Rimbaud vagabond ; poèmes (préface Bruno Ducey)

À propos

Prononcez le nom de Rimbaud, et vous aurez presque aussitôt l'image d'une vie scindée en deux.
D'un côté le poète, génial funambule des mots qui révolutionne la littérature ; de l'autre, l'aventurier qui cesse d'écrire et s'engage dans une course au soleil. Entre les deux, une brisure nommée Départ.
Pourtant ces deux vies n'en font qu'une et il ne faut pas chercher bien loin pour déceler dans les textes de l'adolescent la silhouette adulte du baroudeur. « Sensation », « Ma bohème », « Aube », « Vagabonds » : tant de poèmes disent son attachement à la marche et au voyage. De ses premiers vers aux Illuminations, d'Une saison en enfer aux lettres qu'il adresse aux siens durant ses pérégrinations, Rimbaud est vagabond. Mieux, Rimbaud vagabonde la poésie. Suivez-le librement, vous irez loin !


Sommaire

LE CAHIER DE DOUAI.
- Sensation.
- À la musique.
- Roman.
- Rêvé pour l'hiver.
- Le dormeur du val.
- Au cabaret-vert.
- Ma bohème.
POÉSIES 1870-1871.
- Les douaniers.
- Le Coeur du pitre.
- Le bateau ivre.
- Voyelles.
UNE SAISON EN ENFER.
- Jadis, si je me souviens bien...
- Mauvais sang.
- Délires.
- L'impossible.
- L'éclair.
- Matin.
- Adieu.
ILLUMINATIONS.
- Après le déluge.
- Enfance.
- Vies.
- Départ.
- À une raison.
- Phrases.
- Ornières.
- Villes.
- Vagabonds.
- Mystique.
- Aube.
- Marine.
- Métropolitain.
- Soir historique.
- Mouvement.
CORRESPONDANCES.
1. Rimbaud à Georges Izambard, Charleville, 25 août 1870.
2. Rimbaud à Georges Izambard, Paris, le 5 septembre 1870.
3. Rimbaud à Georges Izambard, Charleville, 2 novembre 1870.
4. Rimbaud à Paul Demeny, Charleville, août 1871.
5. Rimbaud à soeur Isabelle.
6. Rimbaud aux siens, Ade, 2 novembre 1880.
7. Rimbaud aux siens, Harar, 13 décembre 1880.
8. Rimbaud aux siens, Harar, 2 juillet 1881.
9. Rimbaud aux siens, Aden, 15 janvier 1885.
10. Rimbaud aux siens, Aden, 4 avril 1888.
11. Rimbaud à sa mère et à sa soeur, Marseille, 23 mai 1891.
12. Rimbaud à sa soeur Isabelle, Marseille, 10 juillet 1891.
13. Rimbaud à sa soeur Isabelle, Marseille, 15 juillet 1891.
14. Rimbaud au Directeur des Affaires maritimes, Marseille, 9 novembre 1891.
POSTFACE.

Rayons : Littérature > Poésie > Lyrique


  • Auteur(s)

    Arthur Rimbaud

  • Éditeur

    BRUNO DOUCEY

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    03/03/2023

  • Collection

    Sacoche

  • EAN

    9782362294402

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    110 g

  • Support principal

    Poche

Arthur Rimbaud

1854-1891
Rimbaud est élevé, à Charleville, par sa mère, une femme à principes. Il commence à écrire des poèmes à l'âge de seize ans et essaie de les publier. A partir de 1870, il fait plusieurs fugues à Paris et en Belgique. Appelé par Verlaine à qui il a envoyé quelques poèmes, il commence avec lui une vie de vagabondage. Leur liaison tumultueuse s'achève par un coup de revolver: Rimbaud est blessé et rentre dans la maison familiale de Roche. Il écrit alors Une saison en Enfer. A 19 ans, il renonce à toute activité littéraire. En 1880, il est gérant d'un comptoir commercial en Abyssinie. Il y pratique le commerce de l'ivoire, du café, puis, des armes. En 1891, il se fait rapatrier: une tumeur au genou s'est déclarée et il devra se faire amputer. Il meurt à Marseille.
Dès ses premiers poèmes, Rimbaud crie sa soif de la vraie vie et sa révolte contre le monde civilisé. Pour l'adolescent de 1870, le règne de la "future vigueur" n'est pas une utopie. L'insurrection parisienne a vu la levée des plus exploités, des plus écrasés par la norme sociale. Pour s'en affranchir, le poète doit intervenir et insuffler "l'énormité" par le "dérèglement de tous les sens" et une langue nouvelle qui soit "de l'âme pour l'âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant" (Lettre du voyant)

empty