La salamandre et le bouchon de champagne

, (Illustrations)

À propos

Quand Bérengère Cournut revisite les clichés de la princesse et du chevalier, la princesse fait office de méchant, les escargots de chevaliers servants, et une salamandre de reine à sauver.
Au fond d'un vallon, dans un palais de galeries et de grottes, vit une salamandre, reine des animaux de la forêt. À chacune de ses promenades, lapins, renards, grenouilles et sangliers se pâment devant sa beauté. On parle d'elle dans tout le royaume, on vante ses vertus et ses prouesses. On dit que c'est elle qui a vaincu, jadis, les dragons qui hantaient le vallon. La salamandre est si belle dans sa robe jaune et noire, si sage et si aimée par ses sujets qu'elle provoque la colère de la princesse du palais d'à côté... Jalouse, celle-ci ne supporte pas l'ombre que lui porte la salamandre et veut en découdre.



Avec sa fantaisie habituelle, Bérengère Cournut revisite le mythe de la princesse et du chevalier. Son récit onirique, plein de péripéties, est porté par des inventions typographiques cocasses et les illustrations luxuriantes de la jeune artiste Astrid Jourdain.


Rayons : Jeunesse > Livres illustrés / Enfance (+ de 3 ans) > Albums


  • Auteur(s)

    Bérengère Cournut, Astrid Jourdain

  • Éditeur

    Le Tripode

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    02/11/2023

  • EAN

    9782370553843

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    92 Pages

  • Longueur

    21.9 cm

  • Largeur

    15.7 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    362 g

  • Lectorat

    3/6 ans

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Bérengère Cournut

Bérengère Cournut est née en 1979. Ses premiers livres exploraient essentiellement des territoires oniriques, où l'eau se mêle à la terre (L'Écorcobaliseur, Attila, 2008), où la plaine fabrique des otaries et des renards (Nanoushkaïa, L'Oie de Cravan, 2009), où la glace se pique à la chaleur du désert (Wendy Ratherfight, L'Oie de Cravan, 2013). D'une autre manière, Bérengère Cournut a poursuivi sa recherche d'une vision alternative du monde : en 2017, avec Née contente à Oraibi (Le Tripode), roman d'immersion sur les plateaux arides d'Arizona, au sein du peuple hopi ; en 2019, avec De pierre et d'os (Le Tripode, prix du roman Fnac), roman empreint à la fois de douceur, d'écologie et de spiritualité, qui nous plonge dans le destin solaire d'une jeune femme eskimo. Elle a bénéficié pour ce roman d'une résidence d'écriture de dix mois au sein des bibliothèques du Muséum national d'Histoire naturelle. Entretemps, un court roman épistolaire lui est venu, Par-delà nos corps, paru en février 2019.

empty