sociologie politique du Moyen-Orient

sociologie politique du Moyen-Orient

À propos

Souvent, le Moyen-Orient est associé à une modernité avortée, à l'islamisme ou encore au tribalisme. Au-delà de ces grilles de lecture qu'il revisite, cet ouvrage définit le Moyen-Orient contemporain comme le produit d'une histoire mouvementée. Il analyse notamment la question de l'autoritarisme, trait commun à l'ensemble de la région qui surdétermine le fait politique, en partant du double concept d'hégémonie et d'ingénierie sociale. Il insiste sur la reproduction des Etats autant par la coercition que par une série de ressources de durabilité, parmi lesquelles un complexe jeu de cooptation. Prenant acte d'une fatigue sociale généralisée qui se traduit par une démobilisation ancrée dans la durée, il souligne l'importance de nouveaux modes de résilience et de contestations observés dans de nombreux pays de la région. Enfin, il accorde une attention particulière aux faits communautaires et minoritaires, produits de processus historiques complexes, aux rapports intergénérationnels et aux représentations du corps comme autant de déterminants de l'action politique et dans certains cas du radicalisme, islamiste ou non, dans l'ensemble du Moyen-Orient.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde > Maghreb et Moyen-orient

  • EAN

    9782707167040

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.1 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    130 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Hamit Bozarslan

Directeur d'études à l'EHESS, docteur en histoire et en sciences politiques, Hamit Bozarslan est l'auteur notamment de Histoire de la Turquie de l'Empire à nos jours (Paris, Tallandier, 2013).

empty