de travaux effectués par des centaines de scientifiques depuis presque un siècle.
    En juin 1993, le Symposium scientifique international de Rome, comprenant 57 savants de 18 pays, concluait à l´unanimité à l´authenticité du Linceul, le datant par conséquent du premier siècle.
    Un même objet ne pouvant être daté à la fois du premier et du quatorzième siècle (treize siècles de différence !), il y avait fatalement eu une ou plusieurs erreur(s) dans les datations...
    Il fallait reprendre le dossier dans sa totalité, examiner et classer tous les documents accessibles en bibliographie et sur Internet pour essayer de comprendre les raisons qui, trente ans plus tard, rendent cette datation toujours aussi sensible.
    C´est l´examen minutieux de ces archives et les conclusions qu´il est possible d´en tirer que nous vous proposons de découvrir avec nous, le sujet peut paraître austère, mais il n´en est rien, vous n´aurez pas le temps de vous ennuyer... et il vous faudra même attendre les dernières pages pour connaître l´ultime rebondissement.

  • 9782364631014 Titre de l'ouvrage: Le rosaire de Bernadette de Lourdes Auteur:
    Gisèle Bomal Editeur: Rassemblement à Son Image Editions Date de publication: 10/10/2013 Reliure: Broché Prix public/catalogue hors taxes: EUR 4,27 TVA: 5.5% Prix public taxes comprises: EUR 4,50 Nombre de pages: 30 Langue: français Sujet: Spiritualités / Christianisme Description: A l'intérieur de cet ouvrage, Gisèle Bomal nous aide à prier les 20 mystères du rosaire d'après des extraits du message de Notre-Dame de Lourdes, la vie et les paroles de Sainte Bernadette.« La Sainte Vierge dit : "" Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! - Priez pour les pécheurs, allez baiser la terre en pénitence pour les pécheurs. "" La Vierge souffre comme Jésus du péché qu'Elle voit sur le monde. » (page 14)« Aimer le Bon Dieu pendant votre vie, c´est le plus grand bonheur que vous puissiez avoir sur cette terre, et le seul qui nous rendra éternellement heureux au ciel. La vie est une échelle où Jésus se plaît à faire monter les âmes.Pourquoi Dieu nous a-t-Il créés et nous conserve-t-Il ? C´est pour Le connaître, L´aimer, Le servir, et par ce moyen acquérir la vie éternelle. » (page 20)« N'oubliez pas que le moyen d'obtenir de nouvelles grâces, c'est de remercier Notre Seigneur et la très Sainte Vierge de celles qu'ils nous ont accordées. » (page 4) « Ô Jésus, je ne sens plus ma croix quand je pense à la vôtre ! La Croix devenait plus légère et les souffrances douces quand je pensais que j'aurai la visite de Jésus, et l'insigne faveur de le recevoir dans mon coeur, Lui qui vient souffrir avec ceux qui souffrent, pleurer avec ceux qui pleurent. Où trouver un ami qui sache compatir et en même temps adoucir nos douleurs comme Jésus ? » (page 17)

  • Un examen de conscience complet avec une multiples de questions à se poser avant la confession sur : la prière (p.2), l'instruction religieuse (p.3), la vertu de foi (p.3), la vertu d'espérance (p.4), la vertu de charité (p.5), mes confessions (p.7), la sainte eucharistie (p.7), les sacramentaux (p.9), la colère, j'ai profané le Saint Nom de Dieu (p.10), la Messe dominicale (p.11), le Repos dominical (p.12), la sanctification du Jour du Seigneur (p.12), ma vie familiale (p.13), ma vie civique (p.15), ma vie professionnelle (p.16), discipline des sens et modestie (p.17), vie conjugale (p.19), la justice sociale (p.21), le mensonge (p.22), médisances, calomnies, jugements téméraires, indiscrétions (p.22), l'orgueil (p.25), attachement aux biens matériels (p.25), jalousie et envie (p.26), gourmandise (p.27), colère (p.27), paresse (p.27), puis vous quittez le confessionnal ami de Dieu !

empty