Les Élégies de Duino ; Les Sonnets à Orphée (Présentation de Joseph-François Angelloz)

Traduit de l'ALLEMAND (AUTRICHE) par JOSEPH-FRANCOIS ANGELLOZ

À propos

Les Élégies de Duino et Les Sonnets à Orphée sont deux des plus beaux monuments de la poésie allemande, que Rilke a sans nul doute enrichie de nouvelles possibilités d'expression. Ces deux cycles se présentent par groupes de poèmes où des thèmes fondamentaux - la mort, l'amour, la naissance, l'enfance, la métamorphose, la terre et l'ange - se développent comme autant de leitmotiv et parfois se répondent ou s'opposent, avec des rappels comparables aux rappels de teintes des peintres. Si Les Élégies et Les Sonnets ne se livrent pas au lecteur sans combat, c'est que Rilke ne les a pas composés en penseur qui raisonne mais en poète qui sent : il procédait par intuition, par visions, par éclairs, et n'écrivait que sous la «dictée intérieure». Lançant ce qui fut son ultime message dans une sorte d'affirmation de l'existe qui lui venait probablement de Nietzsche, Rilke a voulu écrire un «Évangile de l'homme» et a pris place dans cette lignée des «phares» qui sont les ardents témoins de la grandeur humaine.


Rayons : Littérature > Œuvres classiques


  • Auteur(s)

    Rainer Maria Rilke

  • Traducteur

    JOSEPH-FRANCOIS ANGELLOZ

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    02/09/2014

  • Collection

    Gf

  • EAN

    9782081313057

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    318 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    220 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke (1875-1926), écrivain et poète autrichien, est l'auteur d'une œuvre poétique sensible, tourmentée et pétrie de spiritualité. Adulé de son vivant, il reste l'un des plus grands poètes du XXe siècle. Ses dix Lettres à un jeune poète sont publiées à titre posthume, en 1929, trois après sa mort. C'est son premier texte enregistré dans La Bibliothèque des voix ; a suivi récemment la mise en voix par Micha Lescot et Noémie Lvovsky de sa correspondance avec Marina Tsvétaïeva, qui célébrait en lui « la poésie incarnée » ("Est-ce que tu m'aimes encore ?", 2019).

empty